AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mer 18 Aoû 2010, 21:13

Kaplen soupira. Ils étaient enfin arrivés et Pampelune ne l'avait pas lâché d'une semelle. Elle souffrait encore de son tatouage qui la tirait et la brûlait, mais les possibilités d'infection avaient disparues. Ne lui restait plus qu'une partie encore rouge et gonflée, mais son épaule commençait à ressembler à quelque chose. Il était parvenu à ne dormir que quelques heures, laissant le bateau non loin de la faille, au cas où il faudrait rebrousser chemin. Le jeune homme n'avait pas eu beaucoup d'indications. Il connaissait le lieu, savait que les amis de Pampelune s'y trouvaient déjà, mais il n'y avait aucun navire à l'horizon. Lorsqu'il se réveilla, il fut accueillit par la jeune femme qui ne tenait pas en place. Ses amis devaient vraiment être importants pour elle, et une alliance était tout autant bénéfique pour lui. Il avait rapidement comprit qu'ils n'étaient pas très amis avec les gardes de la ville et qu'ils avaient travaillé sur le navire de son soit disant capitaine pirate.
-On sort?

Il restait cependant des parts d'ombre dans cette histoire, et cela le travaillait. Toutes ces choses qu'il ne connaissait pas le rendaient nerveux, et la petite cabine commençait à devenir étouffante pour lui. Il avait besoin d'air, besoin de pouvoir voir plus clair. Attrapant une chemise blanche, une cravate noire, la veste de son père
Spoiler:
 
, un pantalon noir et ses longues bottes dont il ne se défaisait plus, le jeune homme entreprit de s'habiller aussi vite qu'il put ce qui fit grandement rire Pampelune.
Soucieux de son aspect physique, il passa rapidement devant son miroir et se recoiffa avant de finalement sortir sur le pont.
-Tu as plus de renseignements? Demanda t-il à la jeune femme qui le suivait comme son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Jeu 19 Aoû 2010, 02:01

-Tu as plus de renseignements?

Elle souris.

-Non pas plus que toi mais je leur fait confiance... Puis vivre au jours le jours peut être une bonne chance. le but c'est d'être heureux dans la vie...


Elle rigola intérieurement. Si quelques temps plus tôt on lui avait dit cela elle se serai foutu de leur poire. Maintenant, et surtout de puis les rencontres de kaleya et de Kaplen, elle y croyait dure comme fer. Elle le prit dans ses bras comme pour le rassurer de ça chaleur. Elle regardait autour d'elle. Elle savait que son amie était là quelque part. Ils marchèrent doucement main dans la main. Il était vraiment inquiet car il ne contrôlait pas vraiment la situation. Le jeune fille aperçu alors quelque chose briller au large de la plage sur un arbre. Elle le montra du doigts et Kaplen et Pampelune se dirigèrent vers ce point. C'était un poignard ficher dans l'arbre ou pendait un morceau de papier. Dessus il était écrit "retournez vous tout doucement". La jeune fille était abasourdi. Elle regarda le capitaine droit dans les yeux et vie la même stupeur. Ils se retournèrent en même temps. Le jeune fille poussa un crie. Aegir. Aegir était debout derrière eux avec un énorme sourire sur les lèvres.


-Jsuis content de te revoir ma belle! ET je vois que tu es bien accompagner! J'ai laisser Kaleya au prêt du feu dans la clairière un peu plus loin!

La jeune fille le pris dans ses bras trop heureuse de le revoir.

-Allons y!


Elle prit le capitaine par la taille et Aegir par la mains et suivit le jeune homme qui leur racontait des blagues pour détendre le visage de Kaplen qui était toujours tendu et inquiet. Lorsqu'elle aperçut son amie, elle les lâcha tout les deux et courut la rejoindre. Elle lui sauta dessus et la câlina doucement.


-Kaleya! Tu m'a manquer... J'ai tellement de chose a te raconter!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Ven 20 Aoû 2010, 00:15

Les semaines avaient été longues et riches en surprises... c'était le cas de le dire. Et de belles surprises, Kaleya devait l'admettre, mais également de belles frayeurs. Et cette inquiétude perpétuelle de ne plus jamais retrouver Pampelune...

Elle songeait à ces derniers jours avec un léger sourire, les yeux perdus dans les flammes. Elle ne parvenait cependant pas à se détendre entièrement : quelques instants plus tôt seulement, son ouïe aiguisée avait perçu des voix, si basse qu'elle n'avait même pas pu déterminer si elles appartenaient à un homme ou à une femme. Cela pouvait être n'importe qui, pourtant Kaleya était certaine que tôt ou tard ils tomberaient sur Pampelune... Un instinct, un pressentiment auquel elle faisait confiance en espérant de toutes ses forces ne pas se tromper : son amie lui manquait.

Ils campaient là depuis plusieurs jours et plus d'une fois, des inconnus s'étaient approchés. À chaque fois, si la méfiance qu'elle ressentait n'était pas justifiée, ses espoirs étaient soufflés. Pour dire vrai, ils songeaient à se trouver bientôt un autre lieu pour camper.

L'oreille aux aguets, elle entendit clairement la voix d'Aegir, joyeuse, et elle sentit son coeur accélérer : avait-il enfin trouvé leur amie... ? Elle fut surprise du soulagement qu'elle en ressentit mais une certaine incertitude demeurait encore...

Une incertitude qui se brisa nette lorsque Pampelune apparut, un large sourire aux lèvres, et se rua vers la jeune neko.

" Kaleya ! Tu m'as manqué... J'ai tellement de choses a te raconter ! "

La jeune femme se leva juste à temps pour intercepter son amie et manqua tomber sous son enthousiasme. Elle éclata de rire, rendit son étreinte à la jeune fille et répondit :

" ça me fait plaisir de te voir ! J'ai l'impression que ça fait... un long, long moment... "

Il s'était passé tellement de choses, en si peu de temps... Une petite éternité s'était écoulée...

Elle était impatiente de pouvoir prendre des nouvelles de Pampelune mais se figea soudainement en avisant le jeune homme qui attendait aux côtés d'Aegir, l'air légèrement sur ses gardes.

Elle sentit son corps se tendre légèrement mais s'efforça de chasser cette méfiance perpétuelle qui étaient les fils même qui tissaient son ancienne vie... Elle parvint à esquisser une ombre de sourire mais son regard parcourut l'inconnu avec curiosité : des yeux sombres, qui se noyaient avec les ombres de la nuit, un visage aux traits fins à l'expression rendue légèrement plus dure par la cicatrice qui barrait son nez et les trois marques qui épousaient sa peau, juste sous son oeil.

Une foule de questions vinrent aussitôt à l'esprit de la jeune neko, mais elle se rappelait encore de ce que signifiait le mot "politesse"...


" Bonsoir... murmura-t-elle. Vous êtes... un ami de Pampelune... ? "

Elle admira elle-même le contrôle qu'elle imposa à sa propre voix mais elle songeait que l'oeil vif du jeune homme percevrait probablement la sourde agressivité qui habitait son corps.

Pour trancher le fil du malaise qui menaçait de s'installer, elle reprit :


" Enchantée... je m'appelle Kaleya Lhil. "

En elle même, elle rit de cette prétention, de ce défi perpétuelle qu'elle lançait à toutes personnes qu'elle croisait : dire son nom, comme on jetterait une pierre à la surface d'un lac sans ride, redresser fièrement la tête, un éclat interrogateur dans les yeux en attendant la réaction de l'autre... et trop souvent, être prête à frapper. Mais là, il n'y avait pas de violence en elle, rien qu'une sourde vigilance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Ven 20 Aoû 2010, 00:48

Tout avait été trop vite, beaucoup trop vite et Kaplen ne parvenait pas à garder ses idées en place. un flot de sensations et de sentiments le submergeait tandis qu'il se demandait encore une fois s'il n'avait pas fait une bêtise. En réalité, l'accueil du jeune homme l'avait assez surpris et plutôt conforté dans l'idée que se faisait Pampelune de ces gens... Mais la femme-chat... Elle l'avait longuement regardé, comme il l'avait regardé. Le jeune homme la voyait bien, elle ne s'attendait pas à le voir, et n'avait absolument rien de l'affabilité de l'homme-chat. Quelque chose de dangereux ourdissait en elle.
-Bonsoir... murmura-t-elle. Vous êtes... un ami de Pampelune... ? Enchantée... je m'appelle Kaleya Lhil.
Le jeune homme resta interdit. Il sentait dans sa voix une tension qu'il interpréta comme de la défiance à son égard. Il était l'intrus, celui qui n'avait rien à faire là, et elle lui faisait ressentir.

-Kaplen. Lui répondit-il simplement. Il ne savait pas s'il fallait qu'il ajoute autre chose. La défiance de la jeune femme était trop palpable pour qu'il parle sans réfléchir, il avait l'impression qu'au moindre mot de travers, elle exploserait. Ses yeux vert émeraude semblaient le transpercer de part en par. En réalité, il était mal à l'aise, et avait du mal à le cacher. Retrouver ces inconnus n'était finalement peut être pas une si bonne idée. Ce qui avait surprit le jeune homme, c'était Pampelune. Elle avait sauté au cou de la femme-chat sans se soucier du reste, et cette dernière avait paru soulagée et heureuse... Rien à voir avec la tête qu'elle tirait désormais. Le jeune homme frissonna et pensa que le fait de sentir son sabre sur sa cuisse n'était pas quelque chose de si superficiel en réalité.

Kaplen prit une grande inspiration puis haussa les épaules. Après tout, c'est lui qui l'avait voulu...
-Je me nomme Kaplen yl Tyr's. Je suis un...
Et puis après tout, ils n'étaient pas clean eux non plus, pourquoi leur cacher la vérité plus longtemps? ça aurait le mérite de mettre les choses au clair. Le jeune homme débita les phrases comme s'il avait appris un discours par coeur à une vitesse démesurée.
-Un pirate, je suis un pirate... Je suis le capitaine de l'opale, le bateau sur lequel Pampelune a prit ses quartiers ces dernières semaines...
Voila, au moins les choses étaient dites, enfin pas tout à fait. S'il n'avait pas mentit, il avait omis une grande part de l'histoire. Pampelune s'en chargerait et tout irait bien. Cette femme-chat avait peut être l'air dangereuse et sauvage, mais ce serait un allié de poids s'il parvenait à arrêter de se sentir aussi mal à l'aise...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 01:38

La jeune fille était heureuse d'avoir retrouvé son amis mais voyait que la relation était tendue entre l'homme qu'elle aimait et sa meilleure amie. Elle pris la mains de Kaplen dans la sienne et celle de Kaleya et les mis paumes contres paumes.

-Vous faites partis tout les deux des personnes que j'aime le plus au monde. je vous aime de manière différente mais je commence a avoir l'impression que je ne pourrais pas vivre sans vous...

Elle secoua la tête.


-En tout cas ne restons pas ici on sait jamais qui peux nous tomber dessus ici.

