AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Le reveil de Myko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Le reveil de Myko   Jeu 01 Sep 2011, 02:20

Myko ouvrit ses yeux.
Il mit un long moment à vouloir se lever; il était si bien allongé. En prenant appuis sur son bras, le jeune homme parvint péniblement à s'assoir.
Ses yeux lui piquaient affreusement et, par réflexe,il se les frotta avec ses mains. Ils mirent du temps à s'habituer à la pièce qui était plutôt lumineuse. Myko mit un moment avant de comprendre qu'il ne connaissait pas l'endroit où il se trouvait.

Cette grande salle rouge, il n'en avait jamais vu ailleurs.La curiosité étant son principal défaut , Il trouva enfin la force de se lever pour inspecter de plus près le mur.
Ce mur, était rempli de cadres, l'une d'elle était la photo d'un beau bébé, avec un sourire d'ange, entouré de peluches gigantesque. Plus loin, on voyait un jeune enfant aux yeux gris,et une petite tignasse de cheveux noirs. il portait une simple tunique, brandissant fièrement une épée de bois.
Le cœur de Myko s'accélérait petit à petit : c'était lui sur les photos.
Il fit trois pas en arrière et scruta avec stupeur les autres cadres. On y voyait tous les moments importants de sa vie. il y avait bien 3 mètres de photographies, toutes accrochées de part et d'autre du mur. Myko les regarda toutes, jusqu'à arrivé devant un petit miroir.

Il approcha son visage de la glace. Son regard était fatigué, des cernes s'étaient marquées dessous ses magnifiques yeux gris. Il passe sa main autour de son cou :"Il faut vraiment que je me rase, là ..."
Lorsqu'il recula sa tête, la salle s'était rempli de miroir, si bien qu'il en était encerclé.

"Mais .. qu'est ce que ..?"

Les miroirs ne laissaient passer aucun détail, comme s'ils analysaient le corps de Myko.
Il n'était vêtu que d'un sarouel, laissant ressortir sa faible musculature. Il était maigre et petit. Son visage était fin, dépourvu de poil. Il possédait un nez en trompette et des lèvres rouges couleur sang.Ses longs cheveux noirs tombaient sur sa poitrine. On discernait très bien des cicatrices, dut à son mal nocturne. Beaucoup plus pale que sa peau mâte.

Se voir partout le mettait mal à l'aise car il détestait son image. Il prit serra sa tête avec ses mains comme pour arrêter un supplice. Il tomba à genoux.






Dernière édition par Myko Sannom le Sam 03 Sep 2011, 09:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
¤Fantome des courants¤

avatar

¤Fantome des courants¤

Nombre de messages : 592
Localisation : ~*~ Entre deux eaux... ~*~
Métier/Fonction : ~*~ Fantome des courants... ~*~

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Lun 05 Sep 2011, 00:45







Un gargouillement. Glouglou et la viande se réveille. Un oeil après l'autre, le décor se monte de lui-même. Il fait chaud, c'est humide et étroit; Bienvenue dans Nos boyaux.

Ici Nous broyons, Nous mastiquons, Nous brassons. Nous extrayons l'essence de ces vies, Nous les absorbons. Nourrissez-Nous, encore, de vous! Car vous êtes faits un peu de Nous, mais beaucoup de ce qui se passe là-bas, au-delà de Nos ténèbres. Par-delà les barrières de la chair et du sang qui coule. Revenez-Nous, comme un témoignage, comme une histoire pour s'endormir.

Nous goûterons d'abord à la peau, et aux particules de tout ce qui appartient au mortel. Comme la rosée sur un brin d'herbe, oui, Nous connaissons les brins d'herbe! Ils sont de Nous, eux aussi... Et comme cette rosée, chaque goutte qu'a sué votre passé s'attache à l'épiderme. Nous vous respirons, Nous vous léchons des vos yeux derrière ce miroir... Approchez, ne soyez pas encore effrayé. Après tout, Nous vous rendons entier, à la fin...

Nous collons le reflet de votre langue à la vitre qui vous observez, laissant dans le verre la marque embuée d'une clef. Le décor se replie, comme un simple papier, remballez les photos. La lumière tombe, comme la nuit, et la salle devient noire.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Mer 07 Sep 2011, 02:22

Myko rouvrit les yeux. Les miroirs avaient disparus laissant place à une porte. Il se releva lentement, tout en fixant la nouvelle ouverture. D'un pas plus ou moins hésitant, il s'avança, puis appuya sur la clanche.
La nouvelle pièce était noire. Noire comme les ténèbres. La faible lumière qui provenait de derrière lui ne suffisait pas à discerner l'intérieur. A peine Miko fut il entré dans la salle, que la porte se referma derrière lui, le laissant dans l'obscurité la plus totale.
Son cœur se mit à s'accélérer.Mais où était-il encore tombé ? Il regarda désespérément autour de lui, mais en vain, bien sûr.
Quand tout à coup, des voix se firent entendre. Des voix indiscernables, ni d'homme, ni de femme. Des voix, qui le mettait encore plus mal à l'aise.

