AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Dim 17 Juil 2011, 21:05

Nous apprîmes donc le nom de la demoiselle et surtout ce qu'elle faisait dans la vie, chasseuse de démon ? Elle n'avait pas la tête de l'emploi, surtout Feryss, d'ailleurs, on n'avait toujours pas vu ce dont elle était capable en combat, j'espérais qu'elle savait faire autre chose que de couper des tables en deux...

Nous avions marché jusqu'à l'auberge, c'était la dernière nuit où nous pourrions profité d'un bon lit moelleux et d'un oreiller, après, nous devions nous contenter d'une nuit à la belle étoile et de rivière comme moyen de boire et/ou de se laver. J'avais connu pire, alors cela n'allait pas me déranger plus que cela, mais je devais bien avouer que je mettais habituer à ce petit confort...

J'avais abandonné mes compagnons après le repas pour discuter seul avec lui, ce n'était pas que je ne voulais qu'il assiste à cette scène de discutions intense entre moi et mon autre moi, mais... Bref... Vous m'avez compris, n'est-ce-pas ? Je ne suis pas une bête de foire et cette discutions ne nous regardait que nous, je ne voulais pas d'intervenant extérieur. A son réveil, les premiers mots que j’eus le droit après qu'il eut reçu les souvenirs de la journée furent :


-Je vais te tuer...

Pour pas changer... Il tient ce discours depuis bien longtemps et j'attends toujours. De plus, je voulais avoir des journées comme celle-ci, ce corps était aussi le mien et j'y avais le droit, tout comme lui, taquiner les gens étaient quelque chose de tellement amusant, moins que de verser le sang, mais amusant et divertissant quand même. Il pouvait lire dans mes pensées et compris ce que je voulais, il attendait seulement que je lui donne mes conditions, chose que je fis :

-Je veux que ce soit cinquante-cinquante, tu as atteint ta limite et tu le sais aussi bien que moi.
-Je sais, même si j'ai récupéré un peu...


Il ne pouvait pas s'opposer à ce je voulais, il n'en avait pas la force, mais il savait que c'était également dans son intérêt.

-Je veux seulement que tu ne tue pas ou que tu massacres des innocents. Contrôle-toi.
-Pas de problème.


Même si je devais avouer que cette clause-là me déplaisait un peu, mais j'allais faire avec...

-Autre chose, n'emmène pas Milena dans tes "jeux".


C'était même pas moi qui lui avait demandé, certes, je lui avais donné l'idée, mais elle n'y était pas contre, et puis, je ne lui avais pas fait mal, alors, où était le problème ? Il soupira en écoutant mes pensées.

-Je n'irais pas à l'encontre de sa volonté, c'est tout ce que je peux te promettre à son sujet.

Une fois mit d'accord, nous passâmes notre nuit en tranquillement et reprîmes le chemin en direction de ce fameux lac. Le voyage ne me parut pas bien long, c'était presque une promenade de santé pour nous deux, un voyage intéressant où je pouvais m'amuser comme je le voulais. Taquiner Feryss avait été un véritable plaisir, même si je savais y poser mes limites quand je le sentais venir pour calmer le jeu. Je rattrapais seulement le temps.

Une fois arrivé à ce lieu, nous ne trouvâmes que des ruines, je me demandais bien ce qui avait pu se passer ici et si cette fameuse Khalan allait pouvoir nous aider dans sa quête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 20 Juil 2011, 13:35

Nous passâmes une nuit reposante dans une auberge et je devais avouer que cela m'arrangeais fortement en effet une fois le repas pris, je pus discuter un peu plus avec Khalan au sujet d'Elane. Eh croyez moi, j'en appris pas mal,par exemple la jeune femme m'avait pris sous son aile pour m'aider à me venger de ce démon qui avait fait de moi ce que j'étais. De plus elle m'avait enseigné de nombreuses choses dont je ne m'en souvenais pas vu que je n'avais plus de souvenir de cette époque. C'était incroyable, Khalan me raconta ces trois dernières années et beaucoup de choses me laissaient sans voix comme par exemple cette relation avec Elane, mais ceci est une autre histoire...


Le lendemain matin, nous repartîmes pour le lac, bien entendu, il fallait compter sur la facette obscure d'Alex. Le jeune homme s'approcha de moi et commença à me taquiner comme il savait si bien le faire.

« Alors elle est comment Elane? »

« Quoi mais de quoi tu me parles? »

« Tu le sais bien … de ton amitié améliorée. »

« Mais tu vas me laisser tranquille avec cette histoire! »

« T'aimerais bien hein? »

« Ouais »

« Ben j'en ai pas envie en faite... et puis tu es vraiment une chasseuse de démon? »

« Oui … je sais ça se voit pas ... »

« Je sais pas tu fais plus servante en faite... »

Cette réflexion me vexa un peu et fit rire les autres. Dans un sens c'est vrai que ces habits ne faisaient pas le moine.
Puis nous arrivâmes enfin au Lac.
La vision de ses ruines me glaça le sang, j'étais totalement tétanisée, mes jambes tremblaient. Un sentiment de peur m'envahis, je n'avais pas connu cela depuis le jour du massacre de mon village. Je pouvais deviner la peur que les gens avaient éprouvé. En avançant vers les ruines, je remarquais alors des cadavres. C'était un véritable massacre, une brise souffla et une odeur de mort nous entoura. Je reconnaissais ce genre de massacre et sans m'en rendre compte, je murmurai:

« C'est lui... »

Tout mon être ressentais de la haine
et de la terreur, Il était revenu et avait de nouveau détruit ce
qui semblais me rendre heureuse, intérieurement, je criai vengeance,
Il devait mourir et je devais le tuer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 20 Juil 2011, 14:01

Nous étions près du lac Olia, dans une forêt que je connaissais comme ma poche pour y avoir vécu pendant un temps. Les ruines nous faisaient face, elles puaient la mort à plein nez et je fronçais le mien. Je vis alors des cadavres et instinctivement, m'approchais de celui qui se trouvait le plus près. Je me baissais et retournais l'homme se trouvant sur le ventre. Son corps tout entier était en train de pourrir et je me relevais, silencieuse. Ce n'était pas la peine de faire le tour, il n'y avait aucun survivant. Voir et toucher ce cadavre ne me fis ni chaud ni froid, je ressentis juste un respect pour ce mort. Après tout, j'en avait vu des batailles et des blessures hideuses, une de plus ou de moins ...

Il y avait une autre odeur présente, différente de celle de la mort mais qui pourtant en était comme imbibée ... c'était celle d'un démon et pas ceux des plus faibles, bien au contraire. Mon sourire habituel ne flottait plus sur mes lèvres, mon visage était fermé. Ce désastre me rappellait trop quelque chose. C'était dans un endroit comme celui-ci que j'avais trouvé Ibéreth, ma cousine. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai pas réussis à combler sa peine. Certaines blessures ne se soignent pas, je le sais mieux que quiconque.

Je détournais le regard du massacre et me tournait vers mes alliés. Soudain, une sorte de brume se leva, noyant nos pieds dans une purée de pois. Le Vent se fit plus fort et l'odeur s'intensifia. C'est alors que Feryss murmura :


« C'est lui...»

Je dégainais White Moon et Black Sun et les deux lames s'allongèrent jusqu'à devenir des sabres, bon, au moins, ma magie fonctionnait, ce qui était une bonne chose. Milena sortit son arme tout comme l'Autre et Feryss dégaina Durandal. Nous nous mîmes en cercle, dos à dos, Khalan au milieu de nous. Chacun observait les alentours avec inquiétude et surveillait l'espace devant lui.

L'odeur se fit insoutenable et je dû me boucher le nez. Je regardais les autres mais, s'ils sentaient cette odeur, elle ne les gênait pas à ce point. J'étais une elfe, mes sens étaient plus poussés, c'était donc normal que ça me gêne. C'était un démons très puissant pour me faire cet effet-là. Soudain, le Vent cessa et je dressais les oreilles. Seuls mes anneaux d'argent brisèrent le lourd silence qui s'était installé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 20 Juil 2011, 14:54

Ce lieu empestait la mort : si on commençait à chercher, on ne retrouverait que des cadavres pourrissants rongé par les Vers, cette odeur nous la connaissions depuis toujours, même si cela faisait bien longtemps que nous n'avions été confronté à ce genre de chose, quant à Milena, ce devait être sa première fois, elle était pâle comme un mort...

-Ça va aller ? Demandais-je inquiet.

Elle ne répondit pas et je priais simplement pour que son estomac s'accroche et qu'elle ne vomisse pas le dernier repas... Elle avait déjà tuer des humains, alors je ne comprenais pas pourquoi cette scène la gênait plus que ça, certes, l'odeur était déplaisante, mais on s'y habituait rapidement et on ne la sentait plus.


*C'est le moment ou jamais Sacha, prend-la dans tes bras pour la réconforter*
*Justement, c'est pas le moment...*

L'autre moi soupira et fit ce que je n'osais faire. Je la pris par les épaules et lui dit :


-Tu sais... Pas besoin de te mettre dans tout tes états pour si peu...
-Essaye de faire preuve de compassion !
-Mais j'essaye !


C'est à ce moment que Feryss nous avertit de sa présence et qu'un brouillard anormal se forma, accompagnait par un vent qui soulevait la jupe de ma compagne... Il allait sûrement nous attaquer, ou régler ses comptes avec Feryss puis nous attaquer, ou peut-être qu'il va d'abord nous tuer en laissant Feryss en vie pour régler ses comptes en tête à tête avec elle, mais en fait... Je crois que l'ordre dans lesquelles les choses allaient se présenter importait peu...

Milena dégaina son sabre, son malaise semblait être passé, ou au moins, elle n'en montrait plus de signe, elle était juste déterminée à se battre et vaincre l'ennemi. Nous la reconnaissions bien là. Je fis de même avec ma faux après avoir enlevé le bout de tissu qui l'a recouvrée. Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas manié dans une situation réelle. Nous allions nous amuser, ce démon était puissant et la moindre erreur pourrait causer notre mort, peut-être même que nous n'avions aucune chance depuis le départ, après tout, je n'étais pas un expert en démonologie... Dans le pire des cas, on pouvait toujours fuir, mais vraiment dans le pire des cas... C'est-à-dire, si notre employeur venait à mourir.... Bah oui, qui allait nous payer ensuite ?

Je sortais ses pensées de mon esprit, nous étions tous les deux sur le qui-vive, les autres aussi d'ailleurs... C'est alors que sa présence se fit sentir en face de Feryss.


-Fais gaffe ! criais-je en me retournant.

Nous devions frapper les premiers si nous voulions vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Ven 22 Juil 2011, 17:37

Nous étions dos à dos prêt pour le combat, mes compagnons savez que cela ne serait pas facile mais ils étaient loin de la vérité. Je savais qu'à l'heure actuel nous n'étions pas prêt à nous battre contre LUI. Après tout ce n'était pas un simple démon, rien que son nom faisait trembler ses semblables. Comment oublier le nom de ce démon, ce nom n'était autre qu' Arimane l'un des plus puissant démon que le monde est porté. Si c'était vraiment lui nous étions perdu.
Je priais intérieurement pour que ce soit l'un de ses sbires.

Une ombre se distingua dans la brume, cette démarche hors norme, cette odeur unique, ses reflets rouges, pas de doutes c'était lui.
Il marchait tranquillement comme si il faisait une balade paisible. En le voyant, je ne pus m'empêcher de trembler. Le fruit de ma haine était là devant moi, combien de fois avais-je rêvé de cela? Une centaine , non un millier de fois, mais cette fois ci c'était différent, il nous écrasait par son aura maléfique, nous n'étions plus que de vulgaire insecte que l'on balaye d'une main.

Il s'arrêta devant moi et une sorte de sourire se forma sur ses lèvres.

"Il me semble que je te connais..."

Sa voix était la même que dans mes souvenirs, elle me terrifiait toujours autant. J'essayais de retrouver un semblant de calme pour pouvoir le regarder droit dans les yeux.
Son regard plongea dans le mien et j'eus l'impression qu'il pénétrait en moi. Cette sensation était insoutenable, je revoyais ce que j'avais voulu ne jamais me rappeler, je revoyais la mort de mon père, le massacre de mon village. Cette vision me fit commettre un geste que je n'aurais pas dû faire, mes mains serrèrent la garde de Durandal et s’abattit sur l’ennemi qui me faisait face.

