AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 01:41

*Lihya.


Derrière mon charme,
se cache un monstre.
Tu ne me crois pas ?
Viens, je vais te montrer ...


      Boum boum. Boum boum.
    Rythme régulier, à la fois douloureux dans la tête et malgré tout rassurant.

      Boum boum. Boum boum.
    Il bat. Le cœur de la jeune fille bat. Elle n’y pensait plus, elle n’y croyait plus et pourtant elle est en vie. Elle était allongée, les yeux fermés. Dans sa tête, rien. Mentalement, elle se sentait anéantie. Il lui fallu un bon moment pour se rendre compte que son cœur était bien actif. Une fois cette constatation faite, elle était… satisfaite. Elle bougea légèrement la tête, puis les mains et les jambes.

    *Tout fonctionne, tant mieux.*


    Elle ouvrit doucement les yeux. Du rouge lui envahit les pupilles. Elle les referma aussitôt.

    *Que se passes-t-il donc ? Suis-je devenue aveugle ? Mes yeux sont-t-ils emplis
    de sang ? Non ça ne va pas, mes yeux ne fonctionnent pas !*

    Ça ne marchait plus comme elle le voulait. Cela ne lui plaisait pas du tout et elle paniqua.
    Qu’allait-elle devenir sans la vue ? Rien. Elle était affolée.
      Boum boum boum boum !
    Son rythme s’accéléra.

    *Au moins lui, il fonctionne bien…*


    Elle retenta sa chance. Elle clignait des yeux rapidement et pus enfin prendre des repères. Son cœur ralentit et pris un rythme habituel. Elle se mit en tailleur. Sa tête tournait mais elle restait stable. Elle attendait là le temps de comprendre ce qui l’entourait. Elle observait ce qu’elle pouvait voir. Tout restait assez flou le temps que sa vue se fasse à cette luminosité étrange. Elle put comprendre qu’elle était dans une pièce totalement rouge, une petite pièce sans porte ni fenêtre.

      Boum boum boum boum !
    Le coeur de la jeune femme s’accélérait. Encore une fois. Elle était prise de claustrophobie. Cet endroit sans issue la terrorisait. Elle ne bougea pas, terrifiée par cet emprisonnement incompréhensible. Les questions commençaient à s’accumuler dans sa tête, évidemment sans réponses :

    *Pourquoi suis-je ici ? Comment suis-je arrivée là ?
    Que dois-je faire ? Pourquoi tout ce rouge ?
    Vais-je mourir ? Comment m’en sortir ?
    Et pourquoi toutes ces photos de … de moi ??*


    Elle se leva, intriguée. Des photos d’elle étaient accrochées un peu partout sur les murs. Elle s’approcha, impressionnée, confuse, gênée de voir sa vie étalée sur un mur. Elle effleura du doigt chaque image. Tout y était, son enfance, son adolescence, ses joies et ses peines, ses amours, ses conneries, ses parents...

    Une photo de ses premiers pas. Elle ne s’en souvenait évidemment pas mais ses parents lui avaient raconté. A cette époque, elle était déjà fine et grande pour son âge. Elle avait à peine atteint ses 1 ans. Ses cheveux d’ébène étaient coiffés en ce célèbre « palmier » tellement ridicule. Sur cette image, on voyait son père et sa mère tous deux avec un large sourire. On pouvait deviner leurs rires et leurs cris de joie. Ils étaient tellement heureux de voir leur fille unique entrer dans ce monde de bipède. Elle tarda son regard sur ses parents. Si jeunes, aimants, heureux, sans une ride. Ils étaient beaux et surtout amoureux.

    Une photo d’elle juste au dessus la montrait penchée sur une table d’école. Elle écrivait. On pouvait y lire « Lihya Zhong ». Elle semblait s’appliquer. Elle devait avoir presque 10 ans. Son visage s’était encore affiné et ses cheveux avaient poussés. Raides et d’un noir profond ils lui descendaient jusqu’à la taille. Cette photo la faisait sourire. Un sourire très léger mais il était là. Elle a toujours été dans la moyenne à l’école. Ni trop forte ni trop nulle. Elle savait qu’elle n’y mettait pas toutes ses capacités mais elle savait aussi qu’elle avait le niveau demandé. Elle ne resta pas longtemps sur celle-ci et passa à la suivante.