Bienvenu ici, jeune rêveur

-M...Merci ... où êtes vous ?

Tu n'as pas besoin de savoir où nous sommes ... seul la parole suffit pour communiquer.

-Je n'ai pas pour habitude de parler à quelqu'un sans le regarder.

Sauf que c'est nous qui définissons les règles. Explique nous, qui es tu vraiment ?

-Je ne suis personne. Personne de bien important.

Toute vie est importante à nos yeux.

Myko afficha un sourire.

-Alors ça veut dire que je suis important ?

Tu le serais si nous savons qui tu es vraiment


-Il n'y a pas grand chose à dire. J'ai été seul presque toute ma vie. Sans réel ami. Mais je garde toujours le sourire.

Et, pourquoi tu continus à garder ce sourire ?

- On va dire que c'est tout ce qu'il me reste de bon

Que veux tu dire par là ?

- Ca fait maintenant 6 ans que ça s'est passé. Cette nuit où j'ai couru dans les bois, en larme. Cette nuit où, par malheur je me suis retrouvé devant un loup.
Je me suis fait mordre, et depuis, je ne fais que du mal autour de moi. Sans que je le sache, sans que je puisse me contrôler. Je me réveille avec du sang sur les mains. C'est horrible.

N'as tu jamais essayé de contrôler ce mal ? Certaines personnes y arrivent.

-Sauf que je ne suis pas ces personnes. Je suis beaucoup trop faible pour y arriver.

Tu n'as que si peu d'estime pour toi même ?


-Je n'ai aucune estime pour moi. Je suis pessimiste de nature.

Un pessimiste qui garde le sourire, c'est donc ce qui te représente ?

-On va dire cela, oui.

Moi, j'aimerai savoir si tu aimes discuter, parler de tout et de rien.


C'était une autre voix. Toujours aussi indéterminable.

-Je suis désolé, mais je ne suis pas très bavard. Il m'est impossible de trouver des sujets de conversation.

Oh, dommage. Mais tu réponds aux questions à ce que je vois

-Il faut bien, oui.

Alors dis moi, as tu déjà aimé ?

-Non. Jamais.

Ca aussi, c'est dommage. Parles tu à des personnes inconnues? Pour leur demander l'heure qu'il est par exemple ?

-Non plus, je n'ai que faire de l'heure. Je suis timide et discret.
Ce n'est pas mon genre d'aller embêter les personnes.

Et, par exemple, si une personne se fait agresser par un bandit, tu ne réagis pas ?

-C'est différent. Je ne vais pas laisser la personne en question se faire violenter. C'est immorale.

La moralité est si peu de chose dans ce monde... tu es donc quelqu'un de discret, mais courageux et juste. Et la nuit tu es tout à fait l'inverse. Mon pauvre petit, tu n'as pas eu de chance.









Dernière édition par Myko Sannom le Jeu 08 Sep 2011, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
¤Fantome des courants¤

avatar

¤Fantome des courants¤

Nombre de messages : 592
Localisation : ~*~ Entre deux eaux... ~*~
Métier/Fonction : ~*~ Fantome des courants... ~*~

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 08 Sep 2011, 23:24






L'entrée dans notre antre ne se fait jamais sans dommage. Nos visiteurs ne devraient pas entrer avec tant de désinvolture et comme des harpies jalouses de leur territoire, nous le leur faisons comprendre. Nous sommes des oiseaux cruels qui s'acharnent sur leur victime et nous sommes toutes les douleurs du monde. Toutes les peines que cet démon a créé. Il y en a tant. Je le haïs. Comme les autres, je me jette sur lui, le bec en avant, ma voix plus accusatrice que la plus outragée des victimes. J'ai la même voix qu'une femme trompée, la même intonation qu'un ami à qui on a volé, les mêmes inflexions que celles d'un enfant à qui on a promis la lune sans la lui donner. Et puis je hurle, de temps en temps. C'est l'expression pure de mon accusation. Toi qui te tiens au milieu de notre cercle, pourquoi as-tu abandonné? Nous ne sommes pas là pour trouver le pardon. Simplement pour comprendre. Trouver la vérité. Au fur et à mesure, nos cris se perdent, se font moins sûrs, hésitants, plus faibles. Une à une, on se tait, le noir se perce de ce silence alourdi par nos présences devenues lettres mortes. Les charognes sont rassasiées. Un peu confuse de notre comportement toujours si emporté, le repentir apportant une sorte de honte, je viens mordre la peau de notre victime, une dernière fois. De mes dents tombe un objet qui émet à la rencontre du sol un tintement léger. Par terre, un carré de lumière se dessine. Nous sommes condamnées à toujours voir nos visiteurs disparaitre par cette bouche blanche.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Sam 10 Sep 2011, 01:41