"Impressionnant tu as gagné en force..."

Alors que j'étais face à lui , j'entendis des bruits de combat, je jetais un regard furtif et vit alors que mes compagnons combattaient ses sbires. Je voulais les aider mais Arimane bloqua Durandal.

"Hum cette épée... elle appartenait à ton maître, je me souviens de la fois où je l'ai tué, il ne l'avait pas, c'est donc à toi qu'il l'a donné... parfait..."

Il venait d'avouer le crime de la seule personne qui m'avait recueillit. Je poussais un cri bestial et fit des moulinet pour tenter de l'embrocher. Bien évidement je savais que c'était vain, mais la rage guidait mes pas, la haine était ma seule raison, ma soif de le tuer ma force.
je parvins quand même à l'égratigner, chose qui ne lui plus guère. Comme pour me répondre, il m'envoya dans les airs, sa force était incroyable et je m'écrasais lamentablement au sol en serrant mon épée. Je regardais mes compagnons qui avaient du mal avec ses sous-fifres.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Ven 22 Juil 2011, 18:40

Nous étions vraiment mais alors vraiment dans la merde. Et ce, jusqu'au cou !

Feryss était en passe de se faire écraser par le leader du groupe, tandis que ses sbires se déversaient sur nous comme une cascade sans interuption. Rompant notre formation improvisée, chacun de nous se plaça devant un lot d'adversaires et se chargea de faire le ménage. C'était loin d'être facile.

Ce qui me gênait le plus c'était l'odeur insoutenable du démon chef. Elle me paralysait peu à peu, bloquant mes mouvements, me permettant juste de parer les attaques de mes ennemis. Un coup de griffe créa une vilaine blessure sur mon bras, le sang vermeil se mit à couler le long de mon bras. La douleur s'ancra dans mon esprit, me forçant à rompre le combat pour quelques instants.

Déchirant un morceau du tissu de ma veste, j'en fis une sorte de bandeau tout en regardant attentivement le démon qui se jettait sur moi. Il était de puissant moyenne, je pouvais donc facilement le vaincre mais pas avec cette odeur désagréable qui emplissait l'air de son parfum nauséabond. Plusieurs autres démons nous entourèrent et, même si je ne comprit pas tout ce qu'ils se disaient entre eux, je compris néanmoins qu'il attendaient de voir comment leur allié va me réduire en morceaux.

Ainsi, c'était comme si j'étais une bête de foir dans une arène et eux le public scandant le nom de leur héros sauf que le public en question avait une allure nettement moins humaine et beaucoup plus sauvage. Le démon qui était censé me combattre avait l'air très sûr de lui. Il se lança sur moi toutes griffes dehors et je levais simplement mon pied. Celui-ci s'abbattit sur son visage et le tenait à distance de moi, ses bras ne pouvant pas m'atteindre même s'il forçait comme un dératé ce qu'il fit sans hésitation pendant que je terminais d'achever un bandeau improvisé.

Ses comparases semblaient se moquer de lui et je vis même une petite fumée rouge sortir de ses oreilles tellement il était en colère. Je mis alors le bandeau sur mon nez et l'attachais solidement derrière la tête. Serrant fort, je ne sentait presque plus l'odeur, du moins, elle n'était plus assez forte pour me gêner. Le bandeau me permettais juste de respirer. Sortant mes lames du sol (je les avait plantées pour avoir les mains libres) je découpais en rondelles le démon.

Les autres ne firent pas long feu, maintenant que j'étais déchainée. J'eu un peu plus de mal avec un gros démon violet qui était aussi large que grand et qui prenait beaucoup trop de place d'après moi. Je ne savais pas où en étaient mes compagnons mais d'après les cris d'agonie des démons, ils s'en sortaient pas trop mal.

Pourtant, je perdis vite mon avantage et les forces démoniaques commencèrent à reprendre le dessus. Je n'avais pas le temps de regarder mes alliés car les hordes démoniaques continuaient de se déverser sur moi, ne ma laissant aucune seconde de répit. Dés que j'en tuais un, un autre démon apparaissait et ainsi de suite. La situation s'annoncait mal pour nous et Feryss semblait avoir du mal avec le chef, ce que je comprenais parfaitement.

Il lui fallait une ouverture et je pouvais la lui procurer. Je me repprochais de Milena et de l'Autre en gardant un peu mes distances, ces deux-là fauchant tout autour d'eux. Je me rapprochais assez près pour qu'ils m'entendent et je leur demandais, criant par dessus les hurlements des démons :


- Il faut qu'on aide Feryss !

- Facile à dire ! S'écria Milena en fendant un crâne.

- J'ai un sort puissant en réserve, je peux lui crée une ouverture mais il faut quevous me protégier pendant ce temps là !

Milena refusa catégoriquement mais l'Autre réussit à la persuader et elle finit par accepter, voyant que Feryss peinait grandement. Je me disais aussi que si leur chef venait à disparaitre, les démons disparaitraient eux aussi. Ayant enfin obtenu leur accord, ils se placèrent devant et derière moi tandis que je plantais mes deux sabres à mes côtés dans le sol.

Je me tournais vers le chef et mis ma main gauche en avant, bras tendu, paume en avant, doigtslevés vers le ciel. Je saisis ensuite mon bras gauche avec ma main droite et le tenais solidement tout en prononçant l'incantation.

"Que mon Souffle devienne Brume
Que mes Larmes deviennent Étoiles
Que ma Peau devienne Terre
Que mon Sang devienne Mer
Que mon Coeur devienne Ciel
Que ma Lumière devienne Soleil
Que ma Voix devienne Vent !
Art de la Destruction des Éléments n°117 : FLÈCHE DES ARCANES !!!"


Un rayon blanc immense jaillit de ma main et toucha le démon leader, le jettant à terre. Je savais bien que ça ne lui avait pas fait grand chose mais ça ouvrait une large ouverture à Feryss. Celle-ci se tourna vers moi et je lui criais :


- MAINTENANT !!!

Elle ne se le fit pas dire deux fois et fonça sur son adversaire, Durandal, brillant d'un éclat de sang. De mon côté, je tombais à genoux, tenant ma main qui tremblait. Je respirais avec difficulté mais ce n'était pas la pire des souffrances. Ma main gauche par contre, était complètement brûlée et je ne pouvais absolument pas m'en servir. De toute façon, la blessure que j'avais à ce même bras saignait toujours et m'aurait gênée.

Je saisis donc White Moon, ma lame d'argent dans la main droite et me remis dans le combat, essayant de ne pas utiliser ma main gauche le plus possible. Je ne pouvais même plus la soulever mais au moins, nous avions peut-être une chance de nous en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Ven 22 Juil 2011, 22:41

Les démons affluaient en nombres, nous n'avions pas d'autre choix que de nous battre... Feryss se débrouillait comme elle pouvait avec le chef, même si elle avait réellement du mal avec... En même temps, c'était normal, du moins c'était ce que je pensais... Ce monstre n'avait pas massacré sa famille en claquant simplement des doigts... Mon autre moi était excité par les combats qui se présentaient à nous, il aimait trancher et il s'y donnait à cœur joie.

J'avais dû mal à garder un œil sur les autres, la moindre inattention pouvait être fatal, néanmoins, je ne voulais plus perdre quelqu'un de cher à mes yeux, c'est pour cette raison que je me démenais comme un diable en ne prêtant pas attention aux en-taillades que l'ennemi pouvait me faire, ce n'était rien comparait à ce que j'avais connu...

Lunielle s'en sortait assez bien, elle avait beaucoup combattu et cela se sentait dans tous ses mouvements, moi et Milena étions beaucoup moins expérimentés par rapport à cette elfe qui nous proposa de la couvrir le temps qu'elle incante un sort pour donner à Feryss opportunité de frapper son ennemi, et peut-être de le vaincre ?

Milena n'était pas d'accord, mais avions-nous d'autre choix ? Je lui dis donc que si elle avait une meilleure idée, elle n'avait qu'à la formuler, or comme ce n'était pas le cas, elle obtempéra. Résultat des courses... Le démon tomba a terre et Feryss en profita pour tenter de l'empaler, oui tenter... Elle avait dû en baver avec ce monstre, parce que... eh bien... Elle était couverte de son propre sang et elle ne pu que l'entailler avant de tomber au sol... C'était mauvais tout ça... Très mauvais... A ce rythme-là, on allait tous y rester...


-Il faut fuir...
-On a pas le niveau...


Sans parler de ses démons qui continuaient d'arriver... Je me frayais rapidement un chemin pour ramasser Feryss comme un vulgaire sac à patate et je me mis à courir... Malheureusement pour nous, le démon n'était pas très content, encore moins quand je vins lui piquer son adversaire qui n'était plus en état de se battre d'ailleurs...

Et apparemment, c'était une raison supplémentaire de venir m'attaquer puisque la damoiselle me ralentissait... Espérait-il que je l'abandonne lâchement ici à leur merci ? Mais ils avaient le moral... Sérieusement... Je n'étais pas une ordure... Enfin je crois...

J'esquivais un démon sur ma gauche et un autre en profita pour m'attaquer, m'entaillant le flanc droit... J'allais avoir dû mal à courir, mais qu'importe, je ne comptais pas mourir aujourd'hui. Milena se jeta sur ce même démon comme une véritable furie :


-Idiot ! Ne fais pas des choses comme ça sans personne pour te couvrir ! Tu veux crever ou quoi ?!


Sur le coup, elle avait sans doute raison...

On finit par arriver au niveau de la forêt, même si nos assaillant ne semblaient pas disposer à nous laisser repartir tranquillement... Il fallait quelque chose pour les dissuader de nous suivre... Ou alors les semer... J'eus alors une idée fabuleuse... Mais aussi tordu... Et mortel si nous échouions...


-Il faut se séparer, Lunielle, tu connais le coin non ? Embarque Feryss et Khalan avec toi. Moi et Milena, on va attirer leur attention et on vous rejoindra ensuite, quand ils nous auront fichu la paix


Je ne voyais que cela de toute manière... A moins que quelqu'un avait un meilleur plan à proposer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Dim 24 Juil 2011, 17:05

Il était fort, plus fort que dans mes souvenirs. A l'heure actuel je ne pouvais même pas le toucher, quelle honte pour une personne qui se disait être un chasseur de démon et puis mes compagnons étaient eux aussi dans de sales draps et tout ceci par ma faute. Au final je n'avais rien fait ces dernières années.
Mon adversaire jouait simplement avec moi, il m'attrapait à la gorge et me jetait dans les airs quand un vulgaire déchet, chose que j'étais à ses yeux.
Alors que je me relevais péniblement, j'entendis Lunielle qui me criait

- MAINTENANT !!!

La jeune elfe m'avait donné une occasion en or et je comptais bien ne pas la perdre, je me jetais sur lui comme une furie et lui planta mon épée du moins c'est ce que je crus, mais hélas l'épée avait bien touché le démon mais la blessure ressemblait plus à une entaille bénigne.
Visiblement voir son sang couler ne plus pas à ce démon et me flaqua un retour de main magistrale qui m’assomma d'une traite.

Je n’ai aucune idée de ce qu'il sait passé après je me souviens juste de mon réveil, j'étais allongée. J'étais en vie mais par quel miracle? Je regardais du mieux que je pouvais à droite et à gauche et aperçu Khalan et Lunielle. La chasseuse soignait l'elfe. J'étais heureuse elles étaient en vie, puis machinalement je cherchais le balafré et Milena mais aucun signe d'eux. était-il possible qu'ils soient mort? Non cette chose n'était pas pensable. J'essayais de me redressais mais rien n'a faire non seulement mon corps refusait de bouger mais en plus une douleur incroyable le parcouru.

remarquant que je venais de me réveiller les deux jeune femmes s'approchèrent de moi .
Ma première question fut donc :

"Où sont Alex et Milena?"

