AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Entre animal, on se comprend. [Elky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Sam 08 Juin 2013, 16:46

Mais que de rencontre! Que de rencontre! Depuis que Nébiros se promenait librement, que son maître esclavagiste avait disparu, il ne cessait d’agrandir son entourage de personne agréable. On l’aidait, on l’enseignait! Personne n’avait cherché à profiter de son obéissance. On ne lui donnait même plus d’ordre! C’était… étrange… Mais non pas désagréable! La bête aimait ce qu’elle vivait, ce qu’elle découvrait. Et son professeur, Zeviehl, le laissait librement vagabonder, ce qui lui plaisait encore plus! Principalement le jour, lorsque le vampire dormait, il sortait découvrir le monde! Mais cette fois, au lieu de retrouver son compagnon à la nuit tombé, il avait continué son exploration. Ash serait-il toujours dans les montagnes? Il pourrait peut-être combattre à nouveau un géant avec lui, se dégourdir un peu les jambes! Oui… quand même… L’action lui manquait dans cette nouvelle vie trop paisible. Lui qui avait l’habitude dans le temps, de combattre constamment.

La lune commençait à pointer son nez dans le ciel encore rougeâtre du soleil couchant. Nébiros leva l’œil au ciel, curieux de voir se phénomène. Une boule de feu disparaissant, pour laisser place a une boule glacée! Pourquoi? Comment? Quel phénomène étrange!! Étais-ce ainsi partout en ce monde? Quel dommage qu’il ne pouvait voir les couleurs, et qu’il ne discernait que des teintes différentes de gris. Il en aurait été encore plus émerveillé. Puis autre chose attira son attention.

Un papillon de nuit passa dans son champ de vision, et Nébiros resta figé sur place en le voyant. Qu’étais-ce? Il avait l’impression que cette chose se rattachait à un souvenir important… Mais quel souvenir? Il ne s’en rappelait pas… Mais attend papillon! Laisse-lui le temps de se remémorer!! L’animal bondit et couru sur ses quatre membres pour rattraper l’insecte qui continuait son chemin. Il s’enfonça dans la forêt sans jamais dévier sa route de celle du lépidoptère. Et enfin il le vit se poser sur une fleure. Le démon se rapprocha, accroupie au sol, en des gestes lents. Une fois devant les groupes de fleurs, il redressa la tête avec douceur, pour arriver à la hauteur du papillon. Il avait l’impression d’être observé par deux gros yeux d’hiboux, qui clignait aux battements d’ails. Il en rapprocha son nez pour le sentir, essayant de trouver ce qui le dérangeait a ce point dans cette petite chose vivante. Il devait y avoir quelque chose d’important se rattachant à cela dans son passé!

Un champ… Oui… Il se remémorait un champ. Et des fleurs!! Il y avait un rire aussi… le sien? Non c’était impossible… il ne riait jamais. Ou peut-être étais-ce bien lui en fait. Non, non, non… C’était trop douloureux à se rappeler! Il sentait le mal de crâne lui venir. Il émit une petite plainte douloureuse, qui pouvait être mépris pour un grondement, et qui fit s’envoler l’insecte. Nébiros tenta de lui donner un coup de griffe, ne voulant pas qu’il parte, mais en même temps, il ne voulait faire de mal a cette petite chose si merveilleuse. Et sa main ne rencontra donc que du vide. Il se retrouva seul, assit au beau milieu d’une forêt, et troublé par ses brides de souvenirs. N’avait-il pas toujours été un chien de garde esclave?

Il se secoua pour chasser tout cela, se défaire de ce malaise. Et l’animal se redressa pour continuer son exploration. Il regardait cette nature autour de lui avec fascination. Toutes ses fleurs différentes, toutes ses odeurs! Comme c’était merveilleux! Il préférait de loin la forêt à la ville! En ville… avec tout ce monde qui vous maltraitait, qui vous chassait… On ne pouvait y être tranquille. Et le bruit!! Ici il n’y avait que celui de la nature. Un monde totalement différent.

A nouveau le papillon croisa son chemin. Mais cette fois une autre pensé monopolisa la créature. Es-ce que ça se mangeait? Il le suivit cette fois en l’espoir d’y donner un coup de dents. Ou bien de jouer avec. Devenant un petit chaton curieux et joueur, il bondissait en essayant de l’attraper. Le bruit métallique de cette chaine, qu'il avait en permanence attaché à son cou, venant troubler la quiétude des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
¤Erreur de la nature¤

avatar

¤Erreur de la nature¤

Nombre de messages : 39
Localisation : Là où la main de l'homme n'a jamais mit le pied...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Ven 14 Juin 2013, 18:45

Cette forêt est un endroit sombre où les feuillages des arbres ne laissent passer que peu de lumière. Les troncs tortueux s’enroulent dans d’étranges formes vertes, car ils sont pour plupart couvert de mousses. Des petits ruisseaux serpentent de toute part, rendant le terrain accidenté et dangereux.
Malgré le peu de lumière des plantes s’épanouissent en tout sens et des fleurs de toutes tailles peuvent apparaître dans chaque recoin. On peut même trouver des plantes carnivores assez grosses pour capturer une sourie. Les animaux sont de toutes sortes, mais en général ils se cachent quand intrus s’introduit dans la forêt. Enfin la plupart, car de nombreux suivent les intrus, bien camouflés dans les fourrés. Ils savent qu’il y a de grandes chances qu’Elky, l’être ayant cette forêt pour territoire, arrive et ne laisse de l’intrus qu’un cadavre bien chaud. Cet être le sait d’ailleurs et laisse toujours le corps, regardant perché sur son arbre les sangliers venir se régaler et les papillons-sanguins aspirer toute trace de sang.

L’être séjournait en ces lieux depuis maintenant de longues années sans jamais en sortir. Elky, distraitement rêveur vivait toujours l’instant présent et la période jour et nuit n’avait que peu d’impact sur lui. Bien qu’il appréciait moins la nuit car sa chose dormait tout le long. Alors il passait son temps à parcourir la forêt, se distrayant en jouant avec les poissons ou encore les papillons.
Souvent il se déplaçait sans avoir un but, mais en ayant chemin précis. Aujourd’hui c’était ce qu’il se passait. Elky ne réfléchissait pas et se laissait faire, Mirrel disait que c’était une sorte d’instinct. L’être ne comprenait toujours pas le terme d’ « instinct » et quel qu’il soit il savait qu’il tomberait toujours sur un intrus quand il faisait ça. En général c’était un humain avec des intentions quelconques et s’il se montrait agressif l’être le massacrait sans poser de questions.

L’être dans sa course se réceptionnât sur une branche, tournant autour d’elle d’une maladroite adresse. Ici c’était son territoire. Il connaissait chaque recoin, chaque lieu où se trouvaient les animaux les plus étranges. L’être protégeait ce lieu et tous ses habitants sans le savoir. Et il était prêt à attaquer qu’importe la créature qui le réclamait. C’est pourquoi il ralentit, passant discrètement d’un arbre à l’autre en se laissant glisser sur les branches. L’intrus n'était pas loin et rapidement, il en aperçu la silhouette.