    Cette autre photo d’elle, à droite de la précédente, la montrait à ses 15 ans. Elle était apparemment en soirée. Assise sur une chaise, elle était seule. On la voyait à peine car, en premier plan, on pouvait voir des jeunes de son âge sauter et s’amuser. Malgré ce que nous pourrions penser, Lihya ne s’attarda pas sur cette image. Ce souvenir ne l’avait pas marquée et elle poursuivit.

    Lihya s’attarda plutôt sur cette photo ou on la voyait en premier plan, juste son visage. Derrière elle, un couloir d’hôpital long et d’un blanc immaculé. Ses yeux rougis par les larmes brillaient. Ses joues étaient noyées de ses sanglots. Elle avait … 21 ans.

    Elle continua sur sa droite et tomba sur un miroir. A la vue de ce souvenir dans cet hôpital la tristesse lui était revenue et une perle roulait sur sa joue gauche. Elle se regarda. Aujourd’hui, elle a 21 ans. Grande d’environs 1m87, ses cheveux lui tombent sur la poitrine. Ses yeux charmeurs en amande sont sombres et ses lèvres pulpeuses. Son visage est toujours aussi fin et son corps toujours aussi mince, presque maigre.

    Elle se retourna pour ne plus subir ces photos aux souvenirs douloureux mais elle tomba sur d’autres photos encore, elle se tourna encore, encore, encore. Toujours des photos, partout des miroirs, ici, là-bas, en haut, partout. Elle s’assit et plongea la tête dans ses bras, attendant un miracle peut-être.


Dernière édition par Lihya Zhong le Dim 07 Aoû 2011, 13:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
~*Reine des Abysses*~

avatar

~*Reine des Abysses*~

Nombre de messages : 4683
Localisation : *~ là où les corps rencontrent la nuit ~*

MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 01:49

[ Coucou Lihya!

J'ai pas trop le temps de lire ton poste pour l'instant, j'interviens juste pour faire ma pénible concernant deux points ^^

Tout d'abord, il est maintenant stipulé dans le règlement que les pseudonymes doivent comporter un prénom ET un nom. Ce serait donc bien de rajouter prochainement un nom de famille dans ton pseudo =)

Et aussi je suis désolée mais la célébrité pour laquelle tu as opté en avatar est déjà prise (par Isilwen, pour ne pas balancer). Il faudrait que tu en choisisses une autre, que nous pourrons par la suite te réserver.

Voilà, rendez-vous demain pour la lecture de cette agréable présentation ^^

Oa']

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 03:42

    [Oh c'est étrange je n'ai pas vu le nom de Zhang Ziyi dans le récapitulatif ? oO.
    Merci de me l'avoir dit j'ai changé mon avatar (Bingbing Li) la signature arrivera plus tard Wink.
    C'est bon pour le nom de famille =).
    A demain pour la suite !]



Edit d'Ether: Oui Lihya, désolée, c'est ma faute, vu que le recensement des stars est assez récent, j'ai oublié de demander à Isilwen le nom de son actrice, et je ne l'avais pas noté. Mea Culpa. Je note donc BingBing Li pour toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
~*Reine des Abysses*~

avatar

~*Reine des Abysses*~

Nombre de messages : 4683
Localisation : *~ là où les corps rencontrent la nuit ~*

MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 13:08

[Hum, il y a eu un malentendu. Isilwen réserve Song Hye Kyo et non Zhang Ziyi. Donc en fait, tu as le choix entre les deux. Je suis désolée, je croyais que c'était elle... Alors dis-nous qui tu préfères finalement, et puis ça *lui tend une branche d'ortie* c'est pour me fouetter pour t'avoir tout fait refaire ^^']

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 13:35

    [*Regarde la branche d'ortie...* Je peux prendre une branche de rosier avec ? =D ^^.
    Pas de problèmes je garde Zhang Ziyi alors =D.]
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Dim 07 Aoû 2011, 13:45

Reflet encore imcomplet, j’attends de prendre corps. Derrière le miroir, impatient, je veux te découvrir, m’emparer de ton apparence. J’aimerais jouer avec toi, rire... Je me sens si seul.
J’essaie d’attirer ton attention, mais tu ne me regarde pas. Lève toi, viens me voir ! N’ai pas peur... Regarde, je suis comme toi. Je suis là, viens m’observer.