"Ils nous ont permis de fuir. " dit simplement Khalan

"Ils sont toujours là bas? "

N'ayant aucune réponse, je me doutais que cette dernière devait être positive.
J'étais inquiète et espérais le plus sincèrement possible qu'ils soient toujours en vie.
Puis nous entendîmes un bruit dans les buisson, Khalan et Lunielle se mirent en position défensive et deux têtes familières apparurent, Alexander et Milena. Ils étaient eux aussi en piteux état.
Je ne savais pas quoi dire et sans faire attention une simple phrase sortie de ma bouche:

"Je suis désolée"

Khalan s'approcha de moi et me raconta alors ce qu'il c'était passé pendant que j'étais inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Dim 24 Juil 2011, 18:49

-Il faut se séparer, Lunielle, tu connais le coin non ? Embarque Feryss et Khalan avec toi. Moi et Milena, on va attirer leur attention et on vous rejoindra ensuite, quand ils nous auront fichu la paix.

En tant que guerrière, j'avais appris à réfléchir stratégiquement et je savais qu'il avait raison. Néanmoins, je ne voulais pas les laisser derrière, j'étais encore en état de me battre mais qu'à une main ce que je détestais prodigieusement.

J'hochais donc la tête et leur recomandais la prudence, même si je savais que mes paroles étaient vaines dans cette situation. Je pris ensuite Feryss du mieux que je pu sur mes épaules et Khalan me suivit sans rien dire, ayant entendu toute la conversation.

C'est donc en ravalant ma faiblesse et pensant fort à mes camarades que j'entrais en trombe dans la forêt proche. Je la connaissais comme ma poche pour y avoir passé beaucoup de temps lors de mes fugues. C'était la forêt que gardait Grandbois, en me concentrant fort, je pouvais sentir sa présence quelque part dans ces bois.

J'essayais de me déplacer discrètement et silencieusement parmi la végétation et j'y arrivait, malgré le corps de Feryss qui me gênait quelque peu. Khalan quand à elle faisait un boucan du diable. Elle marchait sur chaque brindille, se prenait chaque branche, chaque racine et bientôt, elle fut couverte de terre.

Je trouvais enfin un endroit, à la fois, dégagé et à l'abri des regards des voyageurs. Je posais Feryss doucement sur le sol et laissait Khalan vérifier son état général pendant que je me concentrais sur les alentours. Personne de dangereux n'était là, juste quelques animaux, habitués des lieux.


- Son état est stable, elle est juste évanouie, s'empressa de dire Khalan.

Puis, elle vis que ma main était gravement brûlée et elle s'approcha de moi afin de me soigner.


- Non ... pas tout de suite ... je dois faire quelque chose avant. Je peux peut-être leur envoyer des renforts ...

Je m'accroupis alors et serrais la blessure de mon bras gauche. Le sang vermeil se mit à couler entre mes doigts et je posais ensuite ma main ensanglantée sur le sol. Tournant mes pensées vers Grandbois, je lui demandais de toutes mes forces de prêter main forte à Milena et Alex. Il reçu ma réponse, par contre je ne savais pas s'il allait leur venir en aide. S'il ramenait quelques amis, le grand cerf pourrait faire quelque chose pour aider mes camarades.

Je m'asseyais ensuite lourdement, le souffle court et Khalan entreprit de soigner du mieux qu'elle put mes blessures. J'avais épuisé une bonne partie de ma magie et je devais me reposer. Feryss se réveilla quelques instants plus tard et nous posa tout de suite des questions sur ce qui s'était passé.

C'est alors qu'Alex et Milena débarquèrent et Feryss s'excusa platement. Ce n'était pas sa faute, elle n'avais pas à se sentir coupable et je lui fis part de mon avis. Je me tournais ensuite vers le reste du groupe.


- Nous pouvons rester ici, je propose que tout le monde se repose, c'est un coin sûr, s'il y aura du danger, je serais automatiquement prévenue.

Je jettais alors un coup d'oeil au ciel qui se teintait d'orange.

- La Nuit ne va pas tomber, mais reposons-nous jusqu'à demain. Laissez-moi me reposer un peu et j'irais chasser. Il y a aussi des baies un peu plus loin : des mûres et des framboises sauvages. Laissez-moi juste ...

C'est alors que ma tête tomba en arrière et tout le corps suivit. Avant que je ne comprenne ce qui se passais, j'étais déjà dans les vappes. Tous se précipitèrent vers moi mais Khalan les rassura en disant que j'étais juste évanouie et que j'avais besoin de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Lun 25 Juil 2011, 13:35

Nous avions dû attirer l'attention de ce maudit démon et pour cela, rien ne valait une petite provocation... Il n'était pas réellement blessé et il n'était pas prêt à nous laisser en paix...

-Eh tête d'algue ! Ramène ta fraise par là !

Mon autre moi doutait que cela suffirait, alors il avait ramassé une pierre qu'il lui lança une pierre...

-Head Shot !
-Sacha... Je crois que tu en fais trop là...


Le démon n'avait pas réellement apprécié... Pas du tout... Mais au moins, il avait laissé l'autre partie du groupe en paix. Nous avions commencé à courir comme si nous avions le diable à nos trousse, ce qui n'était pas tout à fait faux, sans pour autant être tout à fait juste...

C'est ainsi que nous avions commencé à nous enfuir en nous enfonçant dans cette forêt. Cela me rappelait un jour d'hiver où ces chiens de scientifiques nous avaient lâché en nous donnant comme seul ordre : "Courez". Qu'avait-il fait ensuite ? Eh bien... Ils avaient lâché des chiens affamés à notre poursuite... Sur une vingtaine de gamins, on était cinq à avoir survécu... Et aujourd'hui, je ne comptais certainement pas servir de nourriture pour des démons.

Heureusement pour nous, il ne courait pas réellement vite, on avait réussi à les distancer sur une bonne vingtaine de mètre... On aurait pu les semer, du moins, c'était ce que je pensais jusqu'à ce que Milena se prenne les pieds dans une branche et tombe par terre.

J'avais immédiatement fait demi-tour pour l'aider à se relever pour ensuite reprendre cette course...


-Je crois que je me suis foulée la cheville...

Je revis alors cette scène comme si c'était hier, je n'avais que sept ans quand ce gamin avait lui aussi trébuché et m'avait demandé de l'aide... Sauf qu'à la différence d'aujourd'hui, je n'allais pas abandonné ma compagne à ces monstres... Je ne suis puis ce gamin apeuré que j'étais avant... Je décidais de la porter sur mon dos et je me remis à courir...

Le démon et ses sous-fifres nous traqués toujours et ils commençaient à nous rattraper...

Je ne veux pas mourir... C'était ce qu'il avait crié, malheureusement, c'était ce qu'il lui était arrivé... Pire, je m'étais servi de lui comme "appât" pour m'enfuir... Les chiens avaient été tellement occupé à le dévorer qu'il m'avait laissé courir en paix jusqu'à un endroit où je ne risquais rien...

Nous arrivâmes alors devant une falaise... Je ne savais pas par où fuir et de toute manière, ils nous avaient rattrapé et coincé ici...


-Je vous laisse le choix de comment vous voulez mourir...

Il était hors de question que je me jette dans le vide avec Milena et il était encore une fois hors de question que je sers de pâté pour chien. Je posais Milena à mes côtés et dégainais ma faux.

-Les humains sont des êtres tellement stupides...


Je recommençais à me battre contre ses sous-fifres, tout en tentant de protéger Milena, il semblait savoir que c'était mon point faible.

-Pourquoi donc tu ne te débarrasses pas d'elle ?

Question stupide. Comme si j'allais abandonner celle qui compter le plus à mes yeux et celle qui m'avait sauvé quelques années auparavant... L'ennemi n'hésita pas à m'attaquer en groupe, je ne pouvais pas tout parer et je fus rapidement couvert de blessure plus ou moins profondes... C'est alors qu'un grand cerf apparu pour donner un coup de tête ce démon, ce qui nous laissait une nouvelle opportunité de nous enfuir.

-Depuis quand c'est notre future repas qui nous sauve ?

Ce n'était pas le moment pour répondre à ce genre de question stupide... Je repris ma course en reprenant Milena dans mes bras... Jusqu'à ce que je croise une famille de belette qui semblaient vouloir nous dire quelque chose... Ne parlant pas le belette couramment, je me mis à les suivre et au final... Nous tombâmes sur nos compagnons de voyage.

Elles n'étaient pas mortes, c'était un point positif. Feryss s'excusa alors...


-Ce n'est pas de ta faute, j'ai connu des situations pires que celle-ci, alors bon...

Je m'assis ensuite, j'étais épuisé pour avoir autant couru, je devais panser mes blessures et ensuite dodo. Mais avant...

-Merci Lunielle.

Nous serions sans doute mort sans l'arrivé de ce cerf étrange, mais le plus important était que nous étions tous envie et qu'il n'allait pas revenir de si tôt nous embêter. J'avais pris mes précautions pour effacer nos traces... Au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Jeu 28 Juil 2011, 18:47

Après avoir appris ce qu'il c'était passé durant mon évanouissement, Lunielle tomba dans un profond sommeil, heureusement que Khalan nous rassura sur son état de santé.
La jeune femme nous proposa d'aller nous aussi nous reposer car, demain il faudrait partir.
Alex avec pas mal de blessures plus ou moins sérieuses, Milenia quand à elle boitait un peu, Khalan avait des égratignure et quand à moi je n'avais rien de bien grave tout au pire une côte ou deux de cassés.
Il fallait avouer que c'était un véritable miracle que nous nous en soyons sortit.

Une fois tout le monde endormis, je me levais et contemplais le soleil qui se couchait. les reflets rougeoyant envahirent le ciel, tandis que j'admirais ce spectacle en silence, Khalan vient s'installer près de moi.

"Tu devrais te reposer."

"Ce n'est pas la peine j'ai assez dormis et puis..."

"Et puis? Je sais ce que tu penses, ce n'est pas ta faute."


"Ouais facile à dire, tu as vu leurs états"

La jeune femme ne me répondit pas , en revanche, elle me prit dans ses bras pour me réconforter.
Comme je m'en voulais, je n'avais pas pus abattre ce monstre, pire encore j'avais bafoué la première règle des chasseurs de démons qui était Ne pas mettre de vie en danger. Je devais devenir forte, plus forte pour racheter mes erreur et puis, il y avait Elane, au début son nom ne me faisais rien, mais ces derniers temps j'avais l'impression que mon cœur se déchirait en entendant son prénom.
C'est à ce moment là que Lunielle arriva l'air affolé.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Jeu 28 Juil 2011, 20:10

Après avoir dormi quelques heures d'un sommeil sans rêves, je me réveillais et inspectais rapidement les alentours avant de me rappeler où nous étions. Soulagée de voir qu'il ne s'était rien passé pendant mon abscence, je me calmais quelque peu puis je me levais en m'étirant. Je surpris le regard inquiet de Feryss mais la rassurais en lui montrant que j'allais bien. Je m'approchais d'elle puis lui dis :

- Mon état ne regarde que moi et ce n'est la faute de personne d'autre. Je vais chasser un peu et observer les alentours. Il n'y a pas de danger cependant les animaux commencent à être nerveux. Je vais jeter un oeil.

Puis je disparus rapidement entre les fourrés, sans un bruit. Je me fondis avec plaisir dans le feuillage, je passais ainsi quelques minutes à courir souplement entre les buissons et les branches basses. J'aperçus alors au loin une biche qui s'enfuis en me sentant mon odeur. Merde, j'avais le Vent dans mon dos, la biche avait pu aisément me sentir.

Maudissant mon manque de prudence, je poursuivis ma proie sur quelques dizaines de mètres puis je l'abattis à l'aide d'une unique flèche verte. Je m'approchais du cadavre et sortis la flèche que je rangeais ensuite après l'avoir nettoyée. Puis je fis une rapide prière à Dame Nature et je pris la vie de l'animal qui ne bougea plus.

Tout en mettant la dépouille sur son épaule, je sentis une vive douleur à ma main gauche. Je regardais le bandage blanc que Khalan avait fait. Elle était doué mais elle ne pouvait rien faire contre la douleur et je voulais garder ma magie pour un eventuel combat à venir.