L’être tapi dans le feuillage se pencha doucement, sa queue serpentine s’enroulant autour d’une des branches. Voilà un bien étrange intrus. Sa tête se pencha sur le côté…Elky n’était pas habitué à ça. L’intrus ne se déplaçait pas comme les hommes alors qu’il chassait un papillon. Il se mouvait à quatre pattes comme lui-même le faisait les trois quarts du temps. Elky retroussa sa lèvre supérieure sur ses crocs blancs dévoilant une partie de ses gencives grises. L’intrus était pour l’être complètement noir, mais ce qui avait marqué Elky c’était son œil. Il était totalement blanc, comme les siens, même si il ne le savait pas encore que le démon avait une vision altérée au contraire de lui-même qui craignait juste un peu le soleil douloureux. Cette ressemblance hérissa les poils blanchâtres de son corps malingre, dans une farouche peur que l’être ne comprenait pas.
Habituellement il aurait sauté devant l’intrus pour lui demander de lui donner quelque chose, n’importe quoi, mais là non… Ses doigts se resserrèrent fébrilement sur la branche tout en tamponnant légèrement ses ongles…griffes sur le bois. Les bouts fourchus de sa queue fourmillèrent… Il renifla, une fois, deux fois, l’odeur de la saleté et du sang lui parvint. Un brusque claquement retentit de sa gorge et l’être bondit.

Son attaque était de surprise et complètement désordonnée, usant de sa force et sa vélocité. Ses griffes s’enfonçaient violemment dans les chaires de l’intrus…non…rival, un autre comme lui qui venait lui disputer son territoire.  Il n’était qu’un tourbillon blanc de griffes et de crocs acérés, sans aucune logique dans ses mouvements. Ses grondements à la fois aigus et graves résonnaient au milieu des claquements de sa gorge, le rythme à peine altéré lors de blessures.
Après un temps aussi court qu’intense, il roula plus loin pour mieux se camper en position d’attaque à quatre pattes, poussant un feulement à la fois agressif et craintif.

« Mon territoire……à moi ! »

Le claquement redoubla de vitesse dans sa gorge et il secouât la tête, ses cheveux s’éparpillant autour de lui comme une araignée aux pattes désarticulées.
Sa queue fouetta l’air dans un bruit sec et immédiatement il bondit à nouveau les crocs découverts.


Dernière édition par Elky le Jeu 20 Juin 2013, 00:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Sam 15 Juin 2013, 03:39

Le saut du démon se fit brusquement interrompre. Nébiros avait sentit cette présence plus importante et menaçante dans cette forêt, mais il n'y avait pas plus porté attention que cela. Le papillon avait capté toute son attention. La chimère avait semblée seulement l'observer. Mais voilà qu’elle avait passé à l'action. Les réflexes de l'intrus étaient heureusement ceux d'un fier combattant durement entraîné, et il put prévenir toutes blessures mortelles de ce premier assaut. Il se retrouva étendu sous la mystérieuse créature, parant les coups les plus sauvages de celle-ci, sans pourtant n’en infliger aucune à Elky, ou sinon quelques égratignures bien bénîmes, qui n’étaient aucunement intentionnelle. Dans une lutte aussi sauvage, il était difficile de tout contrôler. Nébiros se défendait uniquement, il ne cherchait pas à attaquer. Ses vêtements de cuire se retrouvaient lacérés par les puissantes griffes du gardien de cette forêt, sa chaire en était marquée et le sang coulait des plaies. Mais à chaque coup, le démon repoussait griffes et dents avec sa force redoutable avant que ce ne soit des blessures critiques. Pourquoi cette attaque? Le prenait-il pour de la nourriture? Si c'était cela, Nébiros se ferrait un plaisir de chasser pour lui et de partager! Il pouvait être si naïf parfois.

Son attaquant s'éloigna soudainement et la créature se redressa pour s'accroupir tel un fauve, semblable à son adversaire. Prêt à une seconde attaque. Il serait plus en mesure cette fois de répliquer, en meilleur position. Le démon fut surpris d’apprendre enfin la raison de cette attaque. Son unique œil papillonna en observant son adversaire avec ahurissement. C’était ça la raison? Son territoire? Très bien! Il pouvait le reconnaitre que ça lui appartenait, qu'il le relâche et il partirait... Nébiros n'avait aucune raison de mettre sa vie en danger ici. Il y avait malentendu! Il n'était pas ici pour lui voler son territoire. L'animal pencha la tête de côté en observant son opposant avec curiosité. Il avait l'impression d'être à la fois semblable et si différent de lui. Pourtant, ils n'avaient rien d'identique physiquement, si ce n'était la couleur de leurs yeux. C'était autre chose, à l'intérieur d'eux. Étais-ce un animal tout comme lui? Il était de forme humanoïde, et comme lui, une part de son apparence était à la fois animal. Lui ses ailes, l’autre cette queue. C’était toute fois bien plus que cela qui lui donnait cette impression d’être si proche et si loin à la fois de cette créature. Et c’était irritant de ne pas parvenir à savoir quoi exactement! Nébiros détestait ne pas comprendre quelque chose… Il aimait apprendre, et ça, il voulait savoir la raison! Qui était-il? Qu'était-il? Nébiros n'eut pas le temps de rassembler ses mots pour combler sa curiosité, que l'étranger bondissait à nouveau sur lui. Le forçant au silence.

Nébiros le laissa venir à lui pour utiliser sa propre force et vitesse contre lui. Ses mains se posèrent sur les épaules de l’être argenté et ses griffes s’y enfoncèrent. Il le tira vers lui de toute ses forces au  lieu de le retenir, avant même que le mouvement de son attaquant ne soit terminé. Il s’étendit en même temps au sol, et exécuta une roulade en entrainant la créature avec lui. Et sans plus tarder, le démon esquiva les possibles contre-attaque, en roulant de côté, et avant même de se relever, il agrippa cette étrange queue, tirant avec brusquerie pour s’assurer que le gardien reste bien au sol. Il bondit ensuite plus loin après l'avoir relâché, à plusieurs mètres de lui, roulant à nouveau, en atterrissant pour se redresser sur ses pattes dans un nuage de poussière. Il restait à l’affut, prêt à se défendre, prêt à tout.