Ah voilà, tu me regardes enfin. Tu vois comme je suis belle, ainsi déguisée ? Admire moi, admire mes yeux, ma bouche, mon corps ! Mais... tu pleurs...? Tu crois que je ne suis qu’un simple reflet ? Tu crois que ce n’est que toi ? Tu ne me vois pas... tu ne me vois pas ! Petit être égoïste, tu penses être la seule ici à ressentir du chagrin ? Tu n’as pas le droit de m’ignorer ! Tu n’as pas le droit !

Je laisse mon regard s’embraser. Là, tu me vois maintenant ? Tu n’as pas voulu comprendre. Dommage pour toi. Le sourire qui apparaît sur mon visage n’est pas le tien. Je voulais être ton ami, tu as refusé. Je jouerai autrement.
Derrière toi, la salle se met à rétrécir. Le rouge va t’engloutir. Regarde comme les murs se rapprochent... Oh, tu as peur j’espère, je serais déçu autrement. Tu t’appuies sur moi dans l’espoir d’échapper à ton sort et je ris de voir tes efforts désespérés.

Je voudrais continuer à m’amuser mais je sens que le temps m’échappe. Dans ma main, la clé est apparu et le miroir qui m’abrite commence à fondre. Le verre devient eau immatérielle. Je me dissous et te laisse passer à travers moi... Tu me manqueras, je crois.



_________________
Défis de Noël :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Mar 16 Aoû 2011, 02:45

*Lihya.


    Lihya sentit une présence étrange. Elle releva les yeux. C’est là qu’elle découvrit des yeux couleur de braise qui s’enflammaient de colère sur l’un des miroirs. Ces yeux se reflétaient dans tous les autres et milles yeux étaient à présent fixés sur elle. Elle se leva d’un bond.

*Qu’ai-je fait de mal ??*

    La jeune femme se sentait oppressée.
    Boum boum boum boum ! Encore une fois, son cœur s’emballait. La salle se mettait à rétrécir.

    *Il ne manquait plus que ça !*
    Lihya se mit à crier autant qu’elle put. Elle tournait sur elle-même cherchant éperdument une sortie un trou une faille, quelque chose. La sueur perlait sur son visage. Même quelqu’un n’ayant pas la peur des petits espaces aurait eu peur dans cette situation mais là, Lihya était persuadée qu’elle allait mourir de part cette peur naturelle chez les êtres vivants mais aussi de part sa claustrophobie. Une clé d’un rouge vif apparut dans la glace. Elle tenta de l’attraper, rien n’y faisait.

    La créature étrange qui semblait vivre dans le miroir paraissait se délecter de la détresse de la jeune femme. Malgré ça, celle-ci se colla contre la glace, dans l’espoir de passer à travers. A son grand étonnement… C’est ce qu’il se produit ! Le miroir semblait fondre et la créature s’en allait.

    Lihya tomba alors au sol. Elle se releva et contempla cette nouvelle pièce. Elle était noire, toute noire. Il n’y avait rien à part des murs obscurs.

    *Heureusement, il reste la lumière de la salle rouge.*
    Elle parlait bien trop vite. L’ouverture se dissipa et Lihya fut en quelques secondes plongée dans le noir le plus total. Elle avait bien essayé de courir après l’ouverture pour tenter … quelque chose. Elle n’aurait évidemment rien pus y changer.

    Le néant. C’était tout ce qu’elle voyait. On peut donc conclure qu’elle n’y voyait… absolument rien.

    *C’est embarrassant …*

    Lihya tentait de rester impassible face à cette mystérieuse situation.

    *A quoi dois-je m’attendre cette fois-ci ? Réfléchissons …*

    Elle n’avait pas la vue donc pas besoin de cet élément pour trouver une solution. Son odorat peut-être ? Non, elle ne sentait rien mis à part la sueur qui continuait de sillonner sur sa peau. Son toucher… Inutile, avant que la lumière ne disparaisse, elle avait pus voir qu’il n’y avait rien dans la pièce. Elle tendit alors l’oreille…

    Des murmures pour le moment incompréhensible lui parvenaient. La peur, le noir, la sueur, toutes ces conditions réunies provoquèrent alors sa transformation. Elle criait autant qu’elle le pouvait. Son cri déchirant se changea en un rugissement féroce. Le corps de Lihya se souleva légèrement du sol avant de devenir un énorme loup noir. L’animal qu’était devenue la jeune femme tomba au sol en un bruit fracassant.