En revenant sur mes pas, je passais devant plusieurs buissons de mûres et framboises sauvages que je ne me gênais pas à cueillir. Une fois les baie enveloppées dans une grossière couverture grise, je repris ma route mais un renard me coupa la route et je manquais de m'étaler par terre. Je m'apprétais à crier et m'énerver sur la pauvre bestiole quand je croisais le regard de l'animal et le reconnus.


- ... Méli ?!

- Luni !

Laissant tout tomber à terre, je tombais sur les genoux et l'animal s'approcha tout de suite de moi. De ma main droite je caressais ses oreilles rousses et il posa la patte sur mes genoux puis entreprit de me lécher le visage. Je ris et repoussais doucement le petit être malin. Je le mis ensuite au courant de tout ce qu'ils s'était passé ces soixante dernières années et il fit de même.

- Luni, il faut vite prévenir tes amis !

- Qu'y a-t-il, les démons arrivent ?!

- Non, pire ! Une troupe de trois elfes noirs se dirigent droit sur l'endroit où se trouvent tes compagnons ! Vous devez vite bouger !

Ramassant rapidement toutes mes affaires, je me mis à courir sans bruit dans la forêt, Méli sur les talons. Je connaissais les elfes noirs. Je n'avais eu à faire à eux qu'une seule fois et je l'avais amèrement regretté. Leurs niveau de combat équivalait presque le mien, je n'avais aucune chance avec une main en moins.

C'est alors que j'arrivais toute essoufflée à notre camp de fortune et je m'approchais de Feryss.


- Feryss, il faut qu'on parte d'ici !!! Trois elfes noirs se dirigent vers nous, ils ne tarderont pas à être ici. Il faut réveiller les autres et ne pose pas de question se serait trop long à t'expliquer mais sache juste que les elfes noirs sont de redoutables adversaires qui utilisent une puissante magie souvent interdite. Nous ne devons pas les affronter, nous n'aurions aucune chance après le combat livré il y a quelques heures !

À l'aide de Feryss et Khalan nous réveillâmes les autres et tous me suivirent faisant le moins de bruit possible. Ce n'était pas évident pour eux et je savais que nos poursuivants nous avaient déjà repérés. Je devais trouver un plan et vite surtout que notre rythme était très lent. Soudain, je laissais tomber la biche et la couverture pleine de baies sur le sol et réunis mes amis autour de moi.

- Bon, j'ai un plan. Je ne certifie pas que ça va marcher mais c'est tout ce qu'on a pour le moment. Alors voilà : Voici un gommeur, je leur montrais une petite boule de cristal bleu. Ce gommeur sert à effacer toute présence de vie pensante d'un milieu. Ca ne marche pas sur les animaux mais que sur les humains ou ce qui s'en rapproche. Voilà, je vais la régler et vous n'y toucherez pas jusqu'à ce que je revienne. Seuls un très mais vraiment très puissant mage peux détécter cet objet mais les elfes noirs qui nous suivent ne sont pas aussi puissants que ça déesse merci. En attendant, je vais les attirer plus loin. Je devrais m'en sortir car si les elfes noirs détestent les humains, ils sméprisent les elfes normaux mais ne les tuent normalement pas.

Je réglais ensuite le petit objet et après avoir indiqué la nourriture pour qu'ils se servent, je tracais un cercle rapide sur le sol puis je lançais le cristal au milieu. J'adorais cet objet, il rendait aussi les personnes invisibles et même si quelqu'un le traverse, il ne sentira rien. J'avais mis du temps pour mettre la patte dessus et il était temps de l'utiliser.

Je m'éloignais ensuite en courant, serrais les poings à m'en faire hurler de douleur. Deux des elfes me suivirent et le troisième se dirigea vers mes amis. J'avais oublié de leur dire de na pas parler quand l'elfe serait dans le cercle et j'espérais qu'ils allaient se tenir tranquilles. Méli qui m'avait suivis se mit à gronder. Je m'arrêtais alors dans un espace dégagé et je fis face à mes adversaires qui ne mirent pas beaucoup de temps à arriver.

C'étaient un elfe mâle et une femelle, leurs peau était aussi noire que la nuit, un parfait camouflage. Je les voyais néanmoins et l'un d'eux me lança en crachant par terre :


- Pfff, une elfe de lumière ! S'écria l'homme.

- Calme tes ardeurs !

Je ne dis rien, me contentant d'évaluer la force de mes adversaires. Le gaillard musclé eu un vilain sourire et tata du regard mes formes puis s'approcha d'un pas tranquille mais prudent.

- Tu m'as l'air pas mal du tout, ma mignonne ! Ça te dirait une petite aventure juste toi et moi ?

Je me mis en garde, fléchis les genoux et ne dis rien.

- Arrête un peu de vouloir sauter chaque femelle que l'on croise ! Nous sommes en mission ne l'oublie pas !

- Ça va j'ai compris, fit-il en reculant à regret.

L'elfe femelle sortit plusieurs fléchettes et les envoya sur moi. Je réussis à en éviter certaines mais l'une d'elles se planta dans mon bras, à l'endroit de ma blessure. Un sourire cruel apparut sur les visages de mes adversaires.


- La mission interdit les plaisirs de chair mais pas celui-là !

Je jurais. Je connaissais ce genre de fléchettes car j'en utilisais moi aussi. C'étaient des fléchettes contenant du somnifère ou du poison. Et comme par hasard, j'étais tombée sur la deuxième solution. Je pouvais évacuer le poison avec ma bouche, la plaie étant assez près mais quelqu'un allait devoir serrer mon bras au niveau de l'épaule ce que je ne pouvais faire sur le moment et toute seule.

L'autre elfe sortit alors un sabre et commença à fendre l'air devant moi. Je réussis à esquiver ses deux premiers coups mais le poison engourdissait mon corps. Je ne pouvais éviter le troisième. Soudain, alors que je crus que tout étais terminé, je vis une forme rousse se plancer devant moi. Le pelage doux et soyeux se tenta de rouge et Méli tomba à terre.

Ils se mirent à rire et je m'aprétais à dégainer mes lames quand le troisième elfe arriva.


- Krod ! Lejna ! Arrêtez de vous amuser !

Les elfes se calmèrent instantanément. Visiblement, le chef venait de mettre fin à la récréation.

- Tu as trouvé ce groupe d'humains ?

- Non, ils ont tout simplement disparus mais ce n'étaient pas eux nos cibles, j'en suis sûr maintenant. Venez, on continue notre mission.

Et sans autre parole, ils reprirent la route, s'éloignant petit à petit de nous mais aussi de mes compagnons. Je m'approchais de Méli et posais mes mains sur la fourrure poisseuse. Il respirait avec difficulté, je savais qu'il était aux portes de la mort. Puisant dans ma magie, j'incantais et une lueur verte entoura le petit corps déchiré. La plaie se referma peu à peu mais je savais qu'il ne fallait pas qu'il bouge et qu'une dose suplémentaire était nécessaire. Je n'aimais pas ça mais j'allais devoir demander de l'aide à Khalan. Je commençais à m'habituer à la jeune femme, je savais à présent qu'elle était de notre côté.

Prenant délicatement le renard dans mes bras, je me mis en route vers mes compagnons. J'arrivais devant eux et désactivais le gommeur qui s'éteignit, commençant à se recharger. Posant délicatement le petit animal sur le sol, je m'assis un peu plus loin.


- Khalan ... je t'en prie ... sauve-le ...

Ma voix s'éteignit et je fit la grimace en sentant le poison se répandre. Milena s'approcha de moi et posa sa main sur mon épaule. J'étais surprise qu'elle soit inquiète pour moi.

- Luni ! Que s'est-il passé ?!

- ... poison ... dis-je dans un souffle.

Il fallait l'enlever de mon organisme sinon j'allais y passer ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Jeu 28 Juil 2011, 21:15

J'avais entrepris de dormir pour reprendre mes forces, mais malheureusement, mon repos ne fut que de courte durée, Milena me réveilla à coup de paire de baffe et on refusa de m'expliquer ce qui se passait. Nous reprîmes une marche lente pour fuir je ne sais quel ennemi, j'espérais seulement que ce n'était pas le retour des démons... Parce que là, je ne donnais vraiment pas chère de ma peau... Je faisais de mon mieux pour être silencieux, mais vu notre état, c'était un peu dur...

Lunielle avait fini par poser notre repas et nous expliquer comment on allait s'en sortir, elle expliqua le fonctionnement du gommeur et nous laissa seul. J'espérais seulement qu'il n'allait pas la tuer, même si elle était forte, elle était blessée et avait besoin de repos tout autant que nous.

Le silence finit par s'installer, je n'avais pas envie de discuter, je ne voulais qu'une chose, me reposer et ne plus être déranger par qui que ce soit... On devait juste se tenir tranquille jusqu'à ce que Lunielle, chose que je comptais bien faire et pour une fois, mon autre moi approuvait. Je posais ma pauvre tête contre l'épaule de Milena et tentait de me rendormir, mais elle me repoussa violemment...


-Mais qu'est-ce que tu as depuis toutes à l’heure ?
-Tes règles ?


Bon d'accord, ce coup-ci je l'avais mérité, même si mon pauvre moi avait râlé un peu. Je vous jure les femmes... Je soupirais, c'est alors que je vis l'elfe noir qui venait de traverser, apparemment, il avait trouvé le bon endroit, mais il ne nous voyait pas, j'espérais juste que Lunielle allait bien, les deux autres devaient lui courir après... C'était la première fois que j'en voyais un et j'espérais bien que ce ne serait pas la dernière... Je me tenais tranquille et le laissais repartir, sûrement pour retrouver ses deux amis...

Nous attendîmes quelque instants pour que Lunielle revienne et demande à Khalan de sauver son petit compagnon qui avait l'air également très appétissant... Milena se leva d'un bond pour aller voir comment se porter l'elfe qui était mal en point... Si elle avait été empoisonné par une flèche d'après la blessure que nous pouvions voir, il fallait trouver de quoi la soigner.

Feryss se leva a son tour et s'occupa de trouver un moyen de guérir Lunielle. Quant à moi, il fallait bien que je fasse quelque chose, alors autant préparer le repas... Chose que je fis après avoir trouver un couteau au fond de mon sac pour dépecer la bête et allumer un feu.


-Feryss, il doit me rester encore une bouteille dans mon sac, s'exclama Milena.

Pourquoi ce ne m'étonnait pas plus que cela ? Je soupirais sans faire de commentaire, même si mon autre moi voulait s'exclamait... Je lui demandais de m'aider, vu que c'était son truc de charcuter et découper... Le repas fut rapidement prêt...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Sam 30 Juil 2011, 22:38

Après avoir réveillé Alex et Milena, nous dûmes partir à toute vitesse... enfin presque, Alex peinait à marcher, Milena dormait encore à moitié. Voyant que notre fuite était peine perdue, Lunielle nous réunit en cercle et nous expliqua son plan. Ce dernier était loin d'être mauvais, bien au contraire, l'elfe avait un sens tactique et une manière de voir les choses qui était un atout pour notre groupe. Elle nous demanda donc de ne pas bouger le temps que le"gommeur" gomme notre présence, pendant ce temps, elle ferait diversion.

Une fois partie, Alex ne put s'empêcher de faire des commentaire complétement .. comment dire ... débile. A vrai dire personne ne comprenait ce qu'il disait, il devait certainement discuter avec son autre "moi".
Puis soudain, deux elfes noirs apparurent, presque intuitivement, nous nous tûmes de peur que le son de nos voix leurs disent que nous étions présent.
Pas un bruit, nos souffles étaient inaudibles, nos battement de coeur calme comme l'eau paisible d'un lac. Même si nous étions relativement inquiet de leurs présences, toutes nos pensées allait à Lunielle qui faisait son possible pour nous protéger.
Les deux elfes faisait le tour de notre position.

"Tu les as trouvé?"

"Non, y a rien"

"Ouais ... mais ils sont pas là alors allons la rejoindre."