« Nébiros pas v... vouloirrr terrr...toirr.... »

Sa voix caverneuse était grondante, se voulant menaçant afin de lui faire comprendre que s'il continuait, il ne ferrait pas que se protéger, mais il attaquerait. Mais Elky le comprendrait-il? C'était la première fois qu'il prononçait ce mot de « territoire », et avec l'empressement de la situation, il avait fait de son mieux pour s'exprimer. Il ne considérait pas cette créature comme une proie, et il n'avait personne d'autre que lui-même à protéger. Alors à quoi bon le tuer ou le blesser? Bien sur, l'étranger ne s'était pas gêné pour le blesser lui. Mais ça n'avait aucune importance. Son endurance physique supérieure à la normal l’aidait à ne pas ressentir de faiblesse des coupures qu’il avait hérité. Ce ne serait que quelques cicatrices de plus sur son corps déjà bien marqué. C’était ironique tout de même comme situation. Le démon était venu dans ces parages pour se désennuyer, combattre un peu, et maintenant qu’il avait un adversaire face à lui, il n’avait pas envie de combattre. Il voulait le connaître. Comprendre cette étrange sensation en lui d’impression d’être pareil, sans pour autant l’être.

Il abaissa son globe blanc pour examiner l’une de ses mains. Nébiros regarda avec étonnement ce liquide d’une teinte plus claire qu’à la normal qu’il avait sur ses griffes. Bien qu’il voyait la vie en gris, il comprenait parfaitement que ce sang qu’il avait sur ses doigts, n’était pas d’une couleur habituelle. Il en huma l’odeur sans pour autant oser y goûter. C’était si différent de tout ce qu’il avait connu… Étais-ce mangeable? Oui cette question revenait souvent dans ses raisonnements… C’était pour lui son petit plaisir de la vie, que de manger. Eh bien… donc ce n’était pas cet intérieur là qui ressemblait au sien. Puisque lui son sang était tout ce qu’il y avait de plus normal. Rouge. Et donc d’un gris plus foncé pour sa pauvre vision. Il toucha d’ailleurs l’une des plaies à son abdomen, de son autre main, pour comparer les teintes sur ses doigts. C’était avec la curiosité d’un enfant, qu’il tendit ses mains vers Elky pour lui montrer sa découverte. Car s’en était une pour lui qui avait toujours cru que le sang de tout le monde était pareil. Bien qu’il reconnaissait parfaitement que le goût était différent pour chacun.

« Pas  p-parrreil… »

Le démon avait relevé sa pupille incolore sur le gardien, semblant avoir oublié la situation de combat. Jamais il n’aurait baissé sa garde auparavant,  mais depuis qu’il était libre, il n’avait fait que de bonne rencontre, qui tendait à le changer. Et surtout, à éveiller sa soiffe d’apprentissage sur tout ce qui l’entourait. La chimère pourrait profiter de ce moment pour l’attaquer de nouveau, qu’il n’y songeait même pas. Peut-être faudrait-il bien plus que ce comportement étrange de l’intrus, pour détourner le gardien de sa tâche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
¤Erreur de la nature¤

avatar

¤Erreur de la nature¤

Nombre de messages : 39
Localisation : Là où la main de l'homme n'a jamais mit le pied...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Sam 15 Juin 2013, 19:44

Aucun de ses coups n’atteignait son adversaire comme il le prévoyait. Ils étaient soit déviés, soit bloqués, mais ça ne troublait en rien ses attaques. Quand l’être attaquait, il n’avait qu’un seul but blesser son adversaire. Il n’était qu’une boule faite de griffes qui attaquait, au premier regard, n’importe comment. Il était toujours difficile de comprendre sa manière de se battre. Il n’y a aucune logique (enfin pour toutes autres personnes qu’Elky) dans ses mouvements de bras et de crocs. Cela avait tendance à désarçonner ses précédents adversaires même si l’être ne s’en rendait pas compte. Cependant, cet intrus là se défendait très bien face à ses assauts désordonnés.
Elky avait juste pris le temps de gronder l’appartenance du territoire avant d’attaquer à nouveau. Néanmoins, ce nouvel assaut ne fut pas du tout concluant. Il fut entrainé par l’autre créature qui le fit rouler avec lui et alors qu’il allait contre attaquer, il sentît une pression sur sa queue et brusquement il s’écroula à nouveau. Il se releva prestement sur ses membres blancs ensanglantés de rouge et de l’argent qui coulait entre autre de ses épaules. Sa queue s'agitant furieusement en claquant dans l'air, comme si le membre lui même était vexé. Elky allait réattaquer, mais l’intrus face à lui n’avait pas une attitude de défense. Du coin de l’œil il le fixa, pendant dans un réflexe tout animal il lécha les plaies de son épaule qu’il pouvait atteindre.

L’intrus fixait ses mains partiellement recouvertes du sang d’Elky. Un sang argenté qu’il n’avait vu dans aucune autre créature. Elky n’avait jamais non plus retrouvé le même goût. Alors que sang rouge était amer et ferrique, le sang d’Elky était un mélange paradoxal d’acide et de sucre en arrière gout.

Le soudain changement d’ambiance bouscula son esprit plus animal qu’autre chose. Il ne ressentait aucune animosité de l’intrus envers lui alors qu’ils venaient de se battre. Cela influa immédiatement sur l’attitude de l’être qui au lieu d’attaquer à nouveau se retrouva assit sur les fesses en fixant de ses yeux rêveurs l’individu face à lui. L’être était lunatique et comme un animal très influencé par les sentiments des autres créatures.
Il fixa les mains tendues vers lui et pencha la tête sur le côté, ses cheveux blancs recouvrant une bonne part de son visage. Pas pareil ? Il se pencha en avant à quatre pattes pour renifler à une distance raisonnable les mains tendues. Il cligna paresseusement de ses paupières en finissant par comprendre que l’intrus parlait du sang.

« Elky pas pareil que les hommes. »

Il montra du doigt le sang argenté avant de pencher la tête dans l’autre sens et cette fois ci montrer l’intrus lui-même.

« Nébi…ros ? »

Il avait compris durant la bataille le nom de la créature. C’était une compréhension facile car lui-même parlait à la troisième personne avec son prénom. Il avait toujours eu un mal fou avec le « je » et s’il l’utilisait c’était bien parce que Mirrel l’avait beaucoup fait parler et forçait à prononcer correctement les phrases. Cependant, une minute plus tard il revenait à ses habitudes et ses phrases mal agencées.

« Le œil de Nébiros est comme les yeux de Elky. »

Remarqua t-il avec un sérieux distrait en montrant ses yeux opaques. Une autre ressemblance entre eux. C’était étrange. C’était bien la première fois que l’être rencontrait quelqu’un lui ressemblant un peu. Il agitât sa queue au sol à la manière d’un chat énervé.
L’être se pencha en avant, en prenant un appui maladroit sur ses avant-bras. Il roula un peu sa lèvre supérieure en dévoilant ses petits crocs et repoussa un petit grognement accompagné du claquement régulier du fond de sa gorge.

« Nébiros ne veut pas le territoire de Elky ? Nébiros est sur ? »

Il rabaissât sa lèvre et agitât sa queue une nouvelle fois.

