AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Yliel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Yliel   Ven 03 Juil 2009, 23:11


Le Devin était étendu sur le sol, à plat ventre. A son réveil, il commença à se lever en tremblant faute d'énergie physique... Puis il retomba à terre comme une crotte d'oiseau. Il avait la flemme de se lever. Puis il se retourna sur le dos et ouvrit lentement ses yeux verts. En voyant le plafond, il esquissa un sourire très léger, et leva un sourcil en posant un doigt sur son front.

"Mode rimes."

Puis il déclara :

"Hm... Quelle belle journée m'attend.
Mais que diable fais-je donc céans ?"

Ces mots étaient pour Yliel une sorte d'échauffement pour construire des vers à toute vitesse. Après tout, il n'y avait que comme ça qu'il aimait parler. Son cerveau lui permettait d'autres modes de parole, mais il ne s'en servait pas autant : ce n'étaient que des pensées un peu trop encombrantes pour son cerveau tordu. C'est comme pour un athlète qui en a assez de porter un altère trop lourd à longueur de journée, et qui finit par le ranger dans l'étagère jusqu'à une prochaine fois.
Mais je digresse, pas vrai ?
Evidemment. Revenons à notre héros.
Après une bonne demi-heure de comtemplation blasée du plafond, il finit par se lever en faisant une galipette, tel un joyeux bambin. Puis il se pencha légèrement en arrière tout en marchant.


La pièce était toute rouge, avec des murs "constitués" de pierre très lisse, et elle contenait tout plein de photos. De quoi ?? Mais on pouvait l'y voir !!
Il y avait d'abord lui, petit enfant. Il avait des cheveux rouges un peu ébourriffés, et portait une chemise et un pantalon de couleur beige, typique des familles pauvres. Il était assis sur une haie et il avait un grand sourire ouvert, caractéristique d'un enfant joyeux et content de sa vie malgré tout. On pouvait d'ailleurs retrouver ce sourire enfantin empreint d'allégresse sur l'Yliel adulte, l'Yliel du présent qui était en train de regarder les photos les paupières à demi-fermées.

Puis il y avait lui adolescent. Il était vu de côté et regardait des flammes en se grattant les cheveux avec sa main gauche, la main de droite sur le dos. Le changement était en apparence imperceptible, mais Yliel le voyait bien, lui. Il portait le même manteau noir qu'il portait alors, ainsi que un petit tatouage en forme de carreau vert foncé sous chacun de ses yeux. Si c'était une représentation de larmes perpétuelles ou d'un maquillage de clown, Dieu seul le savait. Même l'Elfe Sylvain ne s'en rappelait plus vraiment. C'était trop fatiguant de se rappeler. Trop d'effort.
Ce qui brûlaît sur la photo ? Probablement sa maison.

Bref, plein plein plein de photos. On s'y perdait, il y avait lui partout. Yliel détourna le regard après les avoir toutes regardées, et il faillit perdre l'équilibre en ayant le tournis. Lui partout dans la pièce, lui sur les murs, lui sur les poteaux, lui, lui, lui, lui... Son sourire niais disparut de sa bouche, et il poussa un soupir d'exaspération. Non pas qu'il n'aimait pas se contempler, mais il en avait marre de voir qu'on l'avait forcé à se regarder. Il finit par vouloir étriper celui qui l'avait conduit ici.


"Bon, petit malin, montre ta face de pervers !
J'exige des explications, comment tu as pu faire
Pour dessiner autant d'images avec moi dessus."

... Yliel réfléchit (!!). Quelque chose n'allait pas. Et en effet, le troisième vers ne rimait pas avec les deux précédents !
Il reprit alors son tercet :


"Bon, petit malin, montre ta face de pervers !
J'exige des explications, comment tu as pu faire
Pour me prendre en photo, car moi, je ne pige guère !!"

L'Elfe Sylvain mit ses doigts sur son menton avec un demi-sourire de satisfaction.