Kaleya et Aegir commençrent a rassembler leur affaires aider de pam. Elle savait que le capitaine était vraiment inquiet et qu'il fallait se dépêcher.
pampelune avait veiller sur kaplen toute la nuit et était fatigué. Au moment ou elle envelopper la couverture qui avait servit ses deux amis a se couvrir elle s'évanouit sans comprendre se qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 10:56

La jeune neko tressaillit légèrement lorsque sa main toucha celle du jeune homme mais elle eut à peine le temps de se demander ce que faisait Pampelune, celle-ci prenait déjà la parole :

" Vous faites partis tous les deux des personnes que j'aime le plus au monde. Je vous aime de manière différente mais je commence a avoir l'impression que je ne pourrais pas vivre sans vous... "

Kaleya eut un sourire amusée qui ne parvenait pas entièrement à dissimuler son émotion. Oui, elle était profondément touchée par cet aveu et elle se sentait soudain... heureuse.

Et ces derniers mots jetaient sur l'inconnu une lumière nouvelle. La jeune fille l'aimait-elle... ? C'était probable, à présent qu'elle y réfléchissait davantage : les regards échangés, cet fil invisible et pourtant perceptible qui les reliait...

Elle eut une légère grimace en constatant que le jeune homme l'observait avec un air effrayé, et elle prit conscience de son manque cruel d'amabilité. Si Pampelune lui offrait sa confiance, pourquoi pas elle ? Ou, tout du moins pouvait-elle lui offrir autre chose que de la méfiance.

Son sourire se fit plus franc, son regard perdit son aspect acéré. Ainsi, c'était un pirate... Une information qui avait son importance. Elle ressentit un bref élan de sympathie pour le jeune homme

Elle reprit donc, avec un sourire dans la voix et une excuse à peine perceptible pour qui ne la connaissait pas :


" Je suis vraiment heureuse de vous connaître, Kaplen... "

Elle perçut la satisfaction de son amie devant ces mots, et la jeune dessinatrice reprit :

" En tout cas ne restons pas ici on sait jamais qui peux nous tomber dessus ici. "

Kaleya acquiesça. Elle savait que l'apparente sérénité du lieu pouvait se briser très facilement. Aegir et elle-même avait eu l'occasion à plusieurs reprises de le vérifier. Ils n'avaient eu aucun réel affrontement, du moins pas ici, mais quelqu'un de moins chanceux et incapable de se défendre serait très probablement mort, ou au moins dépouillé de toutes ses possessions. Et rester longtemps au même endroit, lorsqu'on était recherché, n'était absolument pas conseillé.

Rassembler ses affaires ne prit pas beaucoup de temps : une couverture, son sac, et c'était tout. Pampelune était remplie d'un enthousiasme contagieux et les aidait joyeusement à ranger.

Soudain, la jeune neko la vit s'immobiliser et, sans qu'elle comprenne ce qu'il se passait, elle s'effondra.


" Pam ! " s'exclama-t-elle, effrayée.

Elle tourna un regard interrogateur vers le dénommé Kaplen. Que s'était-il donc passé, ces derniers jours, qui puissent expliquer la perte de connaissance de son amie ?

Elle vint s'agenouiller à côté d'elle, les sourcils froncés, son inquiétude grandissante.


" Qu'est-ce qu'il lui arrive ? " s'enquit-elle.

Sans attendre la réponse, elle avait déjà sorti sa trousse de soin.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 13:57

Kaplen fut forcé de toucher la main de la femme-chat. Ses muscles tressaillirent, il frissonna... Mais rien de ce qu'il attendait n'arriva. La jeune femme avait les mains douces, mais c'étaient des mains qui connaissaient les armes, le jeune homme l'aurait parié. Ce contact direct contre sa peau l'enveloppa d'un sentiment nouveau. Qu'était-ce? Lorsqu'il leva la tête, Kaplen se rendit compte que Kaleya avait changé d'attitude. Plus ouverte, elle avait caché cette sourde menace qui avait arrêté le jeune homme. Ce qui était en somme perturbant. Les gens ne changeaient pas en quelques secondes, et malgré lui, Kaplen savait qu'elle ne lui faisait toujours pas confiance. Lui non plus à vrai dire.
Il tenta d'esquisser un sourire mais se rendit compte que cela sonnait faux. Plutôt ne rien faire, c'était plus sage.

-Je suis vraiment heureuse de vous connaître, Kaplen...
-Moi je ne sais pas encore. Parvint-il à répondre. Puis, se rendant compte de ce qu'il venait de proférer, il se ravisa. Ses joues virèrent au rouge et il s'éclaircit la gorge. Moi aussi...
Il y eu un petit flottement, un moment de vide, et soudain Pampelune se laissa tomber. Lorsque Kaplen s'en rendit compte, elle était à terre, inconsciente comme la dernière fois. La femme-chat avait été rapide. Elle était déjà à genoux devant Pampelune, et avait sortit des outils pour la soigner. Levant la tête en direction de Kaplen, elle lui lança un regard douloureux:
-Qu'est-ce qu'il lui arrive?
Le jeune homme s'agenouilla à ses cotés et se passa la main sur le visage. Tous les sentiments qui l'avaient parcouru lorsqu'ils étaient face à face s'étaient effacés. Il ne restait dans sa tête, plus que Pampelune. C'était la deuxième fois qu'elle lui faisait ça, et il n'y avait aucun signe avant coureur.
-Laissez là, ne touchez à rien!

Kaplen souleva la tunique de Pampelune et s'enquit de sa hanche. Les sutures étaient toujours là, et la plaie restait un petit peu gonflée, ce qui était normal. Elle était propre, et sur la voie de la cicatrisation. Le problème ne venait pas de là. Après un rapide regard sur le tatouage, qui ne montrait rien d'inquiétant, il attrapa la jeune femme par les hanches et la souleva avant de la placer correctement dans ses bras.
-Allons sur mon bateau, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais elle a besoin d'être au moins en sécurité.
Le jeune homme profita de sa promiscuité avec la jeune femme pour vérifier son pouls. Son corps battait lentement, comme si elle était endormie. C'était déjà une bonne chose.
Le chemin était long jusqu'à l'Opale, et Kaplen n'avait pas laissé beaucoup de temps à la femme-chat et à son ami pour tout remballer. Pampelune commençait à lui peser, mais il continuait tant bien que mal. Par moment, il avait besoin qu'on vienne l'aider, à escalader quelques racines de ces arbres immenses ou pour lui ouvrir le passage. Sans ses bras, son équilibre était beaucoup moins assuré et il lui fallait faire de plus gros efforts. Lorsqu'ils furent enfin en vue du bateau, une bonne heure plus tard, le jeune capitaine soupira. C'était presque fini.
Il faisait chaud dans cette forêt sub-tropicale, et le jeune homme ruisselait. Il sentait sa chemise se coller à sa peau de façon désagréable, et sa veste créer autour de lui un étuve dont il se serait bien passé. Faisant signe à ses hommes qui les attendait sur la berge, il laissa Kaleya et Argir prendre place dans l'annexe avant de s'y installer lui aussi.

-Vous allez bien capitaine?
-Moi oui, Pampelune beaucoup moins. Faites vite!
Aussitôt dit, aussitôt fait, les marins s'activèrent et ils furent à bord dans les minutes qui suivirent. Remonter Pampelune sur le bateau ne fut pas un problème, il y avait de la main d'oeuvre et la jeune femme était légère. Lorsque tout le monde fut à bord, Kaplen attrapa son second qui porta Pampelune et demanda à Kaleya et Aegir de le suivre. Ils étaient un peu nombreux dans sa petite cabine, mais ça allait. Lorsque le second posa la jeune femme sur son lit, elle se réveilla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 15:01

Pampelune ouvrit les yeux et les refermais aussitôt. Un mal de tête faisait qu'elle avait l'impression d'avoir un tambour qui battait à l'intérieur. Elle soupira... Pourquoi fallait elle qu'elle s'évanouisse de nouveau aussi souvent après toutes ses années... Plusieurs idée lui traversèrent la tête... Elle envisageât d'aller voir Martha la femme qui l'avait guérit de ces évanouissement répétitif. Elle devait avoir 7 ans à cette époque elle passait son temps dans sa chambre... Elle avait peur de perdre connaissance n'importe où, là où personne ne pourrait la retrouvé. Elle avait peur de ne jamais se réveiller. C'était à ce moment là que son goût pour la peinture ainsi que son talent avait commencer à se développer. Elle sourit en repensant au mur de sa chambre... Il était couvert de dessin de ces moments noir dû a sa peur et elle savait que celui qui avait repris la maison de son oncle avait laisser ses murs en état. Son oncle avait finit par s'inquiéter et l'avait emmener chez l'une de ses amantes et lui avait demander de la soigner. Après avoir bu nombre de truc infâme sa avait marché. Mais au milieu de la mer il était presque impossible de rejoindre la femme ou même de trouver les ingrédients qu'il fallait pour la décoction infâme... Elle entendit son nom et ouvrit doucement les yeux. Aegir, kaleya et Kaplen était là tout les trois inquiet de son état. Elle esquissa un sourire puis se redressa tan bien que mal.

-Ouch...


Aegir se mis à rire.


-C'est ce qu'on appelle être expressif jeune fille! Tu vas mieux?

Elle sourit. Il avait le dont de détendre cette atmosphère remplis de tension. Quelques minutes plus tôt elle avait été comme un bloc de fer qui les empêchait le moindre mouvement, maintenant elle collait comme de l'eau autour d'eux et disparaissait peu à peu.

-Binh je dirais plus tôt que je vais pas mieux puisque j'étais parfaitement bien avant de m'évanouir...


Elle explosa de rire devant leur tête ébahis. Elle était tellement heureuse que ceux qu'elle aimait était réunis autour d'elle. Elle attira kaleya dans ses bras et la câlina.


-Désolé pour cette frayeur immédiate ma belle...


Son ventre commença lentement à gronder tout doucement. Elle n'y prêta pas attention et pris la mains de kaplen, l'assit sur à coté d'elle et la serra également des sans bras. Aegir vint s'installer sur le matelas de l'autre coté et le prix dans ses bras. Elle leva les yeux et les regarda tout les quatre dans le miroir toujours poser sur le sol en fasse d'elle et éclata de rire. On pouvait lire dans chacun des regard de la surprise et de la tendresse.


-Je suis contente d'être là...


Et la pensé que l'évanouissement la guêter toujours assombris quelque peu son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 16:57

Tout s'était précipité et Kaleya se sentait quelque peu... désorientée. L'inquiétude qu'elle ressentait pour Pampelune, ce jeune homme qui lui était encore inconnu qu'elle devait suivre, tout cela faisait bien trop de choses à la fois.

Elle avait cependant appris, ces derniers temps, à suivre le mouvement et à voir où cela la mènerait. Elle chassa donc ses doutes, sa peur, et se contenta d'avancer.

Son esprit cependant ne parvenait pas à se calmer. Que s'était-il donc passé ces derniers jours ? Si ses yeux ne l'avaient pas trompée, Pampelune avait été blessée. Elle espérait de tout coeur que ce fameux capitaine auquel son amie semblait tenir énormément méritait la confiance qu'elle plaçait en lui. Pour sa part, elle attendait de voir, comme lui-même l'avait si bien dit.