« Alors, Nébiros est venu jouer avec Elky ? »

L’être s’agitât un peu, ce montrant pour une fois clairement joueur alors qu’il était recouvert des deux types de sangs.


Dernière édition par Elky le Jeu 20 Juin 2013, 00:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Dim 16 Juin 2013, 19:08


L’odeur du sang d’Elky ne lui disait rien qui vaille. Il y avait une senteur acidulé qui lui fit plisser le nez. Le sucré lui plairait, mais l’acide… C’était peut ragoûtant pour lui. Et puis a être habitué au goût ferreux du sang normal, il était difficile de changer. Une vieille habitude en quelque sorte. C’était tout de même préférable ainsi, s’il fallait qu’il prenne goût à ce sang particulier, ce ne serait qu’un combat perpétuel entre eux. Mais au lieu de cela, la violence s’arrêta, et se moment de curiosité fut partagé, au grand bonheur de Nébiros. Il le laissa se rapprocher à distance raisonnable, en se demandant si l’être argenté comprendrait de quoi il parlait. Il l’observa humer l’odeur sur ses doigts, des deux sangs différent. Son expression restait toujours la même, figé en un sérieux platonique. Mais les paroles de l’inconnu le troublèrent. Pas comme les hommes? Lui aussi n’était pas comme les hommes! Il était un animal! Mais… Son sang était le même que les hommes. Qu’es-ce que cela voulait dire?

Le démon acquiesça à la mention de son nom, chassant son trouble aussi vite qu’il était venu. Il avait plus intéressant face à lui, que de ce questionner sur ce qu’il était lui-même. Il comprenait parfaitement les paroles de l’autre, qui utilisait un langage similaire au sien, bien que mieux maîtrisé. Elky devait avoir l’occasion de parler plus souvent que lui. Nébiros avait encore du mal à prononcer les mots. Quand aux « Je »… Il ne savait comment l’employer. Et ne l’avais jamais fait. De même pour les « il » et « tu ». Il utilisait toujours le nom de la personne. Après tout, il n’y avait que quelques semaines qu’il parlait. En fait, il avait toujours sut comment, plus jeune, avant de devenir ce qu’il était maintenant, il avait parlé comme tout le monde. Ce n’était que ses connaissances passées, et l’écoute des gens qui l’entourait, qui lui permettait de reprendre cette façon de communiquer.

Ses mains se posèrent au sol, alors qu’il s’y assoyait, tout en acquiesçant de nouveau face à la similitude que la chimère énonçait. Lui aussi avait donc remarqué ce détail? Il se demandait si leurs yeux étaient semblable jusqu’à la vision? Nébiros savait que la sienne avait été altérée par les punitions qu’il avait subit. Elky avait-il aussi été maltraité et perdu ainsi la couleur de ses yeux? Les siens étaient d’un bleu étincelant autrefois…

« Nébiros pas vouloir terr…toirrr…Elky. »

Il secoua la tête négativement pour appuyer ses paroles. Tout cela ne l’intéressait pas. Il n’était pas ici pour prendre possession de l’endroit, mais seulement de passage. Explorant le monde tout simplement. Le démon pencha la tête de la même façon que son compagnon le faisait, signe de sa curiosité. Il le regarda sans comprendre ses dernières paroles.

« Quoi être… jouer?... Nébiros pas savoir… Ici pour ex… exp…plorrrer.. »

Il n’avait pas conscience, qu’un instant plus tôt, c’était ce qu’il avait fait avec le papillon. Mais qu’étais-ce donc que jouer? Il se rapprocha un peu plus de cette créature, pour s’assoir plus prêt de lui, désirant apprendre ce que c’était que cette nouvelle chose. Il avait aussi bien d’autres questions, sa curiosité ne s’arrêtait pas là. Jusqu’à quelle point étaient-ils semblable tous les deux? L’animal passa une main dans ses cheveux crasseux, pour les relever de son visage et montrer l’orifice vide de son œil droit, cerné de cicatrice.

« Nébiros perdu œil. Maître puni Nébiros. Pas voir avec lum-lumière, pas voir cou…leurrr. Mais Nébiros voir sans lumière. Elky yeux comme Nébiros? Elky yeux blanc car puni?»

Il découvrirait bien jusqu’à quel point ils étaient semblable. Il laissa retomber sa main, ses cheveux recouvrant de nouveau cet orifice disgracieux, teinté à présent du rouge et de l’argent de leurs sangs. Nébiros n’avait aucune honte à le montrer. Il n’avait pas conscience de l’horreur que cela pouvait inspirer chez certain. Il n’était pas soucieux de son apparence, ni de ce que l’on pouvait en penser. Ces choses de la société ne l’atteignaient pas. Le démon baissa son œil en songeant soudainement qu’il se pouvait bien que les yeux d’Elky soit ainsi naturellement. Et que contrairement à lui, peut-être avait-il toujours vécu libre dans cette forêt?

« Elky avoir maître? Nébiros perdu maitre, libre. Veut ap…apprrr…prendrre… quoi être libre. Nébiros choi… choisir!»

La créature releva son globe sur son compagnon avec une certaine fierté de dire ses paroles. C’était Zeviehl qui lui avait apprit cela. Il était libre maintenant, libre de faire ses propres choix. Il avait choisi de venir explorer cette forêt. Mais il découvrait encore ce que liberté voulait dire. Il avait toujours de la difficulté avec cette notion.

« Elky mon… montrrrer Nébiros comment jouer? »

C’était avec un vif intérêt qu’il regardait son compagnon. Cette idée de jouer avait semblé exciter Elky. Ce devait être quelque chose de plaisant à faire? Il voulait bien découvrir ce que c’était. Ne se souciant peu de ses blessures qui perdaient encore de son sang, mais qui n’étaient heureusement pas mortel. Le liquide commençait déjà à coaguler et à ralentir cette perte. C’était probablement le fait de sa personnalité qui finirait par le perdre un jour, Nébiros n’avait pas conscience du danger que ses blessures pouvaient représenter et n’en ressentait que très peu la douleur. Il avait été dressé ainsi, à ne pas s’en soucier. A risquer sa vie pour protéger les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
¤Erreur de la nature¤

avatar

¤Erreur de la nature¤

Nombre de messages : 39
Localisation : Là où la main de l'homme n'a jamais mit le pied...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Jeu 20 Juin 2013, 00:30

L’être cligna paresseusement des paupières alors que Nébiros, lui montrait l’amas peu gracieux de chairs qui se trouvaient maintenant à la place de son œil. Il fixa distraitement le démon et ne fit pas le lien jusqu’à ce que Nébiros parle. C’était donc une blessure et non pas parce que le démon était une sorte de cyclope.
Jusqu’ici il était plutôt content de comprendre facilement le nouvel individu, mais dans une de ses « phrases » il ne réussit qu’à comprendre le nom du démon. Il se concentra donc sur la suite de ses mots.