*Voilà. Là, ça rime. C'est bien. J'aime ça. C'est cool. Vive moi.*

Enfin, il fit volte-face et vit alors un immense miroir longer un côté de la salle. Il s'ydirigea en se penchant bêtement et en marchant en zig-zag. Il prit un air à la fois hébété et intrigué observant la glace de toutes parts.
Puis il s'y vit. Un grand manteau noir avec un capuchon masquant un visage d'arlequin avec des petits tatouages en dessous des yeux verts comme les feuilles d'arbres, des oreilles pointues, un nez normal, des zygomatiques toujours en action, ainsi que des cheveux rouges hirsutes. Le manteau, lui, dissimulait une corpulence plutôt mince, pour ne pas dire régulière. Une apparence régulière pour un esprit irrégulier.
Ne sursautant pas, il éclata d'un rire absolument dément qui dura une dizaine de secondes. Fou rire à la suite duquel il fixa son reflet dans les yeux en lui demandant :


"Bonjour, bonsoir, bonne nuit,
Pour ce séjour ici seras-tu mon ami ??"

Le reflet imita les mouvements de ses lèvres, mais ne répondit rien.

"........."

Yliel racla sa gorge, prit une nouvelle inspiration ainsi qu'un air apparemment plus sérieux, et se répéta :

"BONJOUR, BONSOIR, BONNE NUIT,
POUR CE SEJOUR ICI SERAS-TU MON AMI ?!
OUVRE UN PEU TES ESGOURDES, ET SOIS POLI !!"

Il resta perplexe devant le reflet qui se moquait de lui. Puis il prit une expression de colère ridicule et abattit sa main sur son reflet pour lui coller une baffe.
Mais cela ne le mena qu'à se tenir la main en sautillant de douleur.
Il se retourna et se rua vers son adversaire pour contre-attaquer...
Mais il s'arrêta, et remarqua que l'homme... lui ressemblait. En fait, il lui était identique. Etrange...
Puis il leva la main et le pied, et vit que l'autre faisait de même.
Ainsi, la bouche grande ouverte et les sourcils arqués, il frappa son poing droitcontre la paume de sa main gauche.
Il avait enfin compris le parce que du pourquoi.


*Hiiiiiiiiin bon sang mais c'est bien sûr ! Mais oui tout simplement ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?? Evidemment qu'il me ressemble et qu'il bouge en m'imitant ! Puisque...
C'est une peinture mouvante qui m'est dédiée ! Sûrement de la magie ! Je suis si apprécié par mon kidnappeur !! hohoho.*


Puis il leva sa capuche, dévoilant entièrement son visage. Et après s'être arrangé les cheveux, il retourna au centre de la salle, puis il se laissa tomber sur le sol et imita le crawl en agitant ses bras fluets pour caresser violemment le sol de ses longs doigts. Pourquoi ? Pour jouer, je sais pas moi. Allez donc lui demander.
Quoi qu'il en soit, il ne prêtait plus attention au miroir. Il n'en avait d'ailleurs plus rien à faire de la raison de sa propre présence dans cette salle.
Revenir en haut Aller en bas
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Yliel   Dim 05 Juil 2009, 14:33



Oh, un bavard! C'était si rare, si rarement agréable! Embusqué, bien planqué, je le laissais tournoyais dans mon domaine. Son delire se reniflait à distance, comme un parfum capiteux. Je profitais du spectacle, inlassable. Il semblait se fondre dans la pièce, avec ses cheveux sanglants, il aurait presque pu disparaitre sur le mur carmin, si seulement il n'y avait pas eu toutes ces photos. Après les avoir toutes détaillées, les photos, il se tourna vers moi, ô miroir, son beau miroir! Quand il me parla, j'étais aux anges. Quel être exquis!. Je restais immobile pourtant, mimant seulement ses gestes. Je l'aimais bien, il était grandiloquent, quoi qu'un peu débile vu le temps qu'il mit avant de comprendre le système. Cela me changeait. Souvent les gens passant par ici ont peur et ne bouge pas et souvent se trouve moche. Là, je m'amusais. J'attendais sa dernière tirade, puis enfin, dans un bruit de verre cassé, le sage reflet que je fus jusque là pris sa liberté et risqua une petite révérence moqueuse avant de revenir à ma place. Mais sur mon visage -le sien- ce n'était plus ses yeux, mais les miens. Banals, marrons, couleur de boue. Il devait rager de voir ses trésors devenus aussi communs.
Mais j'avais beau m'amuser en cette compagnie -seulement ennuyé de ne pouvoir lui répondre- j'avais une tâche à accomplir. Avec emphase, je mis mes mains en appuie sur la surface de la glace. Une petite clé rouge était désormais plaquée entre ma paume et le miroir. Au bout de quelques instants, la paroi sembla se détendre sous mes doigts, s'enfoncer comme du caoutchouc, comme du chewing-gum, épousant la forme de mes mains. Je continuais à avancer, à pénétrer dans la salle rouge, bien que toujours séparé par cette paroi distendue. Elle devenait de plus en plus fine. Je dirigeais mes mains vers le visage de mon sosie. Au moment où mes doigts allaient se poser sur son visage, la clé, la cloison caoutchouteuse et moi disparurent dans un léger éclat, comme l'éclatement d'une bulle de savon, laissant apparaitre dans l'ancien miroir un passage obscure.