"Ouais"

Les deux intrus s'en allèrent sans demander leurs reste. Nous pûmes à peine souffler que quelques instant plus tard, Lunielle arriva avec un animal blesser.
Elle requit l'aide de Khalan qui était une experte en soin. La jeune femme prit l’animal et commença à lui prodiguer les soins nécessaire.
Quand à Lunielle, elle eut un malaise, heureusement que Milena était là.
Avec le peu de force qui lui restait, elle nous dit alors qu'elle avait était empoisonné, nous devions faire vite, très vite.
Milena me jeta un regard que je compris de suite. La jeune femme tient le bras de l'elfe et fit une compression.Quand à moi, j'ôtais le surplus de tissus qui me gênais et commençais à extraire le venin en pompant avec ma bouche.
Le poison que je recrachais était noir comme la nuit il ne faisait aucun doute que l'elfe aurait périt si cette chose mortel n'avait pas était extraite.
Une fois sortie, je me levais et commença à chercher ce que j'avais besoin, il me fallait une certaine plante que je trouvais assez rapidement. Puis je regardais Alex cuisiner.

Pour une fois qu'il fait un truc utile lui.. enfin eux...

Voyant que je cherchais quelque chose dans les sac, le jeune balafré me dit alors

"Tu cherches quoi?"


"De l'alcool"

"Tu crois que c'est le moment de boire?"

"Feryss, il doit me rester encore une bouteille dans mon sac" me dit alors Milena qui avait parfaitement compris ce que je voulais faire.

Contrairement à ce que pensait Alex, je n'allais pas boire jusqu’à plus soif mais préparer une mixture pour aider à évacuer le poison qui avait déjà pénétrer dans le corps de Lunielle.
Je pris un bol, sortis un couteau et coupa la plante puis l'écrasa pour en faire une sorte de bouillit verdâtre à l'odeur ignoble.
J'ajoutais l'alcool pour, un liquéfier un peu la mixture et de deux pour camoufler ce goût atroce.
Puis une fois le mélange fait, je m'approchais de l'elfe pour lui faire boire le remède. Lunielle avait perdu connaissance et il fallait faire vite pour lui administrer. J'allongeais la jeune femme et pris une gorgée du remède, puis je lui administrais de manière d'être sûre qu'elle n’en perde pas une goute(bouche à bouche).
Bien entendu j'eus droit aux réflexions d'Alex comme:

"Décidément il te les faut toute"

Une fois que le bol fut vidé, Khalan s'approcha de Lunielle en m'assurant que l'animal était hors de danger, puis elle se pencha sur l'elfe et nous dit simplement

"Elle doit se reposer."

Alexander arriva avec le repas pour nous donner des forces, ce soir j'allais monter la garde tandis que Khalan et Milena s'occuperait des blessés.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Lun 01 Aoû 2011, 14:41

Un battenement, deux battements ...

J'ouvre doucement les yeux. Tout de suite et malgré la brume de fatigue qui l'entoure, mon cerveau se met à analyser l'endroit dans lesquel je me trouve. Bruissement de feuilles, Vent léger, respirations pplus ou moins fortes, présence humaine et animale ...

Je me concentre davantage, tachant de rendre distinctes les choses que mes yeux rendaient floues. Après quelques secondes, je réussis à discerner avec précision les choses, objets et personnes.

Le ciel étoilé fut la première chose nette que je vis. Mon regard passa ensuite sur les arbres environants et leurs noms me vinrent instinctivement à l'esprit.

Ensuite les bruits. Des petits cris répétés ressemblant aux cris d'une mère faisan ramenant ses petits, elle se cachait sûrement dans un buisson pas loin. Ensuite, d'autres cris, quelques rapides et brefs échos de la voix des oiseaux et toujours ce bruissement du Vent dans le feuillage. Puis les saccades continuelles des grillons et autres insectes nocturnes. Enfin au loin, presque imperceptible, un doux clapotis, un petit cours d'eau. Je souris et me rappellais imédiatement le nom de la rivière coulant à quelques centaines de mètres de notre camp.

Ensuite je tourne légèrement la tête, faisant ainsi glisser jusqu'au sol une goutte de sueur de mon front enfiévré. Deux silhouettes non loin de moi, un peu à l'écart. J'esquissais un faible sourire en reconnaissant les personnes : Alex et Milena, blottis l'un contre l'autre. Un peu plus loin, Khalan. Cependant il manque deux personnes. Je m'apprétais à tourner la tête dans l'autre sens quand je renoncais. Tête trop lourde.

Je sentis ensuite la fraicheur du petit Vent sur mon visage ainsi que la douce caresse de la Nuit. Je remarquais alors qu'une grossière couverture de coton me recouvrait presque entièrement. Mon sac se trouve sous ma nuque, me servant ainsi de coussin. Bèll' Bètt se trouve juste à côté de moi, White Moon et Black Sun sont toujours au même endroit. Rassuré, je me concentre sur le reste de mon corps.

Je bougeais doucement les doigts, puis les bras, les jambes et tous le reste. Je n'avais rien de cassé, seulement quelques bleus par-ci par-là mais rien de vraiment alarmant. Sauf un point : mon bras gauche. Le bouger me tira une grimace. Je penchais la tête autant que possible et aperçut un fin bandage à l'endroit de la coupure.

Ce qu'il s'était passé me revint en mémoire et mon rythme cardiaque s'accéléra quelque peu. Une odeur savoureuse vint alors titiller mes narines. De la viande. Cuite. De la biche, plus précisément avec une délicieuse sauce de mûres et framboises sauvages. Je me rapellais alors ma petite séance de chasse, la cuillette, les trois elfes noirs, Méli, le poison et mon retour au camp où j'avais rapidement perdue connaissance.

Je me levais avec précaution, faisant glisser sans bruit la couverture à mes pieds. J'aperçus alors Feryss qui montait la garde, le dos appuyé contre un tronc, le regard perdu dans l'immensité qui nous entourait. Elle semblait fatiguée mais de nous tous était la plus apte à monter la garde pour le moment.

Je tentais de me lever mais retombais vite sur le côté. Ce mouvement attira l'attention de Feryss et elle me sourit en me disant de ne pas bouger tant que je n'aurais pas repris complètement. Écoutant et non ses conseils, je me mis à avancer à quatre pattes vers l'endroit où elle se trouvait. Je m'approchais du petit corps roux. D'une main douce, je caressais le pelage soyeux du renard.


- Ce renard est comme un père pour moi, répondis-je à la question muette de Feryss. À la mort de mes parents, c'est mon grand-père qui m'a recueillit mais je le détestais et c'était réciproque. J'ai donc fuguée de nombreuses fois et j'ai ainsi vécue pendant pas mal de temps avec les loups, les renards et les cerfs. Un membre de chaque race s'occupait de moi particulièrement : Méli, Grandbois et Orka.

Je ne savais pas pourquoi je venais de lui révéler une partie de mon histoire mais j'avais besoin de parler à quelqu'un. De plus, je sentais que Feryss avait envie de m'écouter.

- Il m'a sauvé la vie à de nombreuses reprises. C'est à moi de lui rendre la pareil maintenant.

J'avais envie de lui poser des questions sur sa vie passée mais elle ne pourrait sûrement pas me fournir les réponses qu'elle-même cherchait. Je me dirigeais ensuite presque en rampant vers l'endroit où Alex avait laissé une belle assiette pour moi. Sans hésiter une seconde, je mordis dans la chair tendre et parfumée.

Après m'être bien remplie la panse, je me couchais sur le dos et observais tranquillement les étoiles luisantes dans le ciel d'encre. J'adorais ce sepctacle, je l'avais admiré des milliers de fois toujours avec le même plaisir indescriptible. Je me tournais ensuite vers Feryss.


- Il y a une rivière pas loin. C'est la Miroitante. Nous pouvons l'atteindre en quelques heures à notre rythme qui, je suppose, va être plus lent qu'avant. Nous pourrons réaprovisionner nos réserves en eau et prendre un bon bain. Ça nous fera du bien à tous je pense. Il y a aussi une plante rare qui pousse sur les berges de cette rivière, cette plante peut soigner un grand nombre de blessures.

Je la regardais ensuite, lui laissant décider. Après tout, c'était dans sa quête que nous l'accompagnions. Le soleil se leva ensuite et Feryss annonça à tout le monde la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mar 02 Aoû 2011, 17:32

J'avais préparé le dîner, tandis que les autres avaient fait ce qu'ils devaient faire, j'espérais seulement que cela leur convenait, je n'étais pas un chef cuisinier, mais je ne m'en sortais pas trop mal, c'était comestible, ce qui était une grande amélioration par rapport à mes débuts... C'était Milena qui m'avait appris à cuisiner de manière correcte et c'était bien meilleur quand c'était elle qui s'occuper de faire les repas, il fallait dire que je n'étais pas réellement difficile...

J'avais apporté une assiette à chacun et avait posé celle de Lunielle près d'elle, elle mangera quand elle sera en état. Mon programme pour la soiré était simple : manger, puis dormir. Feryss prenait la garde pour ce soir, je l'informais cela dit que si elle se sentait trop fatigué, elle n'aurait qu'à me réveiller pour que je puisse la relève, mais apparemment, elle ne le fis pas...

J'avais sortie ma couverture et m'étais assis contre un arbre, cherchant la meilleur position possible pour dormir, il ne faut pas croire, mais avoir une racine ou une pierre sous son dos, ce n'est guère agréable, d'où le fait que j'avais pris l'habitude de dormir comme ceci quand nous devions dormir à l'extérieur. Étrangement, Milena vint se blottir contre moi. Je ne la comprenais pas, elle s'est montrée agressive par deux fois et maintenant, elle voulait dormir contre moi... Je vous jure...

Je la regardais et soupirais, je ne voulais me casser la tête avec elle ce soir, surtout que si je demandais des explications, elle allait se mettre en colère, me frapper pour ensuite pleurer et me dire que c'est de ma faute et elle va se remettre à me frapper, alors bon... On allait éviter, surtout que Lunielle avait besoin de calme pour se reposer et une scène de ménage ne serait pas le bienvenue. Mon autre moi ne semblait pas d'accord, il voulait mettre les choses au point, mais je finis par le convaincre qu'on fera ça plus tard, quand tout le monde sera reposé, là, ce n'était pas, mais vraiment pas le moment. Il soupira à son tour et Milena répondit froidement :


-Arrête de soupirer...


Le ton me dissuada d'ajouter la moindre chose... J'arrangeai la couverture pour qu'elle n'est pas froid, ce serait bien la dernière chose que vous aimerez voir... Quand elle est malade, il vaut mieux se trouver à des lieux d'elle...

La nuit passa sans problème, c'est Feryss qui vint me secouer pour me réveiller et je m'occupais de réveiller la demoiselle qui était toujours de mauvaise humeur contre moi, mais qu'est-ce que je lui avais fait ? Enfin, nous... Feryss nous expliqua que nous allions aller à la rivière qui se trouver dans les environs pour remplir nos réserves d'eau, nous laver et se soigner avec des plantes médicinales. J'approuvais sa décision, après tout, nous avions un rythme d'escargot plus que fatigué dans notre état...

Je les laissais les damoiselles se lavaient en bas, jurant que je ne viendrais pas les regarder, j'avais pris les gourdes de chacune et j'étais remonté un peu plus haut en suivant la rivière (assez loin pour ne pas voir les demoiselles, notre vie en dépendait...) pour les remplir, je posais les gourdes sur la berge et en profitait également pour me laver et nettoyer mes blessures, s'il y avait une chose que je ne voulais pas, c'était que ça s'infecte... Je ne voulais ni tomber malade, ni avoir une chair nécrosé qui pourrait se développer en gangrène...