«  Non yeux de Elky voient bien, juste la lumière fait mal. Avant les yeux étaient bleus et puis devenu blancs. Cheveux poussaient aussi. »

Le corps de l’être subissait des sortes de mutation à retardement. Ainsi la dernière fois ses yeux étaient devenus blancs, à la grande panique de Mirrel qui le crût devenu aveugle. Etrangement sa vue ne changeât pas ou l’être ne remarqua pas les changements, mais la lumière lui était devenue vraiment douloureuse. Ses cheveux avaient aussi soudainement poussé pendant quelques jours et Elky avait passé son temps à se gratter le cuir chevelu à se faire saigner. Cette soudaine métamorphose n’avait pas plus troublé l’être que ça, malgré l’agitation de son elfe. Il prît cela  comme le fait de « grandir », une notion pas très bien acquise malgré que ca soit la toute première chose que lui ait expliqué Mirrel.

Nébiros utilisa à nouveau les mots qui n’avaient pas de signification dans son esprit. Depuis sa « naissance », Elky avait eu des connaissances « primaires » et d’autres plus étrange. Ainsi des fois il connaissait un mot, mais était incapable de savoir ce qu’il représentait et d’autres fois l’inverse, il avait l’image, mais pas le nom. Pour tout ce qui touchait aux sentiments c’était plus compliqué car là, Elky n’arrivait tout simplement pas à se les imaginer s’il ne les vit pas au moins une fois.

Il pencha la tête sur le côté et lui répondit.

« Maitre ? Qu’est ce que c’est un maître ? Et « puni » c’est quoi ? Elky n’a pas de maître. Elky a compagnon et sa chose. Chose a pour nom Mirrel. Mirrel apprend à Elky aussi ! »

Mais c’est alors, que pour la première fois depuis sa brève existence on lui demanda d’expliquer quelque chose.

Elky se retrouva démuni. Assit sur ses chevilles, il fronçât un peu ses sourcils blanchâtres. C’était à lui normalement que l’on expliquait les choses et pas du tout l’inverse. Il savait très bien ce qu’était jouer, l’être étant une créature très joueuse, mais il était tout simplement incapable de mettre des mots sur cette notion et il ne savait pas comment il pouvait montrer ça. Un claquement s’échappa de sa gorge et il secouât la tête, ses cheveux s’emmêlant tout autour de lui.
Il jouât distraitement avec ses lèvres avec une mine sérieuse plutôt étrange sur lui.

« Nébiros jouait avec le papillon quand Elky était dans le arbre. »

L’être hocha la tête plutôt content d’avoir trouvé ça.

« Jouer, c’est se amuser, être content, être excité. Nébiros et Elky peuvent jouer ensemble. » Il fit un autre petit claquement. « Pour jouer Nébiros et Elky peuvent se battre, mais sans se faire des blessures. Courir aussi, Nébiros peut essayer d’attraper Elky ! »

Pour les deux créatures ce n’était pas gagné si aucune des deux ne se souciaient des blessures. Elky ne portait à ses plaies qu’un faible intérêt et se contentait de les lécher en général. Ce qu’il faisait à l’heure actuelle d’ailleurs en s’occupant des plaies sur son bras. Bien sûr à chaque fois qu’il rejoignait l’elfe, celui-ci avait un air horrifié et s’occuper de nettoyer et bander tout ça. Il essayait aussi de faire comprendre à l’être qu’avoir la peau ouverte et perdre du sang c’est dangereux, mais il n’a visiblement toujours pas compris cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Dim 23 Juin 2013, 21:26

La mention des yeux bleus devenus blanc laissa le démon songeur. Il avait l'impression que cela lui rappelait quelque chose, mais il n'arrivait pas à arrêter ses pensés dessus. C'était comme si à chaque fois qu'il portait attention à ce souvenir, qu'il s'enfuyait loin pour ne pas qu'il en saisisse le sens. Ce n'était autre que sa propre histoire. Démon aux yeux bleus qui en avait perdu la couleur des suites des traitements qu'on lui avait prodigué. Il ne s'attarda pas plus long temps sur ce détail, n'ayant pas envie de se causer de mal de crâne à essayer de comprendre ce qu'il avait dans son propre esprit. Il était plus intrigué par cette créature face à lui.

« Lumière fait mal Nébiros aussi. »

C'était un autre point commun. Non seulement la lumière l'aveuglait et le rendait aveugle presque totalement, mais en plus, cela lui causait une certaine douleur. Elky avait de la chance de ne pas être aveuglé pour sa part. Le démon regarda la chimère avec ébahissement en découvrant une chose différente entre eux. Elky ne savait pas ce que c'était qu'un maitre et être puni! Comment étais-ce possible? Tout le monde n'avait donc pas un maitre? Ou étaient eux-mêmes ce maitre? Apparemment non! Mais... Comment lui expliquer ce que c'était? Il se demandait si c'était une bonne chose à lui apprendre. Sa vie était bien meilleur, beaucoup moins terrifiante, depuis qu'il n'avait plus le sien. Et à moins d’être masochiste, personne n’aimait recevoir des punitions. Elky avait de la chance de ne pas connaître ça finalement. Mais avant de trouver les mots pour lui expliquer, Nébiros écouta la description du jeu de la part de son compagnon. Être content, excité et s’amuser… Ces trois mots ils ne les comprenaient pas. Mais le reste, lui semblait très clair.

« Oh! Jouer comme cha… chasser! Mais pas tuer. Trrraquer pour im-immobiliser! »

Ce n’était pas vraiment un jeu, de la façon que le démon voyait cela. Mais c’était quelque chose qu’il savait faire. Bon nombre de fois, son ancien maître l’avait envoyé après l’une de ses victimes pour l’attraper sans le tuer. Il n’y avait rien de doux dans sa façon de faire, et si Nébiros jouait avec Elky, c’était assuré que tous deux en ressortiraient avec des blessures. Ce serait Zeviehl à son retour qui allait bien se demander ce que Nébiros avait pu faire de sa soirée! Il avait déjà suffisamment de griffures sur son corps pour qu’il se le demande déjà de toute façon.

« Nébiros veut jouer avec Elky! Et maître… maître c’est… »

Nébiros exprima sa perplexité en tirant les lèvres en avant. Comment pouvait-il expliquer cela en mot? Il prit quelques instants pour bien y réfléchir.

« Maître donne ordrre. Dire quoi faire et pas laisser choix. Doit obéir à ordre. Pas être libre quand avoir maître. Et quand pas faire chose dites, alors puni! Puni c’est… »

Une certaine haine état présente dans sa voix. Et son dégoût face à ce sujet l’aidait à mieux s’exprimer, emporté par les émotions, il prononçait plus aisément les choses. Son parlé s’améliorait peu à peu. A force de rencontrer des gens qui le faisaient parler, ça ne pouvait que mieux aller. Il apprenait aussi assez rapidement, et d’entendre les paroles d’Elky qui ressemblaient aux siennes, mais en plus avancé, sans être toute fois parfait, l’aidait à s’adapter aussi.