Lorsque les voix se turent, une lumière vint éclairer la pièce obscure. Ce n'était qu'un tout petit rayon qui provenait d'une nouvelle ouverture. Myko attendit là, encore quelques instants, pour s'assurer que les voix ne lui diraient plus rien.
Quand il fut sûr de lui, il s'avança vers la porte et la poussa; elle s'ouvrit presque toute seule, comme si le vent l'aidait.
La pièce était toute blanche, sans rien autour. Le jeune garçon s'y sentit apaisé. Il s'avança au milieu de la salle lorsqu'il sentit comme une brise au niveau de ses chevilles. Il s'arrêta et pencha sa tête vers le bas : c'était de l'eau.
Une forme bizarre attira la curiosité de Myko, qui pencha un peu plus la tête vers le sol. On aurait dit une femme à première vu. quand tout à coup, la forme surgit en dehors de l'eau.
Elle ne ressemblait plus à une femme, ni à un homme d'ailleurs. Son corps ressemblait à celui des humains mais était entièrement aqueux, on ne pouvait pas discerner son visage.

Te rappelles tu de moi, Myko?

Le jeune homme recula d'un pas, bouche bée. Cette voix... il la connaissait. Une voix douce et familière, qu'il connaissait depuis son enfance.

- Mère ?!

Il se précipita vers la forme pour l'enlacer. Mais à peine posa-t-il ses mains que la forme explosa et centaines de gouttelettes, pour aller se reformer quelques pas plus loin.

Te souviens tu de ton passé, mon fils ? te souviens tu des prairies ? des forets et des montagnes?

-bien sur que je m'en souviens...

Te souviens tu de Ayki ?


-oui, c'était ma meilleure amie, on jouait souvent ensemble dans la forêt, et près du lac. C'était même notre voisine. Elle venait me chercher de bonne heure le matin, car elle était insomniaque.

et tu l'as tué

-Non ! s'écria Myko. Ce n'est pas vrai, ce n'est pas moi !

Alors comment expliquais tu le sang sur tes mains ?


le garçon se tut. Il serra les poings et ses dents pour s'empêcher de pleurer. ça ne pouvait pas être sa mère dans cette pièce. Sa mère n'aurait jamais osé lui parler comme ça. Même après ce qu'il avait fait.

Raconte moi cette nuit là.


-Quelle nuit ?

La nuit qui a changé ta vie.

- je ne vois pas de quoi tu parles.

Celle où tu t'es disputé, avec ta soit disant meilleure amie

-Très bien ... On jouait au bord du lac, elle avait ramener son chien avec elle. On y etait toute l'après midi. Son chien était allé se baigner jusqu'au milieu du lac. Puis, au moment de rentrer, Ayki commençait à l'appeler, et, en revenant vers la rive, il commençait à se noyer. Elle me suppliait d'aller le sauver. Mais, je ne savais pas nager à l'époque... Je n'avais pas compris pourquoi il se noyait, on aurait dit que quelque chose dans l'eau tentait de l'entrainer au fond. Il est mort. Et Ayki m'en a voulu de ne pas avoir bouger pour le chercher. Elle m'a dit qu'elle m'en voudrait toute sa vie, et je l'ai très mal pris. J'ai pleuré toute la nuit, si bien que je suis allé courir en forêt, pour me calmer. La pleine lune éclairait mon chemin. Et à un moment je suis tombé nez à nez avec un loup. C'est alors qu'il m'a mordu. Et depuis, je suis rongé par le mal...
Tragique histoire. La suite ?

-Quoi la suite ?

Celle où tu as massacré tout ton village durant la nuit de ta transformation !

Myko se boucha les oreilles et cria :

-CE N'EST PAS MOI ! CE N'EST PAS MOI !

Ici, nous savons tout de toi, tu n'as pas besoin de fuir. Nous savons que tu es rongé par le remord, que tu vagabondes dans le monde. Tu essayes de faire le bien autour de toi, comme pour te faire pardonner.

Cette salle n'était pas aussi apaisante qu'il le pensait. Il voulait vite en finir. Il ne put retenir ses larmes cette fois ci. Il s'écroula et murmura "désolé, je suis désolé"
Ses larmes remplirent à leur tour, le bassin au dessous de lui.

Tu es ce que tu es. N'est pas honte. Ce que tu fais te forges, et forges l'avenir que tu traces. Avance.

Dans un rire sinistre, la forme retourna dans l'eau.