Je sortis un peu plus tard, jugeant qu'elles devaient bien avoir terminer leurs toilettes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 10 Aoû 2011, 19:46

Après qu'Alex eut quitté le groupe nous nous dirigeâmes vers le point d'eau pour prendre un bain bien mérité. Il était vrai que cela n'était pas du luxe, nous avions enchaîné combats sur combat et un bon bain nous aiderai à nous relaxé. C'est donc folle de joie que nous nous déshabillâmes. Je devais avouer que mes trois compagnes de voyages avaient de superbes corps, surtout Lunielle. J'avais ouï dire que les elfes féminin avaient des corps de rêves , eh bien pour une fois je devais admettre que les dires n'étaient pas des mensonges.
Nous rentrâmes donc dans l'eau. Bien vite Milena nous regarda chacune notre tour.
Lunielle s'approcha de moi et me demanda en murmurant pourquoi elle agissait comme cela

"Je pense qu'elle doit pas se sentir bien, peut être que le voyage l'a fatigué." répondis-je doucement

Ah si cela avait était cela, les dieux et les déesses auraient été bénis. Eh bien non ce n'était pas le voyage qui turlupinait notre amie, vous voulez savoir quoi alors... patience...

Je faisais mine de ne pas prêter attention au regard inquiétant que Milena nous lancé.
Lunielle et moi commençâmes alors une conversation. L'elfe me demanda une chose toute bête que ferions nous après.

C'est vrai nous n'allons pas errer tout le temps comme ça...

"Pourquoi ne pas retourner au QG, à Ghurol"

Oui l'idée de Khalan n'était pas bête, en retournant là bas nous aurions sans doutes des informations sur Elane.
Lunielle sembla assez enthousiaste à cette idée, quand à Milena... ah Milena... eh bien elle sembla vraiment mais vraiment ne pas nous écouter.
Figurez-vous que la jeune femme ne trouva rien de mieux que de sauter sur Khaln en serrant sa poitrine et en criant:

"Ils sont plus gros que je ne le pensais"

Puis une fois ceci fait, elle s'attaqua à Lunielle en criant

"Énormes!"

Pour finir elle se jeta sur moi en criant

"Pas mal!"

C'est à ce moment là qu'Alexander arriva. Il fut pétrifié par cette vision

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 10 Aoû 2011, 21:40

Nous arrivâmes alors au bord de la rivière. Les eaux de la Miroitante étaient claires, pures comme si aucune saletés ne l'avait jamais pénétrée. Souriant jusqu'aux oreilles, je laissais mon sac tomber sur le sol, posais mon arc juste à côté et m'approchais d'un rocher près duquel je commençais à me déshabiller.

J'enlevais une botte, puis l'autre, je déposais ensuite mes cuisardes à côté du rocher. Ma jupe verte tomba sur le sol, suivit de ma veste foncée. Tirant d'une main experte sur le lacet de mon corset, l'habit de bois tomba aussi sur les autres vêtements, formant ainsi une petite pile. Je détachais ensuite mes deux jarretières de cuir qui retenaient mes deux lames favorites. J'enlevais aussi mes quelques bracelets et veillais à les poser bien sur le rocher de façon à ne pas les perdre.

Je posais ensuite mon soutien-gorge vert sur le rocher. Mes doigts fins allèrent ensuite chercher les petites ficelles sur le bord de mon string et celui-ci tomba lui aussi. Une fois complètement nue, je m'approchais de l'eau. Je n'étais pas du tout gênée de me montrer nue à mes camarades, après tout, nous étions entre filles. J'étais assez fière de mes attributs, je dois l'avouer, mais pas à point de le montrer.

Foulant le bord de l'eau de mes pieds nus, je sentais sous mes pieds toutes les petites aspérités du terrain. J'entrais ensuite dans l'eau suivie de Feryss et Khalan qui s'était elle aussi déshabillées. Milena entra la dernière. Avançant jusqu'à ce que l'eau soit au niveau de genoux, je tournais ensuite la tête vers le haut de la rivière là où était allé Alex.

La rivière formait comme un bassin à cet endroit-là, nous laissant beaucoup d'espace pour nager ou même se reposer en étant dans l'eau.


- Faites attention, l'eau n'est pas très profonde ici mais elle atteint les trois mètres de profondeur un peu plus loin. C'est un excellent lieu pour se reposer mais aussi pour plonger !

Je me dirigeais ensuite vers Feryss afin d'entamer une conversation tandis que Milena nous regardait tour à tour sans rien dire.

- Alors, qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

- Pourquoi ne pas retourner au QG, à Ghurol ? Dit alors Khalan.

- Ce n'est pas une mauvaise idée ... répliquais-je.

C'est alors que Milena s'approcha de nous trois avec une idée bien précieuses derrière la tête. Sautant sur Khalan et tripotant ses seins, elle s'écria :


- Ils sont plus gros que je ne le pensais !S'écria-t-elle.

Elle me fit la même chose ensuite en criant :


- Énormes !

Je ne m'intéresse qu'aux hommes et je ne laissais que certains d'entre eux me faire ça. Je reculais donc et Milena passa ensuite à Feryss à ma plus grand soulagement. J'aimais bien la jeune femme mais ce geste signifiait beaucoup pour moi. Chez les elfes, le language du corps est aussi important que la parole si ce n'est plus. Un signe comme ça veut tout dire pour notre race mais ça m'étonnerait que Milena l'ai fait dans ce but.

- Pas mal !

La pauvre Feryss était rouge comme une pivoine. Visiblement, elle n'appréciait pas particulièrement la situation surtout que le comportement de Milena était plus qu'étrange.

C'est alors qu'arriva Alex. En nous voyant toutes les quatres complètement nues, il s'arrêta net, comme pétrifié. Ses yeux passaient de l'une à l'autre en s'arrêtant sur les endroits intéressants. Les mains de Milena étaient toujours sur la poitrine de Feryss. Khalan s'accroupis immédiatement en se retournant de façon à ce qu'Alex ne voit plus grand chose.

Il tombait au mauvais moment. J'avais bien remarqué qu'il se prenait un peu la tête avec Feryss, adorant la taquiner dès qu'il le pouvait. Et je sentais que le commentaire qu'il préparait cette fois-ci serait le dernier de sa vie, Durandal, se trouvant près de la rive. Il fallait que je fasse quelque chose pour sauver la situation.

J'eu alors une idée. Discrètement, je fis un croche-pied à Feryss qui tomba en arrière dans l'eau, suivie de Milena. Je me dirigeais ensuite vers un petit rocher sur la rive. Les yeux d'Alex ne quittaient pas mon derrière et pendant un instant je fus tentée de le séduire. Chassant vite cette idée de ma tête, je montais sur le rocher et me tint bien droite dessus. Les rayons du soleil dansèrent sur mes épaules nues ainsi que sur mes mèches blondes. Fixant Alex droit dans les yeux, je dis :


- Je crois que tu as besoin d'un bon bain toi aussi. Alors, tu nous rejoint où tu prend racines ?! Personnellement, ça ne me dérange pas que tu nous rejoigne ...

Prenant appuis sur le rocher, je plongeais ensuite dans la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 10 Aoû 2011, 23:11

Finalement, elles n'avaient pas terminé leurs toilettes... Cela ne faisait que commencer d'après ce que je voyais... Je ne pus m’empêcher de lâcher les gourdes qui tombèrent au sol et de faire ma prière...

-In nomine patris et filii et spiritus sancti. Amen

Ma vie d'homme allait se terminer après avoir vu quatre demoiselles entrain de se baigner... Ma vie aurait bien été courte... Je sentais mon autre moi qui allait sortir sa dernière pique à Feryss... Et ensuite, Feryss prendrait ma vie en transformant mon cadavre en amas de chair, de sang et d'os... Bref, en une œuvre d'art d'après lui... Mais si je devais mourir maintenant, alors autant profiter de la vue qui s'offrait, mais une chose me turlupinait : pourquoi Milena tripotait Feryss, sans parler du commentaire... Quoique... Là-dessus, j'étais d'accord, par rapport à Lunielle, sa poitrine était bien plus petite...

Lunielle me sauva alors les miches en faisant tomber les deux furies dans l'eau. Lunielle... Je te dois la vie... C'est alors qu'elle me fit une proposition que je n'attendais pas... Elle me proposa de les rejoindre dans l'eau et elle avoua que cela ne la dérangeait pas... Mon autre moi bondit sur l'occasion en me hurlant dans la tête :


*C'est une occasion qui ne se reproduira jamais dans ta vie ! Fonce !*

D'ailleurs, il ne me laissait pas trop le choix, mon autre moi commença par enlever sa veste qu'il accrocha à une branche, il retira ensuite ses gants qu'il rangea dans la poche de sa veste, le débardeur noir fut posé sur la même branche, quant aux bottes, elles furent jetées négligemment aux pieds de l'arbre, tandis qu'il dé-serra sa ceinture pour laisser traîner son pantalon sur le sol, tout comme son caleçon blanc. Il rejoignit ensuite les demoiselles dans l'eau. Pour ma part, je le sentais très mal, il fallait que je regarde leur visage, seulement le visage... Et que je ne sorte pas de commentaire déplacé, chose qui allait être très dur...


*Je le savais que j'aurais mieux fait de faire demi-tour en m'excusant, je le savais...*
*Arrête de te plaindre, y'en a qui tuerait pour se retrouver entourer de quatre bombes pareilles !*

Lui le premier... Feryss me regardait méchamment, Khalan s'était éloignée, elle devait sûrement être pudique... Milena me regardait aussi méchamment, mais d'un regard qui disait "Fait gaffe où tu poses tes yeux ou je te le les arraches et je te les fais bouffais..." Quoique cela n'aurait pas déplu à mon autre moi, il se serait juste plains d'être devenu aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Dim 14 Aoû 2011, 22:11

Alexander se tenait là devant nous qui étions dans le plus simple des appareils. Bien entendu, le jeune homme s'empourpra rapidement essayant de regarder ici et là histoire de dire qu'il n'était pas un pervers. Sans crier gare, Lunielle me fit un croche pied , chose qui me fit basculer dans l'eau avec Milena qui visiblement n'était pas résignée à ma lâcher . Puis une fois que je pus sortir la tête de l'eau, avec Milena qui me disait tout le temps

"Pas mal , pas mal..."

Lunielle monta nue sur un rocher, mit ses mains sur ses hanches et avec un air victorieux que seul les empereur pouvaient avoir déclara simplement:

"Je crois que tu as besoin d'un bon bain toi aussi.
Alors, tu nous rejoint où tu prend racines ?! Personnellement, ça ne me
dérange pas que tu nous rejoigne ... "


Je restais bouche baie devant ce spectacle, j'eus du mal à détourner mon regard du regard de l'elfe, et je remarquais qu'il n'y avait pas que moi, que cela soit Alexander, Khalan ou même Milena tous , nous étions hypnotisé par ce corps parfait.

C'est donc vrai les elfes ne sont pas pudiques....

Puis le jeune homme accepta l'invitation et ne tarda pas à nous rejoindre dans l'eau.
Son regard essaya de fixer que nos visages, il essaya aussi de regarder à droite et à gauche... mais bon ses mains eurent tendances à se balader un peu trop à mon goût surtout lorsqu'elles touchaient des endroits stratégiques de ma personnes. Bien entendu, mon regard fut meurtrier, mais j'en profité aussi pour lui lancer des pierres comme punition?.
Une fois le bain fini, la question du repos fut d'actualité. Nous ne pouvions pas partir épuisé comme cela.Pour éviter que de quelconque poursuivant nous trouve, Milena proposa de dormir sur les arbres.
Avez-vous déjà essayer de dormir sur des branches? Je pieux vous garantir que ce n'est pas évident, de plus Lunielle approuva cette idée des plus ou moins saugrenue. Pour éviter que je ne tombe (oui visiblement tout le monde avait l'habitude de dormir sur des branches, excusez moi mais moi je dors généralement dans un lit quoi >-<), l'elfe me proposa de dormir avec elle.Étrangement cela me rassurais et puis j'avais appris un peu plus sur elle, elle ne savait pas que parler à des animaux, elle était une personne de confiance (certes peu pudique mais de confiance quand même). La nuit me paressa longue très longue. Le lendemain matin nous partîmes pour le QG des chasseurs de démons
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mar 16 Aoû 2011, 14:06

Le bain fut un régal malgré les regards assassins que me lançaient mes camarades. Ce n'était pas ma faute ! Alex avait bien le droit de se laver aussi et puis, si les autres filles étaient gênées, elles n'avaient qu'à refuser qu'il entre, c'est tout !

À regret, je finis quand même par sortir de l'eau et je me laissais ensuite sécher par le soleil. Une fois tout le monde propre et prêt pour la suite, nous nous posâmes alors la question du repos : le soleil se couchait et il fallait trouver un endroit où dormir.