    Lihya était un Lycan depuis seulement 2ans. Elle ne se maîtrisait pas encore et se transformait sans qu’elle ne le veuille. Après 2 ans, elle commençait légèrement à se contrôler mais elle avait encore beaucoup de chemin à faire.

    Sa respiration forte et rapide couvrait le bruit des murmures. Effrayée par cette situation elle ne pouvait continuer de rester imperturbable. Elle poussât un rugissement féroce. Les murs tremblèrent légèrement avant que le silence ne retombe. Lihya se tu et se calma. Elle reprit une respiration habituelle et, sans qu’elle ne s’y attende, elle reprit sa forme humaine.

    Elle sursauta quand une voix toute proche de son oreille lui dit :
    « Tu es stupide ! Cet endroit est merveilleux non ?
    Pourquoi t’inquiéter ? »

    La peur, n’est-ce pas naturel ? La jeune Lycan en tant qu’humaine, n’est pas du genre trouillarde. Elle n’a peur que de deux choses. La première, se sont les espaces clos. Elle aime les grands espaces de liberté. La deuxième, c’est l’avancée technologique, les scientifiques qui cachent toutes leurs découvertes et qui peuvent inventer n’importe quelle chose étrange à n’importe quel instant.

    L’inconnu la dérangeait. Elle n’en avait pas peur mais elle n’aimait pas du tout ça.

    « Ne panique pas, tu es en sécurité avec moi … »

    La sécurité ? Elle ne connaît pas. Elle ne se sent jamais en sécurité. Elle est toujours sur ses gardes, préparant une éventuelle attaque d’une créature quelconque. Son père l’a bien entraînée pour se défendre et elle n’hésite pas à user de ses poings et de son agilité, quand elle arrive à rester dans son apparence humaine.

    « Ne serais-tu pas… un peu égoïste ? Je te connais bien Lihya,
    je sais comment tu es. Egoïste, toujours en compagnie de
    ton ombre. Personne à tes côtés, jamais ! Egoïste ! »

    Ces mots la poignardèrent droit au cœur. Elle, d’habitude imprenable, se sentait détruite de l’intérieur. C’est une jeune femme de caractère plutôt… glacial et peu sociable. C’est l’impression qu’elle donne aux gens qui la rencontrent. Elle ne se dévoile pas. Elle ne parle presque pas.

    *A quoi bon parler ? C’est inutile !*

    Elle est toujours seule. Egoïste, oui peut-être. Lihya n’a aujourd’hui plus aucune famille et elle a pour principe que l’égoïsme se justifie très bien dans son cas.

    *Les amis et les amours sont éphémères alors
    pourquoi leur prêter de l’attention ? C’est vrai quoi …*


    « Egoïste et sans sentiments tu te terres dans ton
    coin seule au monde ! Cœur de pierre tu es Lihya !
    Tu n’as aucune émotion ! »


    « Ah non ! Ce n’est pas vrai ! J’aimais mes parents !! »


    La voix avait touché indirectement son point sensible : ses parents. Lihya laissa s’échapper une larme, puis une autre et encore une autre. Elle renifla bruyamment.

    « Alors Lihya, tu es sensible ? Tu es faible.
    Dur à accepter n’est-ce pas ? C’est pourtant
    ce que tu es :FAIBLE ! »

    Malgré son apparence de glace, Lihya a bien un cœur qui bat au fond de sa poitrine. Lycan malgré elle, elle a choisi le silence à la parole. Ce n’est pas pour cela que rien ne l’atteint. Lihya est très sensible. Le moindre mot qu’elle trouve vexant ou dégradant va la toucher au plus profond d’elle, mais rien ne le montrera.

    Piquée au vif, la jeune femme tomba au sol. A genoux, elle plongeait sa tête entre ses mains, en sanglotant.