« Puni c’est ça! » Le démon pointa son œil absent. « Maître puni Nébiros, car Nébiros avoir parlé. Maître pas vouloir animal parler. Puni c’est quand pas obéir. Maître fait mal pour apprrrendre à faire choses dites. »

C’était en expliquant tout cela qu’il réalisait à quel point il était bien mieux libre. Qu’il voyait de quel enfer il s’était sortie! Quel horreur… Avoir enduré tout cela si longtemps. Des années interminables d’obéissance et de souffrance. Plus jamais… Plus jamais il ne voulait revivre ça.

« Maître Nébiros avoir dis… disparrru. Nébiros libre. Nébiros choisi. Elky avoir Chose pour lui apprendre. Nébiros aussi. Chose Nébiros appeler Viehl. Être ami. Ami apprendrre sans punir. Sans faire mal!! Elky aussi ami Nébiros?»

L’œil de la bête s’agrandissait d’une certaine excitation. Il voulait que ce compagnon si semblable et différent de lui à la fois, soit aussi son ami. Il pourrait peut-être le présenter à Zeviehl?

« Elky et Nébiros jouer!! »

Le démon se redressa à quatre pattes, désireux de faire la chasse à cette créature pour le simple plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
¤Erreur de la nature¤

avatar

¤Erreur de la nature¤

Nombre de messages : 39
Localisation : Là où la main de l'homme n'a jamais mit le pied...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Jeu 27 Juin 2013, 01:03

Il hocha la tête quand Nébiros compris ses explications. Oui, la chasse est un jeu et Nébiros voulait jouer. L’être était donc tout à fait partant pour cela. Le démon enchaina tout de suite sur les explications sur le maître et l’être dût se concentrer.
 
Elky avait toujours du mal à identifier les émotions chez ses interlocuteurs et souvent il était obligé de le faire par rapport à leur attitude. Par exemple il savait que quand Omega agité juste le bout de sa queue par saccade cela voulait dire qu’il était agacé et allait tenter de le mordre. Pour Mirrel, c’était la manière dont il triturait ses longs cheveux qui l’aiguillait sur le bon sentiment. Pour Nébiros c’était plus compliqué comme il ne le connaissait pas encore assez, cependant les émotions négatives étaient faciles à ressentir.
Il ne comprenait pas très bien les termes « puni » et « maître », mais rien qu’à la manière de Nébiros de les dire le fit pas du tout les aimer.
 
« Pas de maître. Pas de puni. Elke ne veut pas de ça. Mirrel dit que ce n’est pas bien de faire mal. Elky ne fait pas mal. »
 
Il hocha la tête pour appuyer ses dires.
Bon il tuait et parfois s’amuser à chasser ses proies de manière très vicieuse, mais pour lui ce n’était pas la même chose.
 
Les deux créatures pourraient certainement évoluer en se côtoyant, leur vision des choses ayant pas mal de point commun. Cependant, quand une se trompé l’autre ne s’en rendrait pas vraiment compte. Elky avait déjà transféré un mauvais mot à Nébiros. « Chose » avait une signification bien particulière pour l’être qui serait difficile de mettre en mot ici. Dans son langage, il y a certains termes auxquels il a donné des définitions erronés, surtout avant de rencontrer Mirrel. Et malheureusement, il est très dur de désapprendre pour Elky. Maintenant, il ne reste qu’à espérer que Zevhiel ne prenne pas trop mal de se faire appeler « chose ».
 
Il essaya avec force de faire marcher une logique à peu près correcte.
 
« Nébiros apprend mots à Elky et Elky apprend à jouer à Nébiros, alors sont amis. Les amis jouent ensemble.»
 
Il n’avait jamais très bien compris la portée du mot ami, et c’est pourtant pas faute des explications de Mirrel. L’elfe passait toujours son temps à essayer de lui faire comprendre le principe de l’amitié, l’amour et la haine. Cependant, l’être avait sa propre vision des choses, mais comme là il était face à un « homme » de l’extérieur et même s’ils se ressemblaient beaucoup, il voulait bien faire un effort pour se souvenir des mots de Mirrel. La seule chose à peu près concrète qui lui était revenue était donc le fait que des amis jouent ensemble. L’être était tout à fait partant pour jouer.
 
Instinctivement, il réagit au mouvement de Nébiros et se campa sur ses quatre membres. Sa queue s’agitât derrière lui en provoquant des petits bruits de fouet claquant.
L’être se pencha un peu en avant, avec une douce agitation.
 
« Nébiros doit attraper Elky ! »
 
Sa phrase fut à peine finie qu’il fila entre les arbres. L’excitation le gagna rapidement alors qu’il ne perdait pas un instant à se faufiler dans les broussailles. Proie et chasseur, il trouvait son amusement dans n’importe quelle situation. Là, c’était tout de même encore plus excitant, car il connaissait son poursuivant et pouvait se permettre de prendre des risques, alors que les autres fois avec des hommes armés c’étaient plus risqué de jouer avec.
Sa course était rapide. C’était son territoire, il connaissait la moindre racine traitresse. Il passait d’une course à quatre à deux selon les endroits, parfois même il s’accrochait aux branches pour prendre de l’élan et atterrir avec une gerbe d’eau dans les petits ruisseaux. Il vérifiait régulièrement que Nébiros ne se perdait pas. L’être poussait alors des petits bruits de gorges que l’on pourrait nommer au mieux taquin quand il le voyait.

Elky avait appris à jouer ainsi grâce à Omega le chat alors forcément il agissait de la même manière qu’un félin. Il filait à droite et à gauche avant de se planquer dans un arbre pour pouvoir mieux sauter à côté de Nébiros, le bousculer et repartir à toute vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Ven 28 Juin 2013, 02:01

Pas bien de faire mal. Nébiros ne compris pas très bien ce que son camarade voulait dire par ses simples mots. Si Elky avait sa Chose pour lui apprendre, bien que partiellement, ce qui était bien et mal, pour le démon on n'avait jamais tenté de lui faire discerner la différence encore. Ce concept lui demeurait inconnu. Et comme la violence faisait partie de sa vie, il ne voyait pas le mal dans le fait de blesser les autres. D'attaquer. Au final, c'était ses envies maintenant qui le guidaient. Et comme la chimère, il pouvait tuer et faire la chasse. Après tout, c'était en ce simple but qu'il avait été dressé. Alors des influences qu'ils auraient l'un sur l'autre, ce ne serait pas ce détail qui évoluerait. Quand aux emploies de mot mal utilisé... Zeviehl en rirait probablement! Le plus important de cette amitié entre les deux créatures, ce serait très certainement le jeu. Elky allait apprendre, à sa façon, à Nébiros ce que c'était.