Après nos récentes rencontres pour le moins dangereuses, Milena proposa de dormir en hauteur. Cette idée m'enchanta et je l'approuvais joyeusement. Alex, Milena et Khalan n'avaient visiblement pas trop de soucis car ils s'installèrent rapidement. Ce n'était sans doute pas la première fois qu'ils dormaient dans les arbres. Feryss quand à elle n'était pas rassurée du tout et je lui proposais alors de dormir avec moi. Je pourrais ainsi être à côté d'elle en cas de chute ou autre problème.

Choisissant un large chêne pas très éloigné des arbres où dormaient les autres, j'aidais Feryss à monter. Une fois les dix mètres atteints, je lui indiquais alors une large branche sur laquelle elle pourrait dormir confortablement, ou du moins, sans trop de soucis. Elle s'installa mais ne réussit pas à s'endormir avant un long moment. Ce n'était pas sa faute.

Quand à moi, je dormis pendant plusieurs heures d'un demi-sommeil suffisant pour reprendre de l'énergie. Deux petites heures avant l'aube, je me réveillais complètement tandis que Feryss dormait à poings fermés comme tous les autres. Vérifiant qu'elle n'allait pas tomber, je descendis sans bruit et rejoignit Méli qui dormait au pied du chêne. Le renard s'étira en baillant, faisant apparaitre ses canines aiguisées et sa langue rose. Il posa ensuite son regard noir sur moi. Je m'accroupis, prête à écouter ses paroles.


- Je vois que tu t'es trouvé de bons camarades Luni. Tu t'en sors bien pour queulqu'un qui possède un passé aussi lourd et douloureux que le tien. Prends soin de toi veux-tu ?

- Ne t'inquiète pas, je ne suis plus si petite.

- Tu restes quand même une gamine pour moi !

- Fait attention toi aussi ! Je ne veux pas que tu finisse comme Orka ...

Il ne dit plus rien, se contenta de venir se loger entre mes bras. Après une dernière caresse sur le soyeux pelage roux, il disparut dans les fourrés en disant :

- Remercie ces personnes pour moi ! Encore une fois, tu m'as sauvé la vie Luni !

Je me relevais ensuite et poussais un long soupir. J'en avais connu des adieux mais détestais quand ceux-ci étaient définitifs. Et cela arrivait trop souvent à mon goût. Je me retournais alors et remarquais qu'Alex se dirigeais vers moi. Je ne savais pas s'il avait écouté la conversation mais je ne dis rien, le laissant prendre la parole.

Une fois tout le monde bien réveillé, nous nous mîmes à nouveau en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mar 16 Aoû 2011, 19:52

Autre moi... Pourquoi fallait-il que tu t'amuses à LA tripoter ELLE ?! Cette blonde au yeux topaze est une véritable folle qui n'hésitait pas à user de force pour remettre à leur place les pervers dans notre genre et moi qui pour une fois n'avait rien fait de mal, c'était lui... Alors pourquoi devais-je recevoir des pierres ? A croire qu'elle voulait me lapider... Je m'éloignais donc rapidement d'elle pour m'installer tranquillement dans un coin où je ne risquais rien... Jusqu'à ce que Lunielle décide de sortir, je fis de même en jugeant que j'en avais assez profiter également, je ne pris pas la peine de me sécher et me rhabiller immédiatement, bien que Milena râla en m'avertissant :

-Tu es trempé, tu vas tomber malade.


Je n'allais pas attraper un rhume pour si peu.

Milena proposa ensuite de passer la nuit dans les arbres, idée qui plut fortement à Lunielle, mais pas à Feryss qui ne semblait pas avoir connu les joies de monter dans les arbres quand elle était enfant... Je trouvais donc un arbre, un peu éloigné des autres et j'y montais pour m'installer sur une branche assez solide qui ne casserait pas sous mon poids, pas que j'étais spécialement lourd, mais je ne voulais pas tomber en pleine nuit à cause d'une fichu branche...

J'avais accroché mon sac à la branche qui était en dessous de moi, j'étais assez haut et aucun animal ne pourrait venir me voler la nourriture en pleine nuit... Je m'installais confortablement et j'essayais de trouver le sommeil, le quartier général des chasseurs de démons n'était pas la porte à côté et le voyage promettait d'être très long, mais aussi, très instructifs et enrichissant.

Malheureusement pour moi, Morphée ne devait pas m'avoir dans ses bonnes grâces et la nuit fut des plus désagréables. Mon autre moi était instable et je le sentais bien, ce n'était pas normal que les feuilles aient une couleur rouge sanguine et que la lune soit d'une affreuse couleur verte... Je n'aimais pas cela, j'avais peur, peur de cette environnement hostile, mais encore plus peur de mon autre moi quand il était dans ces moments-là. C'était une facette de lui que je haïssais, il n'avait aucun respect pour la vie, il la haïssait et ne souhaitait voir que des morts, il n'avait rien d'humain dans ses paroles. Sans parler de ses humiliations et de tout ses reproches qu'il me faisait, il voulait me faire craquer et prendre le contrôle entier de mon corps, chose qu'il n'aura jamais tant que je n'aurais pas perdu les pédales.

La nuit fut des plus longues et je descendis de l'arbre quand tout me sembla redevenir plus ou moins normal, je croisais alors Lunielle qui discutait avec la boule de poils... Je ne comprenais pas le langage des bêtes, mais bon... Cela ne me regardait pas et puis, je devais préparer le petit déjeuner pour ces demoiselles qui devaient avoir faim et vous ne voudrez pas voir Milena en colère... Vous auriez du mal à récupérer la tapisserie, quoique ici, les animaux auraient vite fait le ménage... Je m'approchais ensuite de Lunielle en lui demandant :


-Tu aimes les œufs au bacon ?

J'éternuais alors, se pourrait-il que j'eusse effectivement pris froid ? Il fallait dire que je ne mettais guère reposer également et que je devais avoir des cernes bien prononcé en dessous de mes yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Mer 24 Aoû 2011, 21:53

Même si la nuit avait était assez calme, j'avais eu du mal à dormir non seulement à cause de notre rencontre avec "LUI" mais aussi et surtout à cause de mon lit de fortune qui n'était pas mais alors vraiment pas confortable. Avez-vous déjà essayé de dormir sur une branche large certes mais dure comme la justice? Eh bien chers amis c'est ce que j'ai fait grâce à la bonne idée de Milena. Mais ne nous attardons pas sur les détails insignifiants.

Alors que j'avais enfin trouvé le sommeil, Milena vient me réveiller d'une curieuse façon. La jeune femme n'avait rien trouvé de mieux que de me chatouiller . Étant très chatouilleuse, autant vous dire que le réveil fut réussit tellement réussi que je tombais de la branche.

"Milena pourquoi tu m'as réveillé comme ça?"

"Y a des œufs, tu aimes les œufs, c'est bon les œufs !"

"Heu ... oui si tu le dit..."

Je me tournais vers son compagnon qui me dit simplement

"C'est rien c'est le choc d'hier"

Même si le choc avait était grand, je remarquais simplement que la jeune femme ne s'occupait que de moi.
Khalan s'approcha d'ailleurs de Milena mais cette dernière fit mine de ne pas la voir. Lunielle quand à elle avait eut droit quand même à un peignage de cheveux de la part de Milena.

Une fois que nous eûmes mangé et que nous pûmes en quelques sortes calmer Milena (un petit coup sur la tête et elle plongea dans un sommeil profond), nous pûmes commencer notre voyage vers le QG des chasseurs de démons.
Ah que de souvenirs! Je me souvenais de la première fois où j'y avais mis les pieds, j'étais à l'époque nerveuse et en même temps excité à l'idée de pouvoir pourfendre les démons malfaisant. Et puis je me souvenais aussi de ... de ... ah ben non juste de mon arrivée en faite... Il fallait croire que j'avais rencontré Elane juste après.

Nous trouvâmes un petit village sur note route et nous décidâmes d'y passer la nuit. Le village semblait quelque peu moyen mais au moins nous avions un lit et un repas chaud (autre que des œufs). Le nom du village était pour le moins assez étrange "Vaudur".

Nous étions relativement fatigués par cette marche dans la forêt il faut dire que Milena une fois réveillé voulu nous faire passer par un sentier des plus dangereux uniquement parce que les arbres là bas lui plaisait, autant dire que Lunielle eut beaucoup de mal de convaincre la jeune femme pour qu'elle puisse laisser Lunielle nous guider.

Bref... Une fois arrivé à l'auberge, l'aubergiste nous examina minutieusement.

"Deux chambres s'il vous plait" demandais-je

L'homme de taille moyenne et aux regard noir comme la nuit se gratta le menton et fit une sorte de grimace qui se voulait être un sourire. Khalan le regarda fixement dans les yeux et l'homme nous posa une simple question.

"D'où vous venez?"

Lunielle prit la parole en restant assez flou sur nos lieux d'origine et sur notre destination, de toute manière l'homme ne semblait pas écouter, il semblait assez obsédé par Khalan. Lorsque l'homme nous donna la clé oui la clé car figurez-vous qu'il n'y avait plus qu'une seule chambre de libre , l'homme nous dit simplement

"Méfiez-vous du vaudoo"

Ne comprenant pas vraiment ce qu'il voulait dire par là , nous entrâmes dans la chambre pour nous reposer
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Jeu 25 Aoû 2011, 14:52

Après le réveil tonitruant de Feryss par Milena, nous nous mîmes en route vers la mer. Il fallait trouver un navire pour rejoindre Ghurol, le passage par une ville portuaire s'imposait donc. Sur la route, nous tombâmes sur un petit village calme.

Il n'avait rien de particulier, un simple village de campagne contenant une auberge pas trop mal. Nous entrâmes dans l'établissement, sous l'oeil étonné du patron qui nous dévisagea longuement en s'attardant sur Khalan. Étrange ...


"Deux chambres s'il vous plait" Demanda Feryss à l'aubergiste.

"D'où vous venez?" demanda-t-il.

Pour moi, sa curiosité était bien trop grande pour un simple aubergiste. Mais bon, j'étais, mois aussi de nature curieuse, je lui répondis donc :


- Nous venons de Reilor et allons vers la côte. Notre voyage a été très étreintant, je vous demande donc de nous remettre les clés.

Il donna alors une seule clé à Feryss, disant que tout le reste était complet. Soupirant en coeur, nous nous dirigeâmes vers l'escalier quand une dernière phrase sortit de sa bouche :

"Méfiez-vous du vaudoo"

Aucun de nous ne sembla comprendre et nous montâmes sans plus nous soucier du reste. La chambre était assez grande et contenait deux lits en état convenable. Mais nous étions cinq, une personne allait devoir dormir sur le plancher si deux personnes prenaient un lit.

- Je vais dormir sur le plancher. Ne vous inquiétez pas, j'ai beaucoup repris ces derniers temps, je vais monter la garde cette nuit. Vous avez plus besoin de sommeil que moi.

Personne ne dit rien. Je posais ensuite mes affaires près de la fenêtre qui était large. Alex décida de partager son lit avec Milena ce qui sembla plaire à la jeune femme. Khalan se mit donc avec Feryss et je plaignit intérieurement la jeune femme. Dormir dans le même lit que Feryss relevait de l'exploit car celle-ci à un sommeil très agité.

La nuit tomba peu de temps après et, seuls les respirations paisibles de notre petit groupe troublaient le silence de la pièce. J'entendis alors un craquement. Un souvenir remonta alors dans ma mémoire, me tirant de ma légère somnolence. Plus tôt dans la soirée, lorsque nous étions montés dans l'escalier, une planche avait craquée quand chacun de nous était passé dessus.

Cette planche était neuve, contrairement aux autres qui commençaient à moisir. Elle ne produisait donc pas le même bruit. Me levant silencieusement, je m'approchais de la porte, sans faire le moindre bruit. Quelqu'un était collé contre la porte, je sentais sa respiration haletante, les battements irréguliers de son coeur. C'était l'aubergiste, j'en étais sûre.