Elle n'avait pas menti : elle était heureuse de le connaître. Mais comme lui, elle pensait qu'il lui faudrait du temps avant de voir si elle l'apprécierait réellement.

Pour le moment, ces questions n'étaient que secondaires. Seul comptait de ramener Pampelune à l'abri et avancer.

La marche fut longue. Interminable. Jamais Kaleya n'avait été si heureuse de voir un bateau se profiler sur l'horizon, du moins pas à son souvenir. Un beau bateau, d'ailleurs. Machinalement, elle en admira la ligne et songea qu'y naviguer devait être agréable. Encore fallait-il que Kaplen l'accepte...

Le capitaine les mena tous dans sa cabine. Celle-ci était étroite mais son ameublement, sa disposition faisait que celle-ci demeurait agréable. Comme si Pampelune percevait l'ambiance chaleureuse de la pièce, elle rouvrit les yeux.


" Ouch... "

Kaleya ne put retenir un soupir de soulagement accompagné d'un grand sourire en l'entendant ainsi revenir à elle.

Elle accueillit son étreinte avec plaisir et la serra dans ses bras avec énergie.


" Tu m'as fait peur, Pam... chuchota-t-elle. Tu as beaucoup de choses à me raconter j'ai l'impression... "

La jeune dessinatrice sourit et déclara simplement :

" Je suis contente d'être là...
- Je suis contente que tu sois là ! "
reprit joyeusement Kaleya.

Son regard s'assombrit lorsqu'elle aperçut l'ombre qui passait sur son visage.


" Qu'est-ce qu'il s'est passé, Pam... ? Qu'est-ce que tu as... ? "

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 21 Aoû 2010, 23:44

-Je suis contente d'être là...
Kaplen caressa les cheveux de la jeune femme, comme il aimait le faire lorsqu'il jouait avec et se releva. Kaleya n'était désormais plus une menace. Il était sur son territoire, et elle avait décidé de le suivre de son plein gré. Ici, c'était lui qui commandait, et ça le rassurait. Le jeune homme avait retrouvé ses repères, il pouvait désormais redevenir lui même. Il soupira, se passa un bras sur le front pour essayer d'éponger la sueur de leur longue marche et se tourna en direction de son second.
-Ces gens sont des amis de Pampelune, nous les accueillons jusqu'à nouvel ordre. Dis le aux hommes, et dis leur aussi de ne faire aucune difficulté, sinon ils auront à faire à moi... Je te laisse faire les manoeuvres pour retourner sur la passe, mais appel moi lorsqu'on y sera, ce n'est pas que je n'ai pas confiance, mais tu me connais.
Le vieil homme acquiesça et se retira. Il savait ce qu'il avait à faire, le reste ne le regardait pas... Pour le moment. Lorsque la porte se referma, Kaplen se tourna en direction du couple qu'ils avaient rencontré quelques temps plus tôt.

-Bienvenue sur l'Opale. Peut être le connaissez vous de nom... Bref. Je ne suis pas au courant de vos situations personnelles. Même si je sais que vous êtes tout autant apprécié que moi des gardes et de la juridiction des différentes îles. Kaplen marqua une pause avant de reprendre. Il avait du mal à trouver ses mots, mais il fallait aller à l'essentiel, et ce rapidement. Ils n'auraient pas l'éternité pour parler, de plus que la passe n'était pas si loin. Je ne vais pas passer par quatre chemins. Pampelune et moi sommes actuellement ensembles, mais je pense que vous vous en étiez aperçut. Je l'ai recueillie à Reilor... J'aurais besoin de vous, et de vos compétences en marine, combat... Mais nous parlerons de cela plus tard. J'ai demandé à mon second de faire libérer une cabine. Vous dormirez dans la deuxième derrière celle ci, elle n'est pas aussi grande, mais je suis persuadé que vous y serez mieux qu'en cale... J'ai vu votre ancien capitaine... Et nous nous sommes malheureusement (ou heureusement) battus, j'aimerais que vous me racontiez ce qu'il vous a fait...
Le jeune homme poussa un grand soupire avant de fixer ses interlocuteurs. Pampelune allait bien, et c'était le principal. Maintenant, il lui fallait entendre leur propre version des choses, notamment sur le capitaine qu'il avait estropié au port....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Dim 22 Aoû 2010, 14:51

Kaleya admira l'autorité naturelle donc faisait preuve le jeune capitaine. Il n'était pas le commandant du navire par hasard, il en avait bel et bien l'étoffe. Et c'était rassurant. Naviguer en compagnie d'un incapable n'était pas quelque chose qui lui plaisait particulièrement et Kaplen n'en était pas un.

À présent qu'il était de retour sur son navire, il semblait plus sûr de lui, maître de la situation. Il leur souhaita calmement la bienvenue, confirma que leurs talents pourraient lui être utiles et surtout, vérifiait ce que Kaleya avait pensé : il était bel et bien avec Pampelune.

Ces quelques paroles mettaient ainsi au clair tout ce qui devait l'être et la jeune femme apprécia à sa juste valeur cette précision.

Finalement, il aborda le sujet du capitaine Dentsbleu, et Kaleya eut la surprise d'apprendre qu'il s'était battu avec lui.

" Vous... vous êtes battus ? Et vous l'avez vaincu ? Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? "

Elle fronça les sourcils devant la question de Kaplen à son sujet et avec un léger sourire, elle murmura :

" Oh, lui ne m'a rien fait. Il m'a simplement... comment dire... virée de son navire suite à un malheureux incident dont j'ai hélas l'entière responsabilité, bien que ce fut involontaire. "

Elle ne jugeait pas nécessaire d'expliquer au jeune homme qu'elle avait mutilé le malheureux, ni que c'était dans un moment de folie : la méfiance qui régnait entre eux s'était quelque peu dissipée, il était inutile de la raviver.

" J'ai eu de la chance qu'il me débarque à terre, et non pas au milieu de l'océan... Mais à ce que je sache, il ne m'a rien fait de particulier...
- Quant à moi, je l'ai suivie simplement parce que je... voulais l'aider... "
renchérit Aegir, saisit d'une soudaine rougeur qui arracha un regard amusé à son amie.

Puis elle reprit, la voix légèrement interrogatrice :

" Il me semblait que c'était un... bon capitaine, dirons nous, il prenait soin de son équipage, mais je ne comprend pas... que s'est-il passé pour que vous ayez eu à combattre contre lui... ? "

Elle tourna un regard inquiet vers Pampelune et se souvint soudain de la blessure qu'elle avait entr'aperçu. Avait-elle fait une erreur en ne partant qu'avec Aegir ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Lun 23 Aoû 2010, 00:27

Avant que Kaplen commence à raconter quelque chose Pameplue pris les devant.

-Il a essayer de me tuer.

Elle continua en essayant de ne par rire en regardant la tête de ses deux amis.


-Il m'a confié une mission a Reilor en sachant que j'étais rechercher. J'ai pas put l'accomplir la tâche qu'il ma demander. Lorsque je suis arrivé au point de rendez vous, je le lui annoncer que je partais. Il était pas d'accord et voulait me faire attraper par les garde du corps.

Elle laissa échapper un soupire en repensant a ce qu'elle avait vécut.


-Il a dit qu'il connaissait l'un de mes oncles... J'ai été tenter de le suivre mais bon je tavais promis Kaleya que je te rejoindrais...


Elle sourit en repensant à un détails.


-Tu te souviens de mon dessin sur la table? Il y était toujours. pas sur la table mais accrocher à un mur. Ton visage est toujours aussi beau dessus. Bon bref... Kaplen m'a sauver et je suis remonter sur le bateau.


Elle ne pensait rien avoir oublier.

-Dit moi kaplen... J'ai rien oublier?


Au même moment, un coup brusque envoya valser les différents protagonistes sur le sol de la cabine. pam se cogna violemment la tête contre le bord du lit sur lequel elle était toujours assise. Elle vit des taches violette puis sa vision redevint normal. Enfin presque... Elle voyait rouge. Elle passa sa main contre le front et sa main fut totalement couverte de sang.


-Hey merde...


Elle regarda autour d'elle. kaleya et Aegir étaient enlacer. Ils avaient amorti chacun le choc que devait recevoir l'autre. Kaplen lui, était au sol. Elle se précipita malgré la vue trouble dû au sang. Il leva une main. Le pousse était retourner et dans un angle bizarre. Pameplune ne put s'empêcher de poser cette question idiote:


-Ça va???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Lun 23 Aoû 2010, 01:24

-ça va?
Kaplen grommela. Est-ce que ça avait l'air d'aller?! Son pouce le faisait affreusement souffrir, et il avait ressentit le choc jusque depuis ses pieds jusqu'à sa tête avec la désagréable impression que ses vertèbres en avaient prit un coup. C'était mauvais, très mauvais. Tendant sa main en direction de Pamp, il lui demanda de tirer sur son pouce. Cette dernière le regarda comme s'il venait de se transformer en monstre et refusa.
-Je ne te demande pas ton avis Pamp. Prend mon pouce et tire dessus!
Le jeune homme avait mal, très mal, et il savait qu'il y avait une chance sur deux pour qu'il s'évanouisse lorsque la jeune femme ferait ce qu'il lui avait demandé. Mais il n'avait pas le choix. Lorsque Pampelune refusa une nouvelle fois, il s'approcha d'elle comme il put et la regarda droit dans les yeux.
-Tu tire, ou je le fais moi même!
Son regard était brulant de douleur et d'incompréhension, celui de Pampelune brillait comme une étoile. Kaplen avait remarqué le sang qui coulait sur le front de la jeune femme, mais il fallait qu'il retrouve d'abord l'usage de ses mains. Avec une main en moins, il ne pourrait rien faire, et encore moins la soigner. La jeune femme avança sa main jusqu'au doigt blessé de Kaplen et l'attrapa. Lorsqu'elle actionna son poignet d'un coup sec, le jeune homme se sentit défaillir. Ce n'était plus de la douleur, c'était quelque chose de bien pire, un sentiment qui vous dressait les poils sur le dos, qui vous nouait l'estomac, qui vous tordait la gorge, qui vous arrachait de votre corps. Kaplen poussa un cri de douleur puis commença à partir en arrière. De nombreuses taches noires s'élevèrent devant ses yeux, la terre se mit à tourner autour de lui, puis soudain, plus rien... S'accrochant désespérément à son bureau, le jeune homme tenta de bouger son pouce. Ce dernier avait été remis en place et répondait à ses injonctions. Il avait encore horriblement mal, mais il était sur la bonne voix de guérison.