[Hihi, il me plait ce Yliel là c: Et désolée du temps de réponse...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Héhéhéhé HIHIHIHIHIHIHI !!!!!!!   Dim 05 Juil 2009, 17:26

Yliel se releva. Alors qu'il était en train de simuler une nage de crawl sur le sol de la salle précédente pour se divertir, il avait senti lun portail noir s'ouvrir das le miroir. En se levant lentement, il se dirigea vers le miroir, les bras pendus, tout en zigzagant.
Puis il était arrivé dans cette salle.
En se relevant, il fit apparaître son jeu de tarot magique, et sentit, dans le noir, que ses cartes n'avaient aucune égratignure.


*Mes amies se portent bien. Tant mieux ! Et puis au pire, je n'aurais qu'à les réparer !!*

Il les fit disparaître d'un claquement de doigts très vif et bruyant qui résonna en écho dans la salle. Salle dans laquelle il n'y avait que ténèbres. C'était à peine si on pouvait appeler cela une salle.
Des voix commencèrent alors à s'élever. L'Elfe Sylvain tendit alors l'oreille en arquant les sourcils avec un air émerveillé.


[i]Yliel le Devin...
Yliel le Devin...
Yliel le Devin... !


Yliel esquissa un grand sourire béat, et répondit en imitant la voix :

"Oui c'est moi.
Oui c'est moi.
Oui c'est moi!"

Toujours aussi plaisantin, Yliel. Mais ce ne sont pas des blagues qui vont dissimuler ta folie.

Notre héros tourna sur lui-même pour tenter de savoir à quel diable il avait donc affaire.

"Impudent, dis-moi, où es-tu
Sinon je vais te manger tout cru !
Me faire traiter d'imbécile, peu m'importe,
Mais ce qui m'insupporte, c'est qu'on écoute aux portes !!
Voyons, dévoile-toi à moi et mets de côté ton aspect timide,
Faute de quoi je te transforme en cadavre livide."

Je suis dans ta conscience, Yliel. Je me suis nourri de ce qui a disparu de toi depuis ce jour-là. Depuis ce jour où tu as renoncé à ta raison.

"Mais enfin, je ne vois pas de quoi tu parles !
Je me sens on ne peut mieux, regarde-moi
Ne me mets pas avec tous ces gens qui râlent
Est-ce que j'ai l'air d'avoir quelque chose qui ne va pas ?"

Ne joue pas l'innocent ! C'et à se demander comment tu as pu dormir comme un loir tout en prétendant savoir qui... Non, savoir ce que tu es !

"........"

Pourquoi être ainsi ? Pourquoi ne savoir énoncer tes pensées qu'en rimes ? Et Dieu seul sait si c'est ta seule manière de parler... Et c'est sans parler de ta façon ridicule de te déplacer, de te laisser t'émerveiller stupidement à des trivialités pures. Tu crois honnêtement pouvoir t'en sortir dans un monde aussi impitoyable avec tes cartes de tarot divinatoire ainsi que tes numéros de cirque on ne peut plus pathétiques ??