Ouvrant la porte d'un seul coup, je le regardais d'un regard glacial. Il était complètement surpris et ne savait pas quoi dire. Le saisissant par le col de sa chemise sale, je descendis dans la salle commune en le trainant par le col, le menaçant de torture s'il faisant le moindre bruit qui pourrait réveiller quelqu'un.

J'entrais par la porte se trouvant derrière le comptoir et descendis ensuite un autre escalier. Nous étions dans la cave. Balançant ma proie, je fis un rapide tour de la pièce. Elle était assez grande et pleine d'alcool. Des tonneaux de bières, des bouteilles de vin, de rhum, d'hydromel se trouvaient dans tous les coins, sur les murs, dans des caisses. Tout était couvert de poussière, signe qu'ils n'avaient pas été touchés depuis longtemps.

Un sourire sadique flotta sur mes lèvres.


- Alors, mon gros. On cherche à dépouiller ses clients ?! Ou bien c'est mon amie Khalan qui vous intéresse ?!

Il ne répondit rien, s'empourpra et balbutia une phrase inintelligible.

- Vous allez ... me le payer ! Je connais des gens qui ...

- Qui quoi ? Quand ils vous trouveront, nous seront déjà loin !

- Me trouveront ?! Mais ...

Je vis une peur sans limites traverser ses yeux sombres. Il pensait que j'allais le tuer. C'était une option mais je préférais profiter de la situation plutôt que massacrer un innocent pas si innocent que ça.

- C'est combien pour la chambre ?

Ma question le prit au dépourvu mais il répondit quand même après un moment de silence :

- Dix ... dix pièces d'or.

Ouvrant l'une de mes sacoches en cuir, j'en sortis un splendide collier d'argent, sertis d'émeraudes. Le jettant à l'aubergiste, je le laissais l'observer sous tous les angles avec un regard avare.

- Ce collier vaut au moins cent pièces d'or si ce n'est plus. Cela suffira à rembourser tout ce que je vais vous devoir. Prenez-le et considérez que je ne vous doit rien. Vous ne devrez pas nous suivre, ni même envoyer quelqu'un à nos trousses. Ah oui, une dernière chose : y a-t-il un éleveur de chevaux dans ce village ou quelqu'un qui pourrait m'en vendre ?

- À la sortie du village, il y a un vieux roturier qui possède trois chevaux, il vous les vendra pour un bon prix.

Sans même lui laisser le temps de respirer, je l'assomais proprement. J'aurais pu reprendre le collier mais ce serait du vol, je le laissais donc. Je me dirigeais ensuite vers les caisses de rhum. J'en choisis trois, elles contenaient une dizaine de bouteilles chacune. Je les montais ensuite une par une dans la salle commune.

Je trouvais ensuite un tonneau remplis d'eau dans les cuisines. Après avoir vérifié que c'était de l'eau pure et potable, je pris aussi le tonneau. Je trouvais ensuite deux immenses sacoches de cuir dans un coin de la cave. C'était le genre de sacoches à attacher sur un cheval pour de longs voyages. Exactement ce qu'il me fallait. Je m'en emparais, ainsi que d'une autre caisse de rhum.

Je pris ensuite toutes les clefs que l'aubergiste avait sur lui et je l'enfermais dans le cave. Trouvant celle qui conduisait aux écuries, j'entrais. Il y avait trois chevaux dans les écuries, une petite jument beige, un simple cheval de voyage bai, ainsi qu'un grand étalon noir assez sauvage. En me voyant, il se calma instantanément et tous les trois acceptèrent mon offre. Je leur avais proposé de les emmener loin d'ici, de les faire voyager et visiblement, tous les trois avaient marres de rester cloitrés dans ces boxes. Les sortants un par un, je les sellais, par chance, il y avait cinq harnachements complets dans la sellerie et je pu me servir.

Une fois prêts, je les attachais dehors, à un poteau de l'auberge. Je me mis ensuite en route. Après cinq minutes de marche rapide, j'arrivais à la sortie du village et trouvais sans trop de mal la maison du vieux roturier dont m'avait parlé l'aubergiste.

Je réveillais le vieil homme qui descendit avec son fils ainé, mécontent de se lever au beau milieu de la nuit. La porte d'entrée s'ouvrit et ils sortirent dans l'air frais de la Nuit. Après m'avoir dévisagée de la tête aux pieds, le fils s'écria :


- Qu'est-ce que tu veux, l'elfe ?!

- Niko, soit plus poli. Même si elle est une étrangère, elle ne semble pas nous vouloir du mal, sinon elle l'aurait déjà fait. N'est-ce pas ?

J'hochais la tête, puis répondis :

- Je suis simplement venue vous acheter trois chevaux. L'aubergiste du coin m'a dit que vous pouviez me les vendre pour un bon prix.

- Nous ne possédons que trois chevaux et il nous les faut pour travailler. Rejoindre Reilor prendrait des jours à pied !

- Je sais bien, mais il me faut impérativement ces chevaux. Je peux vous proposez un bon prix.

J'ouvris alors une deuxième fois ma sacoche et en sortis, cette fois-ci, un collier d'or sertit de rubis.

- Je ne peux accepter. Répliqua le vieillard.

- Bien dit père !

- Car c'est beaucoup trop pour trois simples chevaux.

Le fils en resta bouche bée tandis que le vieillard eu un petit rire.

- C'est sûr que ce collier changerait nos vies ... mais je ne peux pas accepter.

- Prenez le quand même. Ce n'est pas ça qui me manque.

Il accepta finalement et se dirigea vers l'arrière de la maison en disant :

- Suivez-moi, mademoiselle. Je crois que j'ai ce qu'il vous faut.

Sans plus de paroles, il me conduisit à ses écuries. Cinq chevaux s'y trouvaient au total. Une jument allaitant un poulain tout mignon, un étalon blanc assez jeune, un cheval gris pommelé et un hongre alezan.

- Vous comprenez sûrement que je ne peux me séparer de la jument et son poulain. Par contre, les trois autres sont à vous en échange du collier, cependant, vous perdez beaucoup dans cette affaire ... Le blanc et l'alezan sont des chevaux de voyage mais le gris est plus habitués à tirer une charrette. Si vous en voulez toujours ...

- C'est parfait, je les prend. Vous avez parlé d'une charrette ... serait-il possible de la voir ?

Il me la montra et je décidais de prendre la charrette avec. Attachant Fripouille, le vieux cheval gris à la charrette, je vérifiais l'état de l'attelage. Le bois de la charrette était très bien entretenu, elle était suffisament grande pour mettre tout ce que j'avais prévue, deux personne pourraient même se reposer en cours de route. Une bâche beige recouvrait la charrette, s'était exactement ce qu'il nous fallait pour la suite du voyage. Si nous réussissions à trouver un bateau jusqu'à Ghurol qui prendrait nos chevaux et la charrette, alors nous étions le mieux équipés pour le suite. L'ombre et la fraicheur à l'intérieur de la charrette seraient indispensables sur cette île sèche et brûlante.

Je refusais par contre l'harnachement pour les deux autres chevaux, montait à cru sur l'étalon blanc et me mis en route pour l'auberge, que j'atteignis très vite. J'avais encore trois heures avant que le soleil se lève, je commençais donc les préparatifs.

J'harnachais tout d'abord les deux autres chevaux et me munis d'un nécessaire de soins pour ces belles bètes. Je rangeais tout ça dans une des grandes sacoches que je plaçais sur l'étalon noir, destiné à être ma monture. Nous pourrions facilement, au cours du voyage, changer de cheval porteur de sacoche, ce n'était pas un problème. Je mis dans la deuxième sacoche, toutes les choses médicales, lotions, pansements, bandages, médicaments que j'avais trouvé dans l'auberge.

Je mis ensuite le tonneau dans la charriole, puis les quatre caisses de rhum que je disimulais sous une couverture. Je préférais ne pas le dire tout de suite à mes camarades de voyage. L'alcool était un bon antiseptique et la meilleure des boissons que je connaisse. Cela pourrait nous être utile dans beaucoup de situations. J'étais aussi amoureuse de cette boisson mais elle me permettait aussi d'augmenter mes sens au maximum en bataille. C'était donc très utile.

Je trouvais ensuite des sacs complets de vivres tels que du pain, de la viande séchée, quelques sachets à faire bouillir, des légumes frais et des fruits. J'en pris trois sacs entiers que je mis dans la charrette. Visiblement la charge ne gênait pas du tout Fripouille, de plus, deux personne pourrait sans problèmes voyager à l'intérieur. Je trouvais aussi deux petits savons que je glissais dans les sacoches de Murmure, l'étalon noir.

Je partis ensuite réveiller les autres car le soleil apparaissait à l'horizon. Juste avant, je pris les clefs que je posais sur le comptoir. Je pris une bouteille de rhum de l'étagère du bar et je la vidais d'une traite. Je partis ensuite réveiller mes camarades.

Récupérant mes affaires, je leur dis que nous partions, et ils me suivirent sans faire d'histoire. Je leur promis un bon petit-déjeuner un peu plus tard sur la route et nous sortîmes tous les cinq de l'auberge. Tous était prêt et je vis leur yeux s'écarquiller de surprise. Montant sur Murmure, je leur dis :


- Alors, vous venez ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   Ven 26 Aoû 2011, 17:35

Après mettre pris un vent magistrale de la part de Lunielle qui n'avait pas daigné répondre à ma question des plus primordiales (attention, savoir si tu aimes les œufs et le bacon peut sauver l'univers), nous prîmes un repas des plus rapides et nous repartîmes en direction de la mer pour quitter cette île. Milena semblait des plus étranges et Feryss ne trouva rien de mieux à faire que de... l'assommer... Je protestais violemment pour son geste et dû porter la demoiselle sur mon dos jusqu'à ce qu'elles décident de s'arrêter à une auberge pour passer la nuit et comme dans toutes les auberges, il y avait un tavernier des plus étranges qui lançaient des paroles tout aussi étranges...

Je soupirais en les suivants quand cet homme me lança une autre de ses phrases mystiques avec un accent semblable au miens :


-Les Naarus ne nous ont pas oubliés.
-C'est cela oui...


Nous étions tous fatigués et une bonne nuit de sommeil nous ferait le plus grand bien, malheureusement pour nous, ils n'y avait que deux lits et nous étions cinq, j'éternuais une nouvelle fois et voulu me montrer galant en laissant les demoiselles dormir ensemble, mais Lunielle avait jugé préférable de prendre le tour de garde ce soir, il était vrai que c'était elle qui avait la meilleure mine dans notre groupe. Milena semblait ravie de passer une autre nuit avec moi et moi, je me demandais ce qu'elle avait pour être un coup violente et l'autre coup câline...

Quand elle s'assit sur le lit pour enlever ses chaussures, je jetais un coup d'oeil sur sa cheville et lui demandais :


-Elle te fait encore mal ?


Elle me donna alors un coup de pieds en pleine tête qui me fit tomber sur le côté et je supposais que cela voulait dire oui... J'en avais assez qu'elle agisse de cette manière en ce moment et m’exclamais :


-C'est quoi ton problème ?

Elle me regarda en silence et énervé je me levais pour aller m'installer dans la baignoire, ma mauvaise humeur passerait avec le temps et je ne souhaitais pas m'en prendre aux autres qui n'y étaient strictement pour rien. Mon autre moi approuvait, il n'aimait pas se prendre ce genre de coups sans aucune explication. Je vidais mon esprit et me laissais aller à Morphée qui m'accepta pour cette nuit.

Au petit matin, je me levais en silence, j'avais bien dormi, ce qui était rare en ce moment, ce fut Lunielle qui me réveilla et quand nous sortîmes de l'auberge, nous tombâmes sur plusieurs cheveux et un chariot avec une petite cargaison.


-Tu nous sors ça d'où ?
-Tu as fait des choses pendant que nous dormions, hein ?


Je m'approchais de la carriole et regardais ce qu'il y avait dans les caisses... De l'alcool, je regardais ensuite Feryss avec un regard joueurs et mon autre moi dit :


-Ça te dit un petit jeu ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rencontre (suite) [Pv : Feryss / Lunielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun
» suite dans l'histoire ?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Lac Olia-