Soudain son second arracha la porte de ses gongs en heurtant au passage Kaleya et Aegir. Il était essoufflé et haletait comme un chien. Ses yeux exprimaient une nervosité nouvelle qu'il ne lui connaissait guère et brillaient d'excitation. Avant que Kaplen ait put lui demander ce qu'il se passait, une nouvelle embardée les fit voler à travers la cabine. Le bateau oscilla un instant avant de se stabiliser. L'écho d'une détonation mourraient lentement sur la berge.
-Capitaine, son second était parvenu à se maintenir à la porte, nous sommes attaqués par plusieurs navires pirates.
-Merde! Lacha le jeune homme. Ce n'était pas le moment, mais alors pas le moment du tout! Kaleya, vous savez vous battre d'après ce que je vois, montez sur le pont avec Aegir! Toi, fait préparer les canons, je veux qu'ils soient tous ouverts et prêts à tirer quand je donnerais le signal!
Kaplen grimaça. Sa main le lançait plus que jamais, mais ce n'était pas le moment de faire le difficile. Il se tourna vers Pampelune, l'attrapa par les épaules et l'embrassa. Au dessus d'eux, une nouvelle détonation s'éleva dans les airs et un choc important les repoussa en direction de la coque. Ce fut le baiser le plus magique de toute sa vie. Il sentait sur les lèvres de la jeune femme chacun de ses sentiments, et le sang qui lui coulait sur le nez n'était qu'accessoire. S'ils mourraient dans la journée, il aurait au moins eu son quart d'heure de paradis.

Lorsqu'il lâcha Pampelune, quelque chose se déchira en lui.
-Reste ici s'il te plait, reste ici et survis... C'est tout ce que je te demande. Je t'aime. Dit-il avant de s'élancer en direction du pont.
Dehors, la bataille avait été engagée. Une pluie de boulets s'élevait au dessus de l'océan, arrachant à la mer des morceaux de corail qui explosaient entre les vagues comme des milliers de doigts. Kaplen débarqua au milieu d'un bazar monstrueux. Les hommes avaient été pris de court, et personne ne trouvait sa place à bord. Élevant sa voix comme il le put, il ne parvint cependant pas à couvrir les bruits des canons qui se rapprochaient dangereusement.
-TOUT LE MONDE A SON POST! JE VEUX TROIS HOMMES DERRIÈRE CHAQUE CANON, VISEZ LES MATS, LES BEAUPRÉS, ET LA PROUE DE CHAQUE BATEAU.
C'était totalement ahurissant. Que se passait-il à la fin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mar 24 Aoû 2010, 16:50

Spoiler:
 

Kaleya se sentait complètement dépassée et ça en devenait lassant. La présence d’Aegir avait absorbé le plus gros du choc, mais ses compagnons ne semblaient pas avoir eu autant de chance. Pampelune avait le visage en sang et Kaplen avait les mâchoires serrées pour contrôler la douleur qu’il semblait ressentir.
La jeune femme eut une grimace de compassion lorsque Pampelune dut remettre en place son pouce : elle savait à quel point cela pouvait faire mal et elle admira le courage du jeune homme. Il vacilla quelques instants mais recouvra la maîtrise de la situation aussitôt que son son second entrait dans la cabine.


« Nous sommes attaqués par plusieurs navires pirates. »

Kaleya ne put empêcher un sourire ironiquement désespéré d’apparaître sur son visage. Un pirate attaqué par d’autres pirates, n’était-ce pas un comble ? Elle savait que la sérénité était éphémère, il n’empêchait pas que ça en devenait furieusement épuisant. Quand aurait-elle droit à un peu de calme ?

Après ces réflexions quelque peu égoïstes, elle songea que ça n’était pas un simple contretemps, non, ils étaient attaqués, et que pouvait faire un navire seule contre plusieurs... ? À sa connaissance, à part couler, pas grand chose... Et elle ne trouvait pas ça rassurant.

« Kaleya, vous savez vous battre d'après ce que je vois, montez sur le pont avec Aegir! »

La jeune neko retint une moue peu convaincue en songeant au canon qu'elle était censée affronter, acquiesça sèchement et obtempéra.

L’air marin frappa son visage, apportant jusqu’à ses narines une odeur de poudre de mauvaise augure. La vision qui s’étalait sous ses yeux était cauchemardesque, l’océan se soulevant sous les boulets de canon qui volaient, et au loin se détachant trois navires.

Aussitôt, Kaleya comprit que quelque chose n’était pas logique : pourquoi donc tiraient-il alors que la plupart n’étaient même pas à portée ? Intimidation ? Après tout, s’il étaient bel et bien des pirates, ils n’avaient pas intérêt les couler...

Elle se sentait royalement inutiles, à regarder leurs ennemis s’avancer vers eux, lentement mais inexorablement. Elle avait tout le temps de réfléchir, et sa première constatation n’avait rien de rassurant.


« Ce n’est pas des pirates... »

Sur cette constatation d’une utilité folle, elle continua à observer la bataille qui s’annonçait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mar 24 Aoû 2010, 23:56

Kaplen lui avait ordonnée de rester dans la cabine. C'est ce qu'elle fit. Elle ne voulait pas qu'une nouvelle fois elle soit un poids lourd pour ses amis. Elle ne savait vraiment pas quoi faire. Elle fut projeter sur le sol et le sac qu'elle tenait dans les mains fut rependue sur le sol. Elle essaya de ramasser mais plusieurs petites pots de verre avait exploser en de millier de petit morceau et les couleurs s'étaient répandue sur le sol. Elle se mit à pleurer. Certaine poudre était rare d'autre lui avait été donner par l'homme qui lui avait appris son art. Des coups frapper contre le bois extérieur la firent sursauter et elle commença par récupérer tous ce qui pouvait être en état de servir. Elle tomba sur le morceau de charbon et son cerveau déconnecta. Elle commença a dessiner sans faire attention à ce qu'il se passait autour. Elle ne régis pas lorsque Kaleya entra en supportant Aegir. Elle ne remarqua qu'elle l'installa sur le lit et que du sang commençait a marquer la couverture... Elle était ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mer 25 Aoû 2010, 15:00

Le chaos le plus total régnait sur le navire et très vite, Kaleya dut sortir de sa contemplation pour survivre. Les boulets de canons s'écrasaient de temps à autre sur le pont et y causaient de sérieux dommages, tant en vies humaines que matériel. Il semblait cependant que le but n'était pas de couler le navire mais bel et bien d'empêcher les marins de lutter convenablement.

Si l'assaut de leurs ennemis était dévastateur, leurs ripostes demeuraient efficaces et malgré leur infériorité numérique, ils parvinrent à mettre en sérieuse difficulté l'un des bateaux adverses.

Kaleya se lança à son tour dans la bataille : l'un des canons venaient de se faire déposséder de deux de ses canonniers, fauchés par un boulet. Elle n'avait jamais utilisé de canon de sa vie, mais elle suivit les ordres du marin qui se trouvait à côté d'elle et parvint à tirer deux boulets sans mal.

Dans le feu du combat, elle n'avait pas le temps d'avoir peur, pas le temps de penser... Cela n'avait rien à voir aux affrontements auxquels elle était habituée, où c'était elle qui imposait son rythme à son adversaire, un rythme généralement si rapide que le sang qui coulait n'était que rarement le sien. Non, là, elle était totalement incapable de maîtriser la situation et cela l'agaçait terriblement.

Elle tint sa position le plus longtemps qu'elle le put, jusqu'à ce qu'un boulet atterrisse si près d'eux qu'elle fut projetée en arrière. Sonnée par le choc, il lui fallut plusieurs longues secondes pour se relever.

Elle se força à garder la tête froide et observa la scène chaotique qui s'offrait à ses yeux. Les trois navires ennemis les encerclaient peu à peu et il ne faisait aucun doute que la bataille était perdue. Les hommes hurlaient leurs ordres à travers les détonations assourdissantes des canons, certains reposaient sur le pont, en sang, mais personne n'abandonnait...

Soudain, la jeune femme se figea : là, au sol... non, ce n'était pas possible... il lui sembla soudain sentir le néant s'emparer de son être et elle vacilla sous la puissance du choc. Sans plus réfléchir, elle se jeta vers Aegir.

Il releva la tête, esquissa un sourire douloureux. En un coup d'oeil, elle aperçut l'angle étrange qu'avait pris sa jambe et le sang qui s'échappait de son torse. Mais elle comprit surtout une chose : il était vivant, et allait le rester... à condition d'être emmené à l'abri. Elle n'hésita pas plus longtemps, lui saisit les bras avec douceur et le fit s'accrocher à son cou.


" Ne t'inquiète pas... murmura-t-il. Je vais... bien... "

Dans toute autre situation, elle aurait éclaté de rire. Elle se contenta de lui lancer un regard qui l'enjoignait à se taire et se redressa, supportant les dents serrées le poids du jeune homme.

Elle remarqua à peine que les détonations en provenance de leurs ennemis cessaient peu à peu et mena son ami jusqu'à la cabine où attendait toujours Pampelune. Le chemin lui sembla infini, et avec un léger sourire elle songea qu'elle vivait la situation inverse de celle qu'elle avait vécue durant la tempête sur le navire du capitaine Dentsbleues.

Enfin arrivée, elle déposa le jeune homme sur le lit, rejeta la tête en arrière et étira ses épaules nouées par l'effort. Ses yeux se posèrent sur Pampelune et elle fronça les sourcils. Rêvait-elle, ou bien celle-ci était-elle en train de... dessiner ?


" Qu'est.ce que tu fous ? " demanda-t-elle.

La jeune fille eut à peine le temps de répondre, dans le soudain silence qui était tombé sur l'océan, une voix retentit :


" Cessez le feu ! Vous êtes encerclés ! Rendez-vous ! "

Kaleya tressaillit et chuchota :

" Je vais voir ce qu'il se passe... "

Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Jeu 26 Aoû 2010, 21:41

Spoiler:
 

Pampelune sortie à ce moment de sa torpeur. Le dessin était terminé... Elle ne pris pas le temps de l'admirer.

- Je vais voir ce qu'il se passe...


Elle attrapa le bras de kal.

-Je viens avec toi.

Elles avancèrent ensemble côte à côte dans un silence seulement brisé par la respirations régulières des deux demoiselles. Lorsqu'elle arrivèrent à l'écoutille qui donnait sur le pon,t elle s'arrêtèrent. Du sang coulait à travers l'ouverture. Elles s'entre regardèrent avancèrent et regarda doucement entre deux planche disjointe se qui se passait.
Des hommes de la marine de Reilor avait rassembler tout les pirates en cercle et tournais autour d'eux. L'un des capitaines de la marine posait des questions mais à ce qu'elle pouvaient percevoir personne ne répondait. Quelqu'un tapota dans le dos de Pameplune. elle pensa tout d'abord que c'était kal... Mais lorsqu'elle se retourna, elle vie un énorme homme vêtue d'un simple pantalons a poids les regarder de toute sa largeur. Sa hauteur pardon.


-Tien tien... deux petites souris qui se cache...

Il les attrapa les deux jeunes filles et mis un couteau sous la gorge de Kaleya. Comme s'il se doutait qu'elle était plus dangereuse que la blondinette... Il n'avait certes pas tord mais Pam aurait préféré que cela soit elle sur le fils de la lame pour que Kaleya puisse se défendre... Il les fit avancer et des hommes de la marine vinrent immédiatement les délester de toutes armes et les attachèrent. L'un des hommes s'approcha d'elles. Regarda Pam droit dans les yeux puis descendit son regard jusqu'à la poitrine de la demoiselle.

-Mesdemoiselles.... Je vous arrêtes au nom de la lois que je suis censé représenter... Mais je crois que je vous arrêtes davantage pour mon plaisir personnelle et charnel...