"......................."

La voix, au début grondante comme le tonnerre, s'était presque fait condescendante, voire suppliante.

Tu n'es qu'un monstre, Yliel. Tu dois te faire à cette idée.
Tous les Elfes Sylvains ne le savent pas encore, mais tu es le dernier de leurs déshonneurs. Soit ils te méprisent, soit ils ont pitié de toi, mais personne ne t'estime après avoir entendu parler de toi.


"............................................."

*..... Mais... Mais...
Non mais qu'est-ce qu'il me chante là ?*


Comment as-tu pu dormir en paix jusqu'à maintenant ?! Et voilà que tu as pris plusieurs vies !!!! Qu'est-ce que ta famille doit penser de toi, là-haut ! Leur doux enfant est devenu un devin plongé dans une folie hystérique et imprévisible ! Leur doux enfant, qui s'amuse maintenant à contempler les conflits et les batailles mortelles du haut d'une falaise ! Leur doux enfant, qui est pris d'une crise de fou rire lorsque tes prédictions montrent la carte au Chiffre 13 !! Espèce de sous-fifre du chaos !!
Tu as beau jouer le clown, tu n'es qu'une monstruosité, Yliel !!!!!!! Qui voudrait de toi ?!!!?!


Yliel ne répondait toujours rien. On ne voyait pas son visage sous son capuchon, jusqu'à ce qu'il le retira pour dévoiler une expression à la fois blasée et interrogatrice. Il finit par ouvrir la bouche pour répondre à la voix :

"..... Depuis tout à l'heure tu n'as de cesse de pérorer ;
Quoi donc dans ma tête veux-tu me faire rentrer ?
'Fou', 'Monstre', 'Sous-fifre' : de tout ça je n'en ai cure
Car ne m'a pas attribué ces mots la charmante Dame Nature !"

La voix se fit bien plus menaçante et puissante.

TU OSES ?! TU OSES DIRE CELA ?!!! MÊME LES PIRES FILONS RECONNAISSENT LEURS EXACTIONS !!!!!! PAUVRE ASSASSIN DéSAXé !!!!! TU N'ES PAS HUMAIN !! TU N'AS D'AILLEURS RIEN D'UN ELFE SYLVAIN !!

Yliel fit pointer ses sourcils vers son front tout en laissant s'élargir son grand sourire, ce qui créa une expression faciale des plus inquiétantes.

"Exact, mon petit ! Je suis un Devin !
Que ça te plaise ou non, je m'en lave les mains.
De rien de ce que t'as dit je ne conçoins,
C'est sûrement que tu veux jouer, gros coquin !
Quitte à nous amuser, jouons à maillard colin
Puisque c'est pour ça que tu m'as amené en ce coin !!"

Les voix se multiplièrent alors de plus en plus.

Tu es stupide !! Un imbécile heureux... !!

"Hihihihihihihi..."

Ce monde n'a pas besoin de toi...

"Hohohohoho Héhéhéhéhéhéhé !!"

Comment oses-tu rigoler de tous ces gens qui sont morts et qui pouvaient encore modifier leur destin...

" Hahahahaha Huhuhuhuhu HIHIHIHIHIHIHI !!!!! "

Tu es prisonnier de ta démence... Tu n'es qu'un déséquilibré... Un sauvage...

"HIHIHIHIHIHIHIHIHIHI !!! HYAHAHAHAHAHAHAHA HOUHOUHOUHOUHOU HEHEHEHEHE !!! HUHUHUHUHUHUHUHUHUHUHU ! HYYYYYYYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!

Yliel ne pouvait plus se retenir. A force que toutes les voix venaient lancer sur lui leurs accusations ridicules, il n'avait que le rire qui lui venait comme émotion. Et malheureusement pour les voix, il se contre-fichait de tout.
Les voix finirent par s'éteindre, et la seule chose qui résonnait en écho dans la pièce était le fou-rire d'Yliel, qui finit par tomber sur le sol en se tordant de rire comme un asticot sur le sol,
laissant son aliénation envahir l'obscurité.