Nébiros aimait ce qu'il ressentait en lui lorsque cette amitié fut confirmée. C'était une chose agréable sur laquelle il ne savait mettre de mot. Une joie intérieure. Il se contenta de hocher la tête, ne sachant comment exprimer cela. Le voyant se pencher, le démon fit de même, se préparant à bondir, mais Elky partit plus rapidement qu'il ne s'y attendait. En peu de temps, il partit à sa poursuite avec agilité. Mais ce n'était rien à coté de l'être argenté qui connaissait bien l'endroit.

« Attraper Elky! »

Il se frayait un passage entre les arbres et les buissons sans se soucier des branches qui le fouettaient au passage. Il lui arrivait de s'étaler de tout son long lorsqu'il se prenait les pieds dans les racines, et Nébiros se relevait aussitôt pour rattraper la distance qui les séparait. La première fois qu'il tomba au sol, c'était la faute de cette chaine maudite qu'il avait d'attaché à son cou. Elle était restée coincé entre des roches. Il régla le problème en l'enroulant autour de son cou avant de repartir à la chasse. Hors de question de la retirer, Nébiros se savait perdre le contrôle et devenir dangereux sans cette chose. C'était un effet purement psychologique, mais bien encré en lui. Et pour la survie de tous, il valait mieux qu'il la garde.

À quelques reprises, il se retrouva assez proche d'Elky pour l'attraper, mais celui-ci lui échappait à chaque instant qu'il usait des arbres. C'était un avantage considérable. Le démon n'avait pas l'habitude de la nature, et encore moins de grimper dans ceux-ci. Ses griffes se refermaient à chaque fois dans le vide en poussant un grognement farouche. Une personne extérieure ne verrait pas un joueur en lui, mais bien un chasseur dangereux. Et c'était d'autres de ses grognements guttural qui se faisaient entendre lorsque l'argenté le surprenait et le bousculait avant de repartir. Même s'il lui échappait à chaque fois, le démon aimait ce jeu. Pouvoir chasser sans danger, sans devoir se cacher. Es-ce que Zeviehl accepterait lui-aussi de jouer?

Il arrivait à la bête de se cogner aussi contre des troncs d'arbre. Avec l'obscurité de la forêt, sa vision était bonne, mais il avait tout de même un œil en moins... Il avait toujours du mal avec la perception des distances à cause de cela. Et lorsqu'il croyait s'être suffisamment éloigné de la trajectoire, la douleur qui se faisait brutalement ressentir dans son épaule droite, lui démontrait le contraire. Il n'arrêtait pas pour autant! Nébiros ne connaissait pas ses limites. Enfin, après maints accidents et maladresses, il sauta enfin sur son ami sans aucune douceur. Il s'agrippa à lui avec ses griffes, ne sachant pas que dans le jeu il ne fallait pas blesser l'autre, et roula en l'entrainant dans son élan, émettant à nouveau ce grognement de prédateur.

« Attrapé! »

Plaquant son compagnon au sol, il resta aussi sur lui en reprenant son souffle. Il se demandait ce qu'il devait faire maintenant qu'il l'avait attrapé? Es-ce que le jeu se terminait ainsi? La course avait été assez longue, bien qu'il n'aurait pas sut dire le temps écoulé, ne sachant pas ce qu'était que des heures ou des minutes. Mais cela avait peu d'importance pour lui.

« Elky court vite! Bon ch... Chasseurrr! »

Il pencha la tête de côte en observant son ami. Un nouveau grondement se fit entendre, mais bien différent cette fois. Puisqu'il venait du ventre du démon. C'était un estomac sans fond que cette créature!! Nébiros avait toujours faim, même après avoir mangé. Depuis qu'il pouvait se nourrir de ce qu'il voulait, comme il voulait, que son alimentation ne résidait plus en les restants et les insectes parcourant sa cellule, il en voulait toujours plus. D'avoir passé des années mal nourrit l'avait rendu affamé en permanence. Il prit une petite mine consterné. Qu’y avait-il à manger ici? Y avait-il des animaux appétissants?

« Nebiros faim... Elky ch... Chasser avec Nebi? »

Et s’il continuait le jeu au point de chasser en compagnie d’Elky? Et non pas le chasser lui! Attraper une proie ensemble serait probablement une chose très facile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
¤Erreur de la nature¤

avatar

¤Erreur de la nature¤

Nombre de messages : 39
Localisation : Là où la main de l'homme n'a jamais mit le pied...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Mar 16 Juil 2013, 18:13

Elky n'avait jamais eu un compagnon de jeux à son niveau. Son Compagnon, en tant que chat ne pouvait pas jouer ainsi avec lui et Mirrel était trop vite fatigué pour que le jeux est vraiment lieu. Les seuls fois où il pouvait jouer c'étaient avec les intrus et en général c'était lui qui essayait de les attraper. Un jeu follement amusant, mais qui se finissait bien vite quand Elky arrachait la gorge de ses compagnons de jeux.
Cependant, cette fois il avait trouvé une étrange créature toute noire, mais qui en attitude semblait lui ressembler. Il ne pouvait pas comprendre ce qu'elle faisait ici. Pourtant l'être décida tout simplement que Nébiros était venu jouer avec lui. Il fallu passer par l'étrange étape de l'explication avant d'entraîner la créature avec lui dans un jeu de pourchasse à travers la fôret. Il était la proie, un rôle qu'il n'avait jamais exercé, mais qui électrisa ses sens sans aucun soucis. Mais, ce qui ravissait la créature c'est que Nébiros semblait tout aussi redoutable que lui au jeu ! Alors qu'ils couraient, la créature noire manquât de l'attraper à plusieurs reprises provoquant une drôle d'excitation dans ses bras. Son échappatoire était alors les arbres que, bizarrement, Nébiros n'utilisait pas alors que lui était la plupart du temps dedans. Il répondait aux grondements de son assaillant par des petits bruits de gorges ressemblant à ceux d'un chat.
N'ayant tout simplement aucune notion du temps, il ne sut pas la duré du jeu. Il savait juste que ça lui prenait beaucoup d’énergies, car il ne tarda pas à haleter.
Puis cette fois il n'eut pas le temps de s'esquiver. Les griffes de son compagnon de jeu s’enfoncèrent dans sa chaire et il fut entraîné dans un beau roulé-boulé.

C'est dans un nuage de feuilles sèches que les deux créatures finirent pas se stabiliser. Elky se retrouvait allongé de tout son long, la queue frétillante comme un poisson agonisant. Sa respiration irrégulière soulevait son torse et cligna paresseusement des paupières en avisant Nébiros sur lui. Il n'était pas habitué à cela, d'habitude seul Omega s’asseyait sur lui et il dormait contre son Mirrel.

Il hocha la tête au compliment, même s'il ne s'en senti pas flatté. Il avait du mal à comprendre cette notion de faire plaisir en énonçant des évidences, car oui pour lui un compliment est forcément une évidence.