Il pris le menton de la jeune fille entre ses doigt et admira la beauté de son visage. Son regard retourna fixer ensuite la poitrine de la demoiselle.

-Môsieur, si vous souhaiter que je comprenne un traitre mot de ce que vous m'annoncez veuiller me regardez dans les yeux.

Une lumière mauvaise vint traverser son regard. Une main se posa alors sur l'épaule de l'homme. Beaucoup plus fine que d'autre mains mais tanner par l'expérience du combat à la lame... Une main qu'elle avait quelque temps au par avant remis en place...


-Laisse moi m'occuper de ses deux jeunes filles... J'ai à faire. va donc terminer l'interrogatoire de ceux derrière moi veux tu?


Le capitaine s'approcha des jeunes filles avec un sourire mauvais.

-Comme on se retrouve kaleya Lhil et Pampelune Merkova...


- - -

Au même moment dans la cabine Aegir rester seul se redressa doucement. Il avait affreusement mal. Il jeta un oeil sur le sol. Il se figeât. Pampelune avait dessiner un superbe dessin. Un dessin qui le faisait légèrement peur tout de même. Elle avait représenter le pont du navire. Dessus de nombreux corps gisait par les planches. On pouvait voir que beaucoup de sang avait couler. la jeune fille avait utiliser une encre rouge pour le représenter... les autres corps se tenait debout. Il reconnaissait certain des pirates qui les avaient accueillit ici Kaleya et lui, les autres devait faire partie du navire. Il reconnaissait également Pampelune en train de pleurer dans les bras de son amant. Ce détails était marqué par la main qui passait en dessous de la chemise du capitaine. Son nom était Kaplen s'il ne se trompait pas... Juste à côté Kaleya avait un visage plus sauvage qu'a son habitude et lui se tenait debout avec exactement le même blessure qu'il avait actuellement. Elle ne l'avait pas vue entrer dans la pièce elle en était sur. Elle ne lui avait même pas jeter un coup d'œil lorsqu'elle était sortie de la pièce. Il était stupéfait... Ils étaient tout les deux enlacer et leur attachement l'un à l'autre se voyait à travers leur yeux. Deux détails sordide attira ses yeux. Le capitaine Dentbleu et un autre homme était tacher et horriblement mutiler au grand mats en arrière plans. Les détails était précis... Le jeune homme ne savait pas quoi penser. des lettres attirèrent son regard. Il lue mécaniquement "Le mot de la fin"... Il soupira...

-C'est comme si elle avait dessiner ce qui s'était passer...

Il se le va difficilement, s'appuya sur le mur et sortie de la cabine en claudiquant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Sam 28 Aoû 2010, 11:09

Kaleya s'efforçait de gérer la panique rageuse qui grandissait en elle : la bataille qu'elle avait menée au canon l'avait apparemment quelque peu perturbée, quoiqu'il en soit, elle n'avait pas perçu leur ennemi à temps. Et la lame contre sa gorge était le prix à en payer.

On les mena jusqu'à la lumière vive de l'extérieure, et la jeune femme eut tout le temps d'appréhender l'aspect désespéré de la situation. Elle crut un bref instant qu'elles allaient rejoindre leur compagnons, mais leur gardien semblait tenir à leur accorder un traitement particulier : l'homme l'entraîna jusqu'au mat et l'un de ses compagnons l'y attacha fermement. Avec un sourire cruel, il tira violemment sur le noeud qui entravait les poignets de la jeune neko qui ne put que serrer les dents et le foudroyer du regard.

Elle avait peur. Terriblement peur. Cela faisait des années qu'elle n'avait été si vulnérable... des années... Un long frisson la parcourut, elle se débattit mais ne parvint qu'à permettre à la corde de mordre un peu plus ses poignets.

Elle entendit la voix détestable de l'un de leurs ennemis s'adressant à son amie, attachée juste à côté d'elle, et sa terreur ne fit que grandir un peu plus. Elle aurait aimé hurlé de rage et d'impuissance. Et de chagrin aussi.

Elle se figea lorsqu'une autre voix retentit et un tressaillement incontrôlable la secoua en percevant la haine qui y sourdait :


" Comme on se retrouve Kaleya Lhil et Pampelune Merkova... "

Il fit le tour du mat et se planta face à la jeune neko qui parvint à esquisser un léger sourire.

" Capitaine... Contente de voir que vous allez toujours bien... "

Le regard de l'homme se fit noir et Kaleya comprit qu'elle avait tout intérêt à faire attention à ce qu'elle dirait. Elle l'observa quelques instants et remarqua sa pâleur et l'aspect émacié de son visage, et elle comprit que la mutilation dont il avait été victime l'avait profondément affecté, et ce en dépit des soins qui avaient été prodigués. Un nouveau frisson la parcourut en imaginant la haine qu'il lui portait certainement...

" Et moi je suis heureux de te voir... ici. " gronda-t-il.

Le sens qu'il donnait à ces paroles n'était pas difficile à deviner. Il eut un sourire glacial et murmura :

" J'aurais une question à te poser, Kal'... Où est Aegir ?
- Pas ici.
- Pas ici ?
- Non. Je ne voulais pas qu'il me suive. Il aurait été un fardeau pour ma fuite. Je l'ai semé très facilement dès mon départ.
- Menteuse.
- Je vous assure... "
dit-elle avec un sourire légèrement insolent.

Elle se refusait à trahir son ami, d'autant plus que l'éclat menaçant qu'il y avait dans les yeux de l'homme lorsqu'il avait prononcé son nom ne présageait rien de bon. Non, elle ne le trahirai pas... Même si elle devinait que cette question n'était qu'un prétexte...


" Kal', s'il te plaît, ne me donne pas une raison... "

Elle serra les dents en apercevant la lame qu'il tenait à la main et sur laquelle il fit courir le soleil. Un bref instant, les voix de ceux qui l'entourait, la présence de Pampelune, silencieuse, à ses côtés, tout s'effaça. Etait-elle donc de retour à son point de départ... ?

" Je ne sais pas où il est... répéta-t-elle sourdement.
- Kal...
- Je ne sais pas ! "


La lame s'abattit, violemment, au creux de son épaule, la clouant au mat derrière elle. Elle retint de justesse un cri de douleur, ferma les yeux et serra les poings... de toute ses forces, comme si elle pouvait effacer la douleur.

" Alors... ? "

Elle eut un sourire léger, rempli d'arrogance et de défi. Au point où elle en était...

" Je ne sais pas. "

Au sourire qu'il eut, il n'était pas difficile de comprendre qu'il avait espéré cette résistance : d'un coup sec, il fit pivoter la lame dans la blessure en appuyant son geste d'une brusque torsion. Un flot de sang s'échappa de la blessure, vint tâcher le pont...

Et la jeune femme hurla. La souffrance absolue qui déchirait son épaule se dispersa dans tout son corps en un long frisson brûlant. La vision brièvement troublé par la douleur, elle ne voyait plus que le sourire de l'homme, si semblable à celui qui des années plus tôt... Non, ne pas penser à ça, ne pas penser à ça où elle ne tiendrait pas.

Elle ne remarqua pas que les voix s'étaient tues... non, toute son attention était retenue sur la lame qui se posait à nouveau sur son flanc et avec une lenteur obsédante s'y enfonçait et sur le contrôle sur elle-même qu'elle s'efforçait de conserver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Dim 29 Aoû 2010, 17:32

Kaplen était pris dans le feu des combats. Il donnait des ordres à droite à gauche, courrait de canon en canon, refusant de voir la vérité en face. Tout ce qu'il voulait, c'était survivre. Mais plus le temps passait et plus son bateau était touché. Ils avaient eu le grand mât, le beaupré, et plusieurs morceaux de la coque. Fort heureusement, l'eau n'entrait pas dans la coque, mais les dégâts restaient sévères. Le jeune homme commandait une nouvelle offensive quand soudain les bateaux se rapprochèrent dangereusement.
Vu leur position, ils n'allaient pas rester gentiment à les observer. Soit c'était l'offensive finale pour les jeter au fond de l'eau, soit ils allaient aborder. Kaplen s'arrêta quelques instants. Il devait faire quelque chose, mais les évênements ne tournaient pas en sa faveur. Cette pause le fit revenir dans la réalité. Autour de lui, les corps s'amoncelaient dans des marres de sang mélangées à de la cendre et de l'eau de mer, de nombreuses planches avaient été arrachées du pont et dépassaient comme des pieux gorgés du sang des blessés.

Kaplen frissonna. C'était trop, beaucoup trop....
Soudain les premiers hommes abordèrent. Sabre au clair, les pistolets armés dans leur direction, ils regroupèrent tous les hommes encore vivants sur le pont autour du grand mât cassé en deux qui pendait dangereusement au dessus de leur tête. Le jeune homme fut attrapé par deux colosses qui le dirigèrent sans problème de l'autre coté du pont. Il tenta de se rebeller, de les frapper... Mais ils étaient trop forts pour lui. Ils l'attachèrent violemment contre le troisième mât et lui assenèrent un coup de poing dans la tête qui fit craquer toutes ses articulations et dessinèrent de nombreuses taches rouges devant ses yeux.

Kaplen s'évanoui. Des échardes grosses comme des doigts rentraient dans sa chaire au niveau de ses cotes et de ses hanches. Mais il ne sentait déja plus le sang qui coulait dans son dos. Entre deux mondes, il observait de loin ce qu'il se passait sur le pont. Le jeune homme vit Pampelune et Kaleya en prise avec le capitaine, mais il ne pouvait plus bouger.
Lorsque la femme-chat hurla de douleur, Kaplen recouvra ses esprits. Il avait la joue en feu et le gout du sang dans sa bouche. Rien n'avait bougé. Le capitaine était toujours la, devant lui, et tenait dans sa main une arme, qu'il tournait avec plaisir dans les reins de la jeune femme. C'était un horrible spectacle. Le jeune homme voulut s'avancer dans sa direction et dégainer son sabre, mais ses gestes étaient entravés par les cordes qui lui mordaient la chaire.

Plus personne ne le surveillait, ils étaient tous tournés vers son équipage et Kaleya. Les cordages étaient trop serrés, et ces hommes n'étaient pas des marins pour rien. Les noeuds étaient bien faits, et indéliables du point de vue de Kaplen. Le jeune homme essaya de déserrer les boots, ce qu'il parvint, après de nombreuses tentatives. Mais il ne pouvait toujours pas glisser un bras. Kaleya hurlait devant lui, et le capitaine semblait prendre plaisir à la faire souffrir. Il avait changé son couteau de place, et déchirait les chairs de la jeune femme sans ménagement, avec lenteur et délectation.
Lorsque Kaplen parvint à passer un bras hors de sa prison de cordes, le capitaine hurla en se reculant précipitamment. Des hommes surgirent de toutes part et sautèrent sur Kaleya qui ressemblait à une tigresse.