Dernière édition par Yliel le Dim 19 Juil 2009, 23:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Yliel   Dim 05 Juil 2009, 19:33

[Alors je suis désolée mon petit Yliel, mais malgré la qualité de ton message, y a un tas de trucs qui vont pas! Pourtant tu devrais connaitre le système. Déjà t'as fait un deuxième message alors qu'on ecrit normalement a la suite du premier... mais j'ai rattrapé le coup.

Ensuite, tu dis que Yliel atterit dans la salle noire en passant a travers le sol, mais non, c'est derrière l'ancien miroir qu'il y a un passage. Bon, ça change pas enormement les choses, mais tout de même, essaie de prendre en compte ce qu'il y a d'ecrit. De plus, tu parles d'une lumière au centre de la salle noire, alors que comme son nom l'indique, tout est noir, tu a l'impression de n'etre plus qu'un esprit un peu.

Mais ça a la limite, ce sont des details. Le vrai problème, c'est que tu as totalement oublié à quoi servait cette salle. La salle noire sert à décrire le caractère de ton personnage, elle correspond à la partie caractère d'une fiche classique. Et sur ce point jpeux vraiment pas tergiverser, donc va falloir editer pas mal.

C'est dommage parce que ton texte en lui-même est vraiment bien. ALler courage!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Yliel   Lun 20 Juil 2009, 20:59



Nous les détestons avides et orgueilleux. Nous les aimons faibles et suppliants, pleurant à genoux pour un peu de silence. Et nous aimons encore plus répondre à leurs suppliques par de nouveaux cris, de nouvelles accusations. Ces êtres sont tous si répugnants, si malpropres, si fautifs! Et celui ci, avec ses airs de bouffon du roi, il est pire que tous. A peine est il arrivé dans notre antre que nous nous jetons sur lui, nos voix plus acérées que des poignards. J'aimerais... voir du sang dans ses oreilles, voir ses pêchés se dissoudre dans ce liquide douloureux. Mais rien de tel ne se produit. Je deviens tous les cris de haine et de tristesse qu'il a pu engendrer. Je suis le souffle de la tempête qu'il a semée.
Mais ses réponses nous surprennent. La plupart des accusés restent silencieux, souffrant de nos mots tranchants, acculés, au pied du mur. Mais lui, il joue, se défend et fait de la poésie.
Nous n'avons pas l'habitude de ce genre de comportement. Pris au dépourvu, nous nous taisons. Notre but n'est pas de leur faire expier leurs fautes, simplement qu'il accepte la vérité de ce qu'ils sont. Nous sommes frustrés que ça ne dure pas plus longtemps, nous avons faim, nos gorges voudraient crier encore. Mais nous n'avons pas le choix. Je feule et mes lèvres, invisibles dans le noir, semblent vouloir susurrer une dernière menace près de l'oreille de ce diable déguisé. Elles mordent. Mais il n'y a que le silence, et puis un bruit de clé chutant sur le sol. Un carré de lumière y apparait, c'est une trappe ouverte donnant sur une dernière salle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Yliel   Sam 25 Juil 2009, 19:27


Yliel aperçut de la lumière, puis après une dizaine de secondes à rester immobile, il marcha en zigzagant vers l'ouverture lumineuse.
Il dut fermer les yeux quand il arriva vers l'autre salle, qui était nettement en contraste avec la salle précédente, qui n'était que ténèbres. Celle-ci n'était que blancheur.


"Trop d'effort pour mes yeux, ouille aïe aïe !
Encore une chambre, ça me dit rien qui vaille !"

Il hésita à remettre sa capuche, mais il ne semblait y avoir personne pour le regarder. Donc, il laissa sa tête à découvert.
Il contempla les alentours de la salle en penchant la tête. Les murs étaient si lisses qu'on aurait pu se demander s'ils étaient vraiment faits de pierre. Quatre piliers formaient un carré étendu dans la salle, qui était déjà assez grande. Le plafond était aussi homogène que les murs.
C'est en marchant au fur et à mesure qu'Yliel sentt quelque chose sur ses jambes : un courant d'air ? D'où pouvait-il venir ? Du sol ? Des murs ? Le Devin n'y comprenait rien, mais de toute façon, il s'en fichait.
Il baissa légèrement la tête et vit que le sol, orné de jolies courbes, était très légèrement inondé d'eau tiède. Pourquoi ? Ca aussi, il s'en fichait. Sur son visage se dessina alors un sourire malicieux et enfantin : ça lui donnait une idée...
En gloussant, il recula en arrière pour se mettre contre le mur. Il sauta sur place quelques secondes, puis fonça droit devant lui et se jeta sur le sol aqueux à plat ventre et les mains en avant : il se mit à glisser à toute allure.


"WEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!"

Il répéta son petit jeu plusieurs fois. Pourquoi fait-il ça, me demandez-vous ? Ben... Pour s'amuser ! Ces salles ne sont pas des modèles de forums ou de marchés aux puces, il y a pas grand-chose à y faire hormis regarder les murs ou le sol ! Alors vous pensez bien que pour tuer le temps, il faut avoir un peu d'imagination !
Vous avez compris maintenant ? Bien. Où en était Yliel ?
Il glissait jusqu'à ce que le jeu ne l'amuse plus et qu'il s'arrêta, tout bonnement. Il gardait son sourire niais, malgré les multiples fois où il s'était ramassé le mur dans la tronche.
Puis il se tenait debout, mais sa silhouetta vacillait de droite à gauche. Une de ses manies ? Non, en fait il était K.O., tout simplement.
Il tomba par terre, puis se retourna pour baigner son visage dans la très étroite surface d'eau. Ensuite, il ouvrit la bouche pour prononcer des vers insensés comme d'habitude... Mais il n'en eut pas le temps.
Maintenant que l'eau troublé par le jeu de l'Elfe Sylvain, finissait par se calmer, des images légères finissaient par se dessiner dessus. Son sourire s'inversa et il prit une expression interloquée. Il se releva lentement.
Pas seulement là où il se trouvait, toute la salle avait des images se dessinant sur l'eau. Des images mobiles. C'était des souvenirs d'Yliel.

Qu'y-avait-il ?

Un adolescent d'une quatorzaine d'années qui ressemblait étrangement à Yliel. Il portait une veste de roturier. Ses parents avaient le même style de vêtements. Le père et le fils semblaient construire une maison. La mère rentrait avec un panier plein de provisions.
Puis on pouvait voir le garçon aux cheveux rouges rire. Un visage heureux, il n'y avait pas d'autre mot. Un sourire aussi insouciant que celui qu'Yliel avait en ce moment. Le garçon jouait avec d'autres de son âge en sautant au-dessus des haies. Il semblait en pleine forme malgré tout.
Puis vint une scène de repas. L'ambiance était silencieuse et calme, mais certainement pas tendue. C'était là une famille à enfant unique, dont les membres étaient contents de ce que la vie leur avait donné.
Nouvelle image : des bandits à cheval.
Une maison. Qui brûlait. Qui ressemblait étrangement à Yliel. Qui se tenait. Ne savait pas quelle expression prendre. Quelle émotion ressentir. Où étaient ses parents ? Lui seul savait.
Au loin, des bandits. Ou plutôt, des cadavres de bandits. Qui les a tués ? L'adolescent ? Peut-être. Un magicien ? Peut-être. Un mercenaire ? Peut-être.
Toutes les maisons du village brûlent autant que celle du jeune garçon. Brûlent. Brûlent. La mer à côté semble brûler aussi de par sa couleur orangeâtre.
Chaud dans le village. Froid dans le coeur.
Et puis enfin, un homme. Encapuchonné. Le jeune garçon est agonisant. Transpercé. Qui l'a tué ? Un des bandits ayant attaqué le village.
Le magicien noir lance un sort mortel. Le bandit meurt. Le magicien reste immobile. Il contemple le corps inconscient du garçon aux cheveux rouge sang, qui est sur le point de rendre l'âme. Puis l'homme pose une carte sur le front de ce dernier... Lance un sort...
Nouvelle image : le lendemain, le garçon se réveille. On ne pouvait voir que son sourire. Un sourire... plus... tordu...
Le garçon se lève par une pirouette, puis se tient penché, et se retourne pour s'en aller en zigzagant...
Il se retrouve dans une clairière face au magicien... Qui lui remet des cartes magiques... Semble lui proposer un marché avec un sourire narquois sur le visage...
L'adolescent le fixe d'un air niais... Des secondes passent... Puis se téléporte juste derrière lui...
Autre image : le magicien gît sur le sol... Derrière, l'adolescent regarde ses mains sanglantes... Puis éclate d'un rire dément face aux nouveaux pouvoirs qu'il a acquérit la nuit dernière...
Qui pouvait le contrôler dorénavant ?
Puis plus loin... Il s'assied... Regarde une à une ses cartes avec un air enfantin, le même qu'avant ce soir-là...