 Nébiros aussi. Très fort pour avoir attrapé Elky. »

Encore fois ce n'était qu'un fait, il ne cherchait nullement à flatter et ne savait pas faire cela.

Un drôle de bruit le fit se redresser. C'était un grognement, mais provenant du ventre de Nébiros ! Il se tortilla un peu en voulant se rapprocher pour renifler le ventre de Nébiros. Il ne savait pas que les êtres au sang rouge pouvait grogner du ventre. Sa chose et son compagnon n'avaient jamais fait une telle chose, non ?

 « Pourquoi Nébiros grogne avec le ventre ? »

Voilà une bonne question. Il réussissait à comprendre les significations des grognements avec la gorge, mais avec le ventre il ne savait pas du tout ce que cela voulait dire.
Nébiros lui avait annoncé avoir faim et voulait chasser avec lui. Il se tortilla à nouveau pour s’extirper complètement de l'emprise de son nouveau compagnon de jeu et s'assit au sol. L'être se contorsionna autant qu'il pouvait pour atteindre les plaies causées par les griffes de Nébiros et donna quelques coups de langues dessus. Elles « piquaient » beaucoup, mais il ne lui faudrait que quelques instants pour les oublier.

 « Elky ne mange pas la viande. Mais, Elky veut chasser avec Nébiros, car Nébi est ami alors Nébi peut manger animaux du territoire d'Elky ! » Il secouât sa tête, son visage se perdant au milieu de ses cheveux blancs. «  Nébiros et Elky chassent, attrapent la proie et Nébiros mange la proie. Nébiros veut ça ? »

Il pencha la tête sur le côté en se léchant les lèvres. Inconsciemment, l'être avait accepté Nébiros comme faisant parti de son territoire car sinon, jamais il n'aurait accepté qu'il ne touche à un des animaux. C'était sa manière d'accepter la créature comme un « ami ».
Elky est un être que l'on peut dire végétarien, ce qui peut paraître très étrange et certainement qu'aucun des humains vivant autour de son territoire ne peut l'imaginer. L'être s'était toujours nourri de fruits, racines et même feuillage quand l'envie lui prenait. Le goût du sang rouge lui était vraiment désagréable, même si à la manière d'un chat il avait tendance à enlever toute trace de sang de son corps avec sa langue (au grand damne de Mirrel qui le poussait à prendre un bain).

Elky se redressa légèrement sur ses pieds le nez levait. Instinctivement, il se repéra dans son territoire. Ils s'étaient rapproché de son nid où Mirrel et Omega se reposaient, mais ils étaient aussi proche d'un coin où certaines créatures restées beaucoup. Il pointât du doigt une direction.

 « Là. Plus loin. Troupeau de Longues-Pattes pour manger. Nébiros vient ? » Il avait déjà commencé à marcher à plus ou moins quatre pattes vers la direction indiqué.

Les dites « Longues-Pattes », sont en réalité des sortes de petites gazelles grises aux pattes très fines et vraiment très longues, vivant en un troupeau de plusieurs dizaines d'individus. Ces pattes démesurées leurs permettent de bondir à tout va quand elles sont menacés. Parfois, Elky jouait a en attrapé juste comme ça, sans les tuer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 171
Localisation : Là où sa curiosité le poussera...
Métier/Fonction : Chien de garde à qui le voudra bien...

MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   Dim 21 Juil 2013, 18:32

Le démon eu la même réaction que la chimère lorsqu'il reçu son compliment. Un simple hochement de tête. C'était un fait qui venait d'être énoncé. Ils étaient des créatures de force similaire. Et la course poursuite aurait probablement pu reprendre pendant des heures encore. Qu'aurait été le combat s'ils n'avaient pas arrêtés? Ils étaient des adversaires redoutables, des créatures endurantes et fortes. Baissant le regard sur son ventre, Nébiros s'écarta pour permettre à son ami de se redresser.

« Ventrrre dire Nébiros avoir faim. Nébiros pas con… contrrôler ça. »

Comment expliquer ce phénomène? Il ne savait même pas comment c'était possible, ni pourquoi. Mais ça se faisait. C'était tout ce qu'il comprenait, son ventre le lui faisait savoir à chaque fois qu'il avait trop faim, qu'il le négligeait. Il observa avec étrangeté Elky. Es-ce que cette réaction du corps lui était inconnue? Ne lui arrivait-il donc pas lui aussi d'entendre son ventre? Le démon avait cru que tout le monde pouvait gronder du ventre. Il se redressa sur ses quatre pattes pour suivre la chimère dans la direction indiqué, mais sa stupéfaction n’en était que plus grande encore. Il était excité à l’idée de chasser un véritable gibier, mais aussi confus d’apprendre que son compagnon ne mangeait pas de viande. Que mangeait-il alors? Et s’il n’avait pas besoin de manger? Il lui était difficile de concevoir que l’on puisse se nourrir d’autre chose. Nébiros n’avait connu que cela. De la viande, de la chaire crue. Il avait été outré quelques jours plus tôt de rencontrer une femme qui avait fait cuire le poisson. Quel sacrilège que de faire ça à la nourriture!

« Elky quoi manger? Nébiros pas avoir mangé autre chose que viande.»

Il l’observa avec intérêt tout en continuant d’avancer. Il voulait savoir, comprendre. Du plus loin qu’il se rappelait, il n’avait jamais mangé autre chose que cela. Étais-ce possible pour lui aussi de changer son alimentation? La créature reporta son attention devant lui en humant l’air. L’odeur des animaux indiqués par le gardien de cette forêt lui parvenait enfin. Il ne comprenait pas vraiment l’honneur qu’il avait de pouvoir chasser sur son territoire, en fait, il ne savait pas ce qu’était qu’un territoire. Mais il arrivait quand même à en faire des déductions qui lui semblaient sensé. La forêt était la maison d’Elky, et il la protégeait. Tout en se rapprochant du troupeau, la créature s’était accroupie au sol tel un félin en chasse. Il s’arrêta, caché par un buisson, pour observer les animaux entre les branches. Qu’étais-ce que ses choses qu’appelait Elky des longues-pattes? Aussi surprenant que cela pouvait paraître, c’était la première fois que Nébiros voyait de ses créatures. Il avait si peu vu de ce monde… Il tourna son regard stupéfait vers son ami, pour avoir son consentement que c’était bien ses créatures qu’ils allaient chasser. Ils étaient si appétissants en plus! Le démon attendit que son ami entame l’attaque pour le suivre. Après tout, il connaissait mieux ses créatures que lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://masego.forumotion.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entre animal, on se comprend. [Elky]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre animal, on se comprend. [Elky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» entre mage on se comprend (PV Selsya Åsa )
» Entre victimes on se comprend [PV CRYSTAL & SASHA]
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: La Ceinture de Brendian :: Monts de Pan Rei-