Le jeune homme détacha les noeuds qui l'enserraient avec une facilité déconcertante. C'était des noeuds qu'il connaissait, et il savait les défaire rapidement. Il était encore sonné du coup que lui avait porté un des marins, mais Kaplen avait retrouvé tous ses esprits. Avisant un homme devant lui qui était concentré sur Kaleya, il le frappa au niveau de la nuque et récupéra son sabre tandis qu'il tombait sans bruit devant lui.
Le jeune homme traversa le pont. Ce qu'il se passait devant lui attirait tous les regards et personne ne lui prêtait attention. Il mit hors d'etat de nuire plusieurs marins avant de réussir à s'avancer en direction du grand mât. Le capitaine saignait plus que de raison. Lorsqu'il baissa la tête, Kaplen comprit ce qu'il s'était passé. Kal avait réussi par il ne savait quelle magie à lui trancher la main.

Sur le pont, c'était la débandade. Le jeune homme en profita pour délivrer son équipage et tous ceux qui étaient attachés sur le pont avant de se lancer dans la bataille. Le capitaine crachait des jurons colorés en regardant son bras, ahurit. Kaleya était entre deux mondes, il le voyait. Beaucoup de sang coulait de ses plaies béantes. Du sang noir, épais, qui prouvait la profondeur de ses blessures. La jeune femme était blanche, elle avait le regard vitreux, comme celui de quelqu'un qui va mourir. Il courut dans sa direction, personne ne l'en empêcha. Le regard que lui jeta le capitaine le fit frissonner, mais il fit comme s'il n'avait rien vu. Son bateau était en piteux état, et il avait tué bon nombre de ses hommes. C'était déjà trop.

-Pourquoi avez vous fait ça?
La voix de Kaplen était froide et dur, il lui en voulait, et c'était légitime.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Lun 30 Aoû 2010, 14:25

Kaleya perdait la raison. La douleur effaçait tout, absolument tout pour ne laisser qu'une envie irrationnelle de mourir mêlée à une haine brûlante et destructrice. Son sang coulait le long de son corps pour tâcher le sol autour d'elle en y formant d'esthétiques et furieusement macabres dessins.

La jeune femme hurlait, hurlait pour évacuer la souffrance intenable qui la déchirait, un cri rauque, brisé qui dansait dans l'air lourd du navire, imprégnant son bois de la douleur affreuse qui courait en elle.

Elle se débattit violemment, encourant les représailles de la lame maniée d'une main de maître. Au point où elle en était, ce n'était pas important, la souffrance avait atteint un tel paroxysme qu'elle ne se souciait pas tellement de ce qu'on pouvait lui faire, seul comptait se libérer.

Sa force, décuplée par la terreur et la rage était phénoménale. Sans qu'elle sache par quel miracle, elle sentit soudain que les cordes se relâchaient quelque peu et alors que l'homme posait à nouveau la lame contre son corps, elle bondit. Les liens déchirèrent la peau de ses poignets, mais peu lui importait. Son esprit s'était déconnecté pour laisser son corps agir, puisant dans les quelques parcelles d'énergie qu'il lui restait.

Sa main jaillit, saisit l'arme du capitaine sans que celui-ci ait le temps de comprendre quoique ce soit et dans la continuité de son geste, lui trancha la main. Net et efficace. Un hurlement de rage pure, plus proche du feulement d'un chat que d'un cri humain, s'échappa de sa gorge, elle découvrit légèrement ses crocs et frappa : la lame s'enfonça dans son ventre, à trois reprises, puis remonta la lame d'un coup sec, ouvrant une plaie béante dans l'abdomen de l'homme.

Les yeux fous, elle se recula, parcourut les hommes qui venaient aider leur chef d'un regard si noir de violence qu'ils tressaillirent. Du coin de l'oeil, elle vit Kaplen arriver...

... et à cet instant, la souffrance et l'épuisement retombèrent sur ses épaules. Elle suffoqua, vacilla, la vision soudain brouillée. Les limites de son corps étaient bien plus élevées que la normale, mais était allée largement au-delà. Elle haletait, et la douleur la noyait, impitoyable. Elle vacilla encore quelques secondes puis se sentit basculer en avant sans parvenir à arrêter sa chute.

Elle oscilla encore quelques instants à la limite de l'inconscience, comme ballottée dans un océan de chaos et de sang. Puis elle lâcha prise et demanda aux ténèbres de la garder avec eux cette fois-ci.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mar 31 Aoû 2010, 00:33

Pampelune ne se sentait pas bien. Le capitaine parlait avec Kaleya mais le choc de le voir ici l'avait perturbé. Elle ne comprenait pas ce qui se passait et à vrais dire plus les secondes s'écoulaient plus elle s'en foutait un peu. Une trainer rousse passa devant ses yeux et elle se senti glisser. Elle devait rêver. Doucement elle sombra dans la plus grande profondeur de son inconscience.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux la première chose qu'elle vit ce fut des yeux. Deux. L'un mauve l'autre vert. Elle préféra refermer ses paupières pensant que c'était beaucoup mieux pour sa santé. Elle reçut alors une gifle démentielle qui la projeta contre le mur.

-Mais putain de merde sa va pas dans ta tête!


La jeune fille rousse qui se tenait debout sur ses talons aiguilles dans sa tenue de cuire moulante était foudroyer par le regard bleu mer de pampelune.

-Ah! je te retrouve enfin ma puce! Tu m'as manquer tu sais! Je vois que tu n'as pas perdue l'habitude de t'évanouir pour un oui ou un non!

Pampelune commença par se redresser et se rendit compte qu'elle n'était plus sur le pont et que Kaleya était évanouie à côté d'elle. Kaplen était pendu à une chaîne au plafond torse nue avec le visage tuméfier et de nombreuse plais transversal recouvrait son torse. Elle avait était faite par un fouet... Fouet qui était tenue dans la mains de la jeune fille rousse. Combien de temps s'était elle évanouies pour que tout cela se passe!? Kaplen la regardait d'un air inquiet. Elle tenta d'esquisser un sourire mais ne réussit qu'a augmenter sa colère.


-Au mais t'es mignonne ma petite Pam lorsque tu es furax! Se regard m'avait manquer...

La fille pris le menton de Pam entre ses doigts. La jeune fille essaya de se débattre mais se rendit compte qu'elle était saucissonner. La rousse approcha sa bouche rouge doucement du visage de la blondinette et y déposa un baiser. Pampelune tenta de se dégager mais réussit seulement a augmenter la flamme qui trônait dans les yeux de cette femme au allure effrayante. Cette flemme qu'elle connaissait si bien et qu'elle avait tan voulut oublier. Les lèvres de la femme continuèrent leur chemin et une langue rose pointa au niveau de la commissure des lèvres de votre héroïnes préféré. pampelune ferma les yeux violemment. Elle était incapable de réagir correctement.


-Qu'est... Qu'est ce que tu fais là...? Tu m'as... suivit pour me torturer une fois de plus?

La rousse éclata de rire. Un rire cristallin qui ne s'oublie pas quoi qu'il arrive.


-En fait je ne te cherchait pas vraiment mais lorsque je suis tombé sur ton images dans un bar pour beaucoup d'argent et comme complice je me suis dit que c'était temps que je retrouve. Je vois que tu a énormément changer enfin physiquement...


Une mains commence a caresser sa poitrine/ la jeune fille hule et des lèvres vienne la couper dans son souffle.

-Doucement Pampydup. je t'aime toujours autant et j'ai réussit à te garder en vie et libre seulement parce que tu as été mon amante.

Pampelune baissa le regard et devint rouge. Elle avait honte... Elle avait croiser le regard surpris de Kaplen. Elle aurait préféré qu'il ne sache jamais... Cela faisait partie des choses dont elle ne voulait pas se rappeler... La rousse regarda le jeune homme suspendu et souris.

-Elle ne te l'a pas dit? Je suis celle qui lui a ôter sa fleur avec toute les délicatesse du monde... Attacher au lit de son oncle. ET tu as tellement aimer ça!

Elle partie dans un grand éclats de rire et le ton cassant de la voie de Pam la coupa dans son élan.

-Tu sais... le cadeau que tu offres à une ancienne amante Lila ce n'est pas du tout des chaînes a à elle et de la torture a son amant actuelle et peut être future mari?


Oui elle la connaissait. Lila Abramvotiz. Ex copine de son oncle qui l'avait séduit pour avoir accé au corps de la fille qu'il gardait sous on aile... Lorsque les première étreintes avaient eu lieux, Pampelune pensait que c'était une véritable mère... Mais lorsqu'elle avait commencer à la peloter elle avait commencer à avoir peur. Elle s'était prise peu à peu au jeux puisque les colère de Lila était redoutable est augmentait alors la violence avec laquelle elle la prenait... Mais n'avait à aucun moment apprécier cela. Elle devait avoir 11 ans seulement à cette époque. Elle avait penser que cette femme aimait simplement les enfants, mais en voyant le regard que lui portait la rousse elle savait que c'était davantage elle que son corps qui l'intéressait. Elle releva les yeux croisa un regard plein de désir et celui furieux de Kaplen qui avait réussit a se déracher... Il s'approcha doucement d'elles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mar 31 Aoû 2010, 15:59

Spoiler:
 

-Pourquoi avez vous fait ça?
Le capitaine ne bougeait plus. Les yeux grands ouverts, il avait le regard fixe devant lui. Peu à peu, ses yeux devinrent de plus en plus lointains, et en même temps que son visage prenait une teinte blanchâtre, il cracha du sang. Le jeune homme sursauta. Le liquide épais et foncé coulait le long du menton de l'homme, venait se prendre dans sa barbe et gouttait sur les nombreux poils gris. Tout cela était presque irréel. Il y avait eu trop de choses, trop de sensations... Kaplen se sentait défaillir. Il entendait encore le son des cannons dans sa tête, et son coeur carillonnait sous sa poitrine. De longues secondes s'écoulèrent pendant lesquelles le capitaine resta figé. Seul le sang qui s'écoulait de sa bouche marquait le temps et les secondes qui s'égrenaient. Puis soudain, il s'effondra dans un râle pratiquement animal. Kaplen se recula violemment, Kal dans ses bras. L'homme avait faillit leur tomber dessus. Ses viscères écrasées par son propre poids laissaient échapper des litres de bouillie nauséabonde qui se mélangeaient au sang presque noir qui suintait des nombreuses blessures.
Kaplen passa une main sur son visage. Il était constellé de sang et de poudre. Sa joue droite le démangeait, et sa joue gauche avait été brulée un peu plus tôt dans les combats. Kal gisait sans vie dans ses bras, elle ne pesait pas lourd... Brusquement, il se tourna en direction de Pampelune pour vérifier si tout allait bien, mais celle ci était inconsciente. Encore attachée, elle avait la tête pleine de suie et ses longs cheveux blonds avaient été souillés par le sang et la cendre. Autour de lui, les combats avaient cessés. Il n'y avait plus aucun bruit, c'était comme si le temps s'était subitement arrêté.