Plus rien.



Yliel avait les yeux qui tournoyaient. Ces souvenirs qu'il était censé avoir oublié, qui déferlaient en lui sans sa mémoire pour destination. Ils ne faisaient que frôler son esprit. Cette fois, il fut complètement assomé, et tomba dans l'eau tiède sans pouvoir observer la suite des images.
Revenir en haut Aller en bas
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Yliel   Ven 07 Aoû 2009, 17:19




Voir ces gens s'apitoyer sur leur passé, se souvenir, regretter, vouloir oublier... C'était mon opium. Pire qu'un vampire attendant du sang nouveau, pire qu'un junkie réclamant sa dose. Il me fallait des vies à défleurer, des souvenirs, des enfances malheureuses, des amours contrariés, des proches morts, des combats, des réussites et des échecs. Je m'en contentais, faute de n'avoir une vie qui me soit propre. Je vivais par procuration, j'essayais d'imaginer la douleur ou le bonheur. Des termes tellement lointaines pour le passeur que je suis.
Celui-ci avait eu une vie hors du commun. Comme tant d'autres. Je savourais ses moments de vie romanesques, mais j'appréciais encore plus de contempler ce visage étrange tiraillé par divers sentiments. Ce n'était parfois qu'un masque et d'autres fois un vrai visage. Je me plaisais à distinguer ces différences.
J'admirais sa douleur immobile.
Apparaissant dans une serrure inexistante jusque là, une petite clé blanche apparut. Ma main invisible s'occupe de la tourner. C'est comme avoir placer son coeur de glace au dessus d'une flamme. Je suis satisfait.
Une ouverture apparait et toute l'eau s'y deverse, entrainant l'étrange cartomancien.







[Officiellement bienvenue! Je te souhaite un bon jeu parmi nous, amuse toi bien!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Yliel   Sam 19 Mai 2012, 20:51

Yliel étant revenu, je depoussière son ancienne entrée, et je vous invite tous à venir lui souhaiter un bon retour parmi les aiklandiens!


N'oublie pas de demander ton miroir, pour le reste je crois que tu connais la maison Wink

Je m'occupe de te mettre ton logo, ta couleur et ton groupe dans la soirée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*Reine des Abysses*~

avatar

~*Reine des Abysses*~

Nombre de messages : 4683
Localisation : *~ là où les corps rencontrent la nuit ~*

MessageSujet: Re: Yliel   Sam 19 Mai 2012, 21:23

Lui souhaiter la bienvenue? Et puis quoi encore... Un bisou?

Nan mais j'te jure...

Allez, ouste, déguerpi vite des préliminaires et va exhiber des oreilles d'âne plus loin.

Quoique, fais voir...? Ah ouais, nan reste, en fait.

On avait justement besoin d'un paillasson Very Happy

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Yliel   Sam 19 Mai 2012, 21:45


Bon retour parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: Yliel   Dim 27 Mai 2012, 13:50

Comment ai-je pu manquer cet accueil gracieux
Avec du retard je sais bon gré à iceux
Membres me recevant gaîment - et Oanig -
En rimes niaises louons le devin prodigue jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Centaure¤~

avatar

~¤Centaure¤~

Nombre de messages : 495

MessageSujet: Re: Yliel   Lun 28 Mai 2012, 00:03

Bienvenue Yliel Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yliel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yliel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Préliminaires :: Nouveau Départ :: La Trappe-