    La voix continua de parler :

    « Alors Lihya, tu abandonnes ? Et ton autre moitié, ton esprit
    de loup incontrôlable et terrifiant. Ton esprit destructeur, ravageur.
    Quelles sales bestioles ces Lycans… Ils ne font que
    causer la peur chez tous les êtres vivants ! »

    Lihya releva la tête et lança un regard foudroyant dans le vide. Elle dit calmement :

    « Je me contrôle très bien. »

    Lorsqu’elle prend sa forme de loup, Lihya est comme tous ses congénères. Elle est dévastatrice et a beaucoup de mal à se contrôler. Mais cela fait 2 ans que Lihya a été transformée et elle commence à prendre l’habitude. Cela dit, sa transformation reste compliquée à gérer…
    « Aller Lihya, ne te fâche pas. Fait moi un beau sourire !
    Je sais que tu as des moments où ces sourires s’échappent malgré toi… »

    La voix avait raison. Lihya est heureuse dans sa petite vie de solitaire. Elle se sent libre, sans engagements, sans obligations. Même si, lorsqu’on la voit, on la croit triste, déprimée, elle est très bien comme elle est. Son apparence, elle en joue. Elle se veut insociable pour qu’on la laisse tranquille. Et lorsqu’elle est heureuse, il lui arrive, comme l’a dit la voix, de laisser échapper un sourire. Dans ce cas, son visage s’illumine et on la voit comme une personne parfaitement épanouie.

    « Eh oui ces sourires charmeurs ! Avec eux, n’importe qu’elle
    personne se jette à tes pieds ! Mais penses-tu que tu serais
    capable de supporter une relation amoureuse ? Laisser
    quelqu’un empiété sur ton territoire ? Non, tu es FAIBLE ! »

    Non, Lihya ne supporterait pas ça. Les relations amoureuses, elle les répugne ! Comment peut-on TOUT partager avec quelqu’un ? Non elle ne s’en sent pas capable en effet. Même si elle aime jouer de son charme pour flirter avec un homme qui l’attire, elle ne va pas plus loin et s’échappe à la première issue.
    « Faible, faible, faible… Pauvre pauvre Lihya ! »

    Elle se coucha au sol, se recroquevillant sur elle-même. Elle n’était pas faible ! Et pourtant les paroles précédentes l’avaient bien déchirée…
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Mer 17 Aoû 2011, 16:08



Il n’y a rien ici. Rien que des ténèbres, rien que du silence. Elle s’avance dans ce vide et Nous l’observons. Nous la connaissions bien avant qu’elle n’habille ce lieu de sa présence. Nous l’attendions.

Pas à pas, la nuit s’empare d’elle. Son corps se désagrège, se mêle à l’obscurité pour ne laisser que son esprit... à Notre merci. Alors seulement, Nous prenons la parole. Les mots s’élèvent doucement autour d’elle, l’entourent, l’effleurent de leur tranchant. Les plaies qu’ils ouvrent ne se refermeront jamais totalement. Le sang translucide des souvenirs coule le long de sa mémoire. Mais Nous ne lui laissons pas le temps de cicatriser, non, pas avant de tout lui avoir dit.

Nos accusations brûlent, rongent, détruisent, pourtant Nous ne sommes pas ses ennemis. Nous souhaitons seulement qu’elle accepte ce qu’elle est. Nous n’utilisons pour seuls outils que ce qu’elle veut bien nous offrir. La réalité brute de son existence. Nos paroles donnent corps à ce qu’elle sait depuis toujours. Les mots se font torrent rugissant dans lequel elle n’a plus qu’à se noyer. Ce n’est que par l’acceptation qu’elle pourra avancer.

Elle lutte mais la puissance du courant finit par l’emporter. Elle s’effondre.
Nous sommes fiers d’elle mais Nous ne le lui dirons pas.



_________________
Défis de Noël :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   Lun 17 Oct 2011, 22:23

Petit Up, s'il n'y a pas de signe de vie de ta part d'ici la fin du mois, j'enverrais ton entrée dans la Trappe [où elle pourra toujours être récupérée en cas de retour Wink ]
J'enverrais sans doute un petit up par mailing aussi Wink

En espère te revoir bientot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: *Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

*Lihya - Derrière mon charme, se cache un monstre. Tu ne me crois pas ? Viens, je vais te montrer ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Derrière chaque sourire se cache une personne d'exception. ? Rose.
» Jeu des citations
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Zerg Rush, le jeu caché derrière Google
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Préliminaires :: Nouveau Départ :: La Trappe-