Kaplen n'eut pas le temps de se retourner, une main l'attrapa au niveau de la nuque. Il avaitles mains prises, et ne pouvait pas se défendre. La main le poussa en avant. C'était une poigne forte, mais de petits doigts. Le jeune homme sentait de longs ongles entrer sous sa peau et traverser sa chaire. La douleur était cuisante, mais il n'avait aucun moyen de se retourner. Soudain, une voix forte et grave s'éleva derrière lui. C'était une voix de femme...
-Si tu n'esquisse rien qu'un geste dans ma direction ou dans celle de Pampelune, je te castre.
Le jeune homme déglutit. Que se passait-il à la fin? Les ongles s'enfonçaient de plus en plus profonds dans son cou et la poigne se resserrait. Il n'avait pas le choix, et pourtant une envie irrépressible de se détourner le tenaillait et le démangeait. Suivant à la lettre toutes les instructions de la voix, il se dirigea en direction du troisième mât et se laissa bander les yeux. On lui demanda de lâcher Kaleya, mais il refusa. Il n'allait pas abandonner la jeune femme à ces inconnus, même si sa vie en dépendait. Il savait qu'il pourrait toujours retourner auprès de Pampelune même dans la position où il était. Mais poser la femme-chat ainsi serait faire preuve de lâcheté.
-Non!
Silence. La femme ne s'attendait visiblement pas à cette réponse. Ses doigts se resserrèrent sur sa prise et Kaplen reçut un coup bien placé entre les coups qui faillit le faire lacher Kaleya. Il avait les bras pleins de sang et avait l'impression que la jeune femme le quittait un peu plus à chaque instant.

Un deuxième coup le propulsa sur le coté et il manqua de s'effondrer. Tous ses sens étaient trompés par l'obscurité et il n'arrivait pas à savoir d'où venaient les sons. Plusieurs autres coups finirent par l'adosser au bastingage.
-Tu la lâche, ou je te passe par dessus bord et pas par les pieds!
-Qu'est-ce que vous voulez? Demanda t-il. Kaplen grimaça. Son corps tout entier le faisait souffrir et il avait l'impression de tomber en miettes. Kaleya commençait à peser lourd dans ses bras et le déséquilibrait sans cesse.
-Pampelune, je veux Pampelune. Souffla t-elle à son oreille. A moins que... A quoi serais-tu prêt pour elle et la tigresse que tu tiens dans tes bras?
-A tout, je serais prêt à tout. Autant pour elles que mon équipage et que mon bateau. Parlez, et dites moi ce que je dois faire.
Soudain, la main relâcha son étreinte de son cou et le jour se fit à nouveau. Une femme assez petite à la chevelure flamboyante le dévisageait en souriant. Un véritable sourire carnassier. Ses lèvres étaient pleines et invitaient au baiser. Ses yeux étaient grands, profonds... Mais il y avait quelque chose de malsain qui repoussa Kaplen. Cette femme cachait bien son jeu. Elle avait les doigts plein de sang et un regard de prédateur. Son sourire ne prévoyait rien de bon...
-Bien, pour te prouver ma bonne fois, je vais soigner ton animal de compagnie devant tes yeux jeune homme, puis tu honoreras ta part du marché....
-Qui est?
Le regard que lui lança la femme manqua de le faire défaillir.
-Surprise. Lança t-elle en déployant ses doigts devant son visage, comme un éventail.

La femme savait ce qu'elle faisait. Elle s'occupa de Kaleya si bien que la jeune femme avait reprit des couleurs à la fin de ses différentes opérations. Ses plaies recousues, plus aucune goutte de sang ne coulait. Elle avait envisagé les dégâts intérieurs et avait bourré les différentes blessures de plusieurs pâtes végétales sois-disant reconstructrices. Un véritable travail de maître. Subjugué par ce que la femme avait accompli sur Kaleya, Kaplen en avait oublié de regarder autour de lui. Et lorsqu'il leva la tête, il se rendit compte de l'état de son navire. Son bateau était détruit. Le grand mât coupé en deux, le beaupré arraché de la coque, de nombreux boots flottaient dans le vent, les voiles arrachées pendaient de tous cotés et certaines étaient même tombé à l'eau. C'était un spectacle terrible pour le capitaine qu'il était. Encore plus terrible que de son équipage, il ne restait plus que quelques hommes. Le jeune homme avait l'impression que son bateau baignait dans une marre de sang qui s'écoulait dans les trous formés par les canons. Du sang partout, des hommes morts, et une désolation au delà du possible. Les autres bateaux étaient toujours là, ils les entouraient mais n'étaient plus aussi menaçants. Leurs occupants n'existaient plus. Plus rien n'existait. Kaplen se demanda subitement s'il n'était pas plus intelligent de se laisser mourir à cet instant. Lorsque ses yeux tombèrent sur le corps sans vie de son second, le poitrail transpercé d'un long sabre arabe, cette pensée se fit encore plus forte.
Mais la femme rousse revint à la charge. Elle avait honoré sa part du contrat, à lui de le satisfaire désormais. S'il s'attendait à quelque chose d'horrible, ce qu'il se passa dépassa tout ce qu'il avait imaginé.

La femme rousse lui tordit les bras derrière le dos et l'attacha violemment au mât. Ses gestes étaient vifs et précis, il aurait pu la contrer mais il se laissa faire. Peut être était-il vraiment idiot après tout... Elle attrapa un fouet qu'elle gardait à sa ceinture et le déroula lentement. Ses gestes étaient emplis de douceur et de langueur. Ses yeux brillaient comme ceux d'un prédateur et on pouvait voir qu'un plaisir insoutenable vibrait dans tout son corps.
Elle lui parla, lentement, tranquillement, et s'approcha de lui. Ses longs doigts défirent lentement sa chemise et sa veste, un bouton après l'autre.... La femme approcha sa tête de son torse et commença à le lécher, laissant une longue trace de salive qui partait de sa poitrine et arrivait jusque sous son nombril.
-Tu ne ressentiras plus jamais ça, je te promets des choses qu'aucune autre fille ne pourra jamais te faire.
Sur ces mots, la femme leva la main droite et laissa claquer l'extrémité du fouet. Elle se recula de quelques pas et claqua une première fois. La douleur fut horrible, cinglante et terriblement brulante. Mais elle ne laissa pas de temps au jeune homme pour s'en remettre. Déjà, elle repartait à la charge. Kaplen avait l'impression que chaque seconde durait une éternité. Il luttait pour ne pas crier, mais la douleur que lui arrachait le fouet à chacune de ses morsures dépassait tout le reste. Aux coups de fouet s'ajoutèrent des baisers, des poses langoureuses, des coups de poings, des coups de bâton... La liste fut longue. Le jeune homme finit par s'évanouir sous les coups qui pleuvaient dans un rythme effréné...

Kaplen se réveilla. Il avait mal partout. Tout son corps n'était que souffrance. Lorsqu'il ouvrit les yeux, le jeune homme crut qu'il était encore en train de rêver. Il se trouvait accroché dans les airs. Torse nu, il ressentait la morsure du vent et des embruns contre sa poitrine. A chaque nouvelle vague, sa peau se déchirait sous la morsure du sel. Il baissa les yeux. Pampelune était éveillée à ses pieds et parlait avec la femme rousse. Cette chienne, cette bâtarde. Kaplen ne pensais jamais comme ça des femmes. Mais ce n'était pas une femme, c'était un monstre. Il n'y avait pas d'autres mots. Le jeune homme se souvint rapidement de ce qu'il lui était arrivé et pourquoi il se trouvait ici. Il avait honoré sa part du contrat...
Les sons ne lui parvinrent pas tout de suite aux oreilles, mais lorsqu'il put entendre avec précision ce que les deux femmes disaient, son coeur se déchira. Non, ce n'était pas un monstre, c'était pire que ça. Il l'avait laissé faire ce qu'elle voulait pour sauver Pampelune, alors pourquoi était-elle encore là? Que racontait-elle? C'était impossible! Non! Il fallait faire quelque chose. Cette femme n'avait pas le droit de la toucher comme ça! Pourquoi avait-elle fait ça? Pourquoi était-elle encore libre et en vie?
Le jeune homme ressentit soudainement, en même temps qu'un regain de colère, une force inouïe le traverser. Il parvint à se détacher et à redescendre sur le pont. L'atterrissage fut délicat et il tituba sur plusieurs mètres avant de retrouver ses marques. La femme lui tournait le dos. Ses longs cheveux roux se reflétaient sous le soleil comme des saphirs. Des saphirs gorgés de sang. Il fallait la tuer. Elle avait fait trop de mal à Pampelune, elle lui avait fait trop de mal, elle ne méritait pas de vivre. Kaplen attrapa son sabre qui gisait fiché dans une latte de bois et le serra bien fort dans sa main droite. Il banda ses muscles. Une douleur horrible manqua de lui faire lâcher l'arme, mais il tint bon. Tout son être était tourné dans le même but et la même direction: tuer cette femme. La tuer en la faisaient souffrir, et déverser les derniers litres de sang dont son bateau se gorgerait. Il plongea son sabre dans le dos de la femme et remonta lentement jusqu'au sternum. Kaplen sentit les os craquer les uns après les autres et les entrailles fumantes de la femme se déverser sur le pont, non loin de celles du capitaine. Il y avait des goélands partout sur le pont, qui criaient et se battaient pour pouvoir se servir des meilleurs morceaux. Ils se ruèrent sur la femme comme une bande de vautour et commencèrent à lui piquer les viscères. Mais elle était déjà morte.

Kaplen se laissa tomber à genoux et lâcha son sabre. Il attrapa Pampelune qui ne pouvait plus tenir debout et la porta contre lui. Son souffle était chaud, ses doigts étaient doux, rassurants. Ainsi serrés l'un contre l'autre, ils étaient une bulle de chaleur et de réconfort dans ce massacre à ciel ouvert. Les goélands tournaient autour d'eux dans une danse sauvage de combats et de cris. Mais ils ne les attaquèrent pas. Kaleya se réveilla à ce moment là et poussa quelques gémissements rapidement étouffés par Aegir qui était parvenu à survivre. Lui aussi s'était battu, malgré ses blessures et avait le visage couvert de sang. Tout ce sang... Kaplen se sentait souillé, sale et trouvait l'odeur sucrée du sang écoeurante. Il embrassa doucement Pampelune et lui attrapa la main.
-C'est fini. Chuchota t-il. Pampelune Merkova, voulez-vous m'épouser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Mer 01 Sep 2010, 00:04


-C'est fini. Chuchota t-il. Pampelune Merkova, voulez-vous m'épouser?

La jeune fille d'abord surprise cligna des yeux et se jetta à son cou en le faisant rouler au sol. Elle l'embrassa.

-Oui je veux t'épounoser!


Son regard fut attiré par un reflet roue. Lila n'était pas totalement morte. Elle repoussa son futur mari avec douceur et fermeté, récupéra le fouet de son amante "éternelle" et s'approcha. La femme fermait les yeux et sa poitrine se soulevais en tremblotant. Ses poumons était toucher dans quelques minutes elle serai vide de toute âme. Pampelune caressa la joue de la dominante.


-Tu a finis de jouer. Tu as jouer suffisamment longtemps avec ton petit monde...


Elle retourna le fouet, appuya sur l'extrémité et un morceau de cuir tomba a terre.


-Tu m'a tellement attacher de fois avec que je connais cette outils par cœur.


Un pointe en fer y était incruster. Elle commença doucement par crever les yeux de la femme qui eu un spasme et un liquide vint mouiller légèrement son visage, elle défigura ensuite sa bouche avec soin ou les lèvre déjà rouge prirent une teinte sang. Elle s'attarda ensuite a mutulier la poitrine. Elle voulait que toute les parties qui montrait les atouts de Lila disparaisse pour que plus personne ne puisse être attirer par ses pièges... Même morte elle avait l'impression qu'elle était dangereuse. Elle ne put pas descendre plus bas dans l'anatomie de cette bête humaine... et laissa tomber l'arme au sol. Elle était maintenant morte... Vraiment morte. Pampelune éclata en sanglot.

Elle senti une main sur son épaule droite. Aegir. Une douce caresse sur sa joue et une mains sur sa cuisse. kaleya. Une étreinte. Kaplen. Elle se laissa aller dans leur bras.


-C'est... C'est vraiment finit?

Elle soupira. Aegir pris la parole.


-Je ne pense pas. On ne sait pas ou on est, on a pas d'équipage et il y a encore deux trois mec des autres bateau qui glande sur l'opale... Kaleya... T'aurais pas une idée...? j'ai l'impression qu'émotionellement tu es moins atteinte que ses deux là... Je sais que c'est dure mais j'ai davantage l'habitude d'obéir que de prendre des décisions... Et tu sais te débrouiller...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Jeu 02 Sep 2010, 16:00

Kaleya s'éveilla doucement des limbes dans lesquelles elle avait manqué de peu rester. Une douleur sourde pulsait dans tout son corps, elle était couverte de sang, elle voyait et entendait à peine mais... elle était en vie ! En vie... Comment était-ce possible ?

Elle eut envie de rire en constatant que c'était la première question qui lui venait à l'esprit, avant même le soulagement. Etait-elle donc si habituée à la presque-mort ? Il fallait croire que oui, en effet...

Aegir apparut soudain à côté d'elle, le visage couvert de sang et d'épuisement, mais vivant... bien vivant, lui aussi. Elle eut un léger sourire, effleura sa joue d'une main tendre.

À travers la brume qui l'enveloppait encore et l'isolait du reste du monde, elle entendit une voix, douce, qui fit voler en éclat les restes d'inconscience qui s'accrochaient encore à la jeune neko.

" Pampelune Merkova, voulez-vous m'épouser ?
-Oui je veux t'épounoser ! "


La jeune femme eut un sourire attendri qui se dissipa lentement lorsqu'elle regarda autour d'elle. La scène était... chaotique. Son bourreau gisait, mort sur le pont, aux côtés d'une femme rousse que Kaleya n'avait jamais vu de sa vie. Partout, du sang, partout, des morts et s'en était vertigineux.

À cet instant, Pampelune se leva, le visage soudain devenu glacé, le regard posé sur le corps sans vie de la mystérieuse femme rousse :

" Tu a finis de jouer. "

Kaleya fronça les sourcils et eut un grimace d'incompréhension devant la cruauté dont fit preuve son amie. Qui était donc cette femme, et qu'avait-elle fait d'assez horrible pour mériter ça ?

Elle ne dit rien, se contenta d'observer. Et lorsque Pam s'effondra en larmes, elle oublia ses questions pour venir la soutenir. Puis elle recula de quelques pas pour la laisser avec son futur mari.

" C'est... C'est vraiment fini ? chuchota Pam.
- Je ne pense pas. On ne sait pas où on est, on a pas d'équipage et il y a encore deux trois mecs des autres bateau qui glandent sur l'opale... Kaleya... T'aurais pas une idée...? j'ai l'impression qu'émotionellement tu es moins atteinte que ces deux là... Je sais que c'est dur mais j'ai davantage l'habitude d'obéir que de prendre des décisions... Et tu sais te débrouiller... "


Kaleya lui lança un regard morne : est-ce qu'il l'avait vraiment bien regardée ? Elle tenait à peine debout, ses pensées étaient à moitié inachevées...

" Et je sais me débrouiller... ? " répéta-t-elle en riant.

Elle hocha la tête d'un air désespéré, parcourut le pont du regard. Elle se força à canalyser ses pensées, et murmura à son ami :

" Essaye de rassembler nos hommes à nous. Ceux qui sont encore en état de tenir une arme. Et vire tous nos ennemis. Et... après, on essaierai d'investir l'un de leur navire. Je... "

Elle vacilla, éclata de rire.

" Aegir, je suis vraiment pas sûre qu'il faut me demander mon avis tu sais... "

Le jeune homme eut une grimace, acquiesça et se mit à courir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   Ven 03 Sep 2010, 00:26

Kaplen était ailleurs. Pampelune dans ses bras évanouie, il avait l'impression de se réveiller d'un cauchemar éveillé. Kaleya s'était miraculeusement relevée, mais elle titubait comme un ivrogne et avait encore le regard lointain. Sur qu'elle ne resterait pas longtemps debout dans l'état où elle était... Kaplen porta Pampelune jusque sur ses épaules et essaya de la caler comme il put. Le poids de la jeune femme et les efforts à fournir lui tirèrent un gémissement de douleur mais il ne la lacha pas. Lorsqu'il se fut assuré qu'elle ne tomberait pas, il s'avança avec difficulté jusqu'à Kaleya et l'attrapa juste au moment où elle commençait à partir. Kaplen portait plus que son propre poids, et ses propres blessures l'affaiblissaient de plus en plus. Il avança difficilement jusque dans sa cabine, essayant tant bien que mal d'éviter les différents corps qui jonchaient le pont, ainsi que les trous formés par les canons ou les éclats de bois.

Le jeune homme ne se retourna pas. Le spectacle qu'offrait l'opale lui crevait le coeur. Il avait perdu beaucoup d'hommes qu'il avait côtoyé depuis son enfance... Notamment son second. Son bateau flottait plus que miraculeusement et il y avait cette odeur de sang, de charnier et de fiente d'oiseaux qui planait dans l'air et soulevait son estomac. La porte du couloir des cabines avait été défoncée par un canon qui s'était arrêté un peu plus loin. Kaplen enjamba le cadavre de la porte en essayant d'éviter tous les éclats de bois qui pointaient dangereusement dans sa direction sans perdre Pampelune ou Kaleya, puis se dirigea dans sa cabine. Tout était sans dessus dessous. Son bureau était tombé et de nombreuses cartes avaient été déchirées par l'importante masse en bois. Le lit n'avait pas bougé, et c'était quelque chose de fortement appréciable. Le jeune homme posa Kaleya sur le matelas. Après un examen rapide sur ses blessures, il se pencha pour récupérer Pampelune. Cette dernière était celle qui avait le moins souffert physiquement. Malgré son ancienne blessure à la hanche qui s'était réouverte sur les coins, elle ne gardait que quelques contusions et écorchures de l'incident. Mais ce n'était pas cela qui l'avait mise dans cet état. Kaplen était conscient que ce qu'il venait de se passer avec la femme rousse l'avait détruite moralement. Ce genre de souvenirs ne devait pas être déterré.

Le jeune homme ne souffrait plus. Il avait tellement mal partout que la douleur lui semblait presque un état habituel. Comme s'il avait vécu avec toute sa vie. Il était épuisé. Moralement et physiquement. Le choc de l'incident commençait à se dissiper, et apparaissait désormais la réalité brut, telle qu'elle, sans voile ni masque de sensations. La réalité dans toute son affreuse vérité. Kaplen se sentait vide. Il allait se laisser tomber contre le mur lorsqu'Aegir entra en haletant dans la cabine.
-Morts, tous morts! Je pense que c'est cette femme la... La harpie qui les a tués. J'ai jamais vu ça, c'est un vrai charnier. Des hommes hurlent de douleur dehors, et certains se font manger les yeux par les goélands alors qu'ils ne sont pas encore morts... Excusez moi.
Le jeune homme se retourna et déversa une partie de son repas de la veille sur le sol. Kaplen le comprenait parfaitement. Malgré son état physique, il se devait de s'occuper de ses hommes. Aegir était tout blanc et transpirait. Ce n'était pas seulement du à son dégout. La fin, la fatigue, la peur... Un cocktail parfait... Mais Kaplen serait obligé de se servir de lui. Aegir était ici le seul homme en parfaite possession de ses capacités physiques. S'il avait essuyé un mauvais coup lors de l'escarmouche, il pouvait se mouvoir sans problème et même courir. Kaplen se demandait s'il en était seulement capable.

-Venez, j'ai besoin de vous.
Aegir acquiesça sans un mot. Il comprenait l'urgence de la situation et s'exécuta sans aucun problème. Les deux hommes commencèrent tout d'abord par repérer tous les marins encore en vie. Ils portèrent ceux qui se faisaient attaquer en premier et les menèrent avec difficulté jusque sur un autre bateau, à l'abri. La tache était ardue, et le fait de voir tous ses hommes souffrir détruisait Kaplen. Ils se rendirent compte que certains n'avaient été qu'assomés, et qu'ils représentaient une paire de bras en plus. Lorsque tous les blessés furent emmenés sur le pont d'un des bateaux ennemis et placés à l'abri des mouettes, il s'occupèrent des cadavres. Le soleil commençait à redescendre dans le ciel, mais l'odeur se faisait de plus en plus désagréable. Ils furent nombreux à déverser le contenu de leur tripe sur le pont ou dans la mer tandis qu'ils retournaient les cadavres qui, pour certains, saignaient encore. Les corps furent placés en cale sur un deuxième bateau qu'ils lâchèrent pour qu'il s'éloigne le plus possible. Kaplen avait récité une prière et avait béni chaque corps un par un, en particulier son second avant de laisser le navire errer sur l'océan.

Les corps du capitaine et de la femme rousse n'avaient pas été encore touchés. Les viscères commençaient à sécher, mais rien que l'idée de toucher corps mutilés leur donnait envie de vomir. Ils se servirent donc d'une grande voile déchirée dans laquelle ils roulèrent les deux corps et qu'ils amenèrent jusqu'à la berge. Ils laissèrent le paquet sur la plage, étrange cocon qui gardait en son sein des monstruosités qu'on chercherait à oublier à jamais. Nettoyé des corps et des mourants, le pont était déja moins difficile à regarder, et Kaplen n'en pouvait plus. Il s'enquit d'Aegir qui surveillait les blessés:
-Il faut que je dorme juste quelques heures. Mais je ne vais pas pouvoir tenir plus longtemps. Je te laisse ces hommes. S'il y en a qui meurent, place les à part du groupe et éloignés des animaux... Je ne peux te donner aucun autre conseil malheureusement... Je reviens bientôt.
Il faisait nuit désormais, ce qui donnait à l'opale une allure de vaisseau fantôme. Kaplen entra dans la cabine et se laissa tomber. Le sol était froid et agréable contre ses blessures brulantes et il se laissa doucement attirer dans les méandres du sommeil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontres, piraterie et découverte [Kaleya et Pampelune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante
» Une découverte |Pv Natsumi - Libre|
» A la découverte du monde féerique et rocambolesque des contes...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: L'Océan :: L'Océan :: Mer du Sud-Ouest-