Dernière édition par Myko Sannom le Mer 14 Sep 2011, 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
¤Fantome des courants¤

avatar

¤Fantome des courants¤

Nombre de messages : 592
Localisation : ~*~ Entre deux eaux... ~*~
Métier/Fonction : ~*~ Fantome des courants... ~*~

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 19:57







Voir ces gens s'appitoyer sur leur passé, se souvenir, regretter, vouloir oublier... C'était mon opium. Pire qu'un vampire attendant du sang nouveau, pire qu'un junkie réclamant sa dose. Il me fallait des vies à défleurer, des souvenirs, des enfances malheureuses, des amours contrariés, des proches morts, des combats, des réussites et des échecs. Je m'en contentais, faute de n'avoir une vie qui me soit propre. Je vivais par proccuration, j'essayais d'imaginer la douleur ou le bonheur. Des termes tellement lointaines pour le passeur que je suis.
Celui-ci avait eu une vie hors du commun. Je savourais ses moments de vie romanesques, mais j'appreciais encore plus de contempler ce visage étrange tiraillé par divers sentiments. Ce n'était parfois qu'un masque et d'autres fois un vrai visage. Je me plaisais à distinguer ces différences.
Oh, des larmes! Pour moi, c'était de l'hydromel, j'en savourais la transparence sur ce visage qui transpirait le déspépoir.

Apparaissant dans une serrure inexistante jusque là, une petite clé blanche se montre. Ma main invisible s'occupe de la tourner. C'est comme avoir placer son coeur de glace au dessus d'une flamme. Je suis satisfait.
Une ouverture apparait et toute l'eau s'y deverse, entrainant le Prince.






( Bienvenue à toi!
Tu peux enfin commencer à RPs !
Pour faire tes demandes tu as le topic
Qui cherche trouve... ou tu peux directement faire une demande via MP à la personne de ton choix. ^^

Ensuite tu as la toute nouvelle section
Les Miroirs où dès que tu auras commencé un peu, tu devras aller demander un espace unique pour ton perso (avec des liens pour tes RPs, tes relations, son journal intime, ect... tu trouveras toutes les explications là bas ^^).

Et bien sur tu peux Flooder dans le Flood! ^^

Bon jeu !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 20:02

Un loulou ! ♥ Encore un ! Bienvenu petite proie :3

Puisses-tu survivre dans cette abysse remplie de fous/psycopathes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~*Reine des Abysses*~

avatar

~*Reine des Abysses*~

Nombre de messages : 4683
Localisation : *~ là où les corps rencontrent la nuit ~*

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 20:07

Bienvenue à toi! Fais pas attention à l'elfe, c'est que d'la gueule ces bêtes là Razz

Et tu peux aussi t'inscrire pour prouver que c'est pas toi la proie x)

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
=Aïkologue=

avatar


Nombre de messages : 2039

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 20:14

Bienvenue camarade ! Bonne chasse et amuse toi bien !

On t'attend aussi dans le flood Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 20:59

merci pour cette accueil ça fait plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 1450
Localisation : Là où me portent le vent et les océans
Métier/Fonction : Pirate et vagabond

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 21:06

va flooder

(bienvenu Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
=Aïkologue=

avatar


Nombre de messages : 3675
Métier/Fonction : Conteuse

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 21:06

Un ptit loup, cool Very Happy
Bienvenue sur le fofo, en espérant que tu t'y plaise et t'amuse. Bon jeu !

_________________
Celui qui ne peut se concentrer sur ce qu'il doit faire n'a pas le droit de parler de ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤Admin¤

avatar

¤Admin¤

Nombre de messages : 10629
Localisation : ¤ Là où la mer et le ciel se rejoignent, sur l'horizon, là où le Rêve existe encore ¤
Métier/Fonction : ~¤Maître du Jeu¤~ / ~*Conteuse*~

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 21:45


A mon tour de te souhaiter la bienvenue parmi nous, j'espère que tu ne te perdras pas dans ce vaste Archipel et ses contrées hostiles!

N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit!

Je m'occupe de suite de te mettre dans ton groupe, avec la couleur et le logo Wink


Ah oui, et tu peux télécharger la police d'écriture que l'on utilise sur le forum (pour les pseudos), tu verras, ça rend tout de suite bien mieux:ici Pour l'installer il suffit d'ouvrir dans ton ordinateur la partie Windows, puis Fonts, et de l'y coller ^^

Bon jeu parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 22:38

très bien merci Surprised
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Chaton ¤~

avatar

~¤ Chaton ¤~

Nombre de messages : 2814

MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 23:28

Bienvenue à toi ! Very Happy Amuse toi bien ici ! ^^

_________________
Défis de Noël :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   Jeu 15 Sep 2011, 23:37

merci *-*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le reveil de Myko   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le reveil de Myko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Reveil pressant [Pollen]
» La patrouille de l'angoisse : le reveil de Brume écarlate [PV vallée et glace]
» "La vidéo qui réveille^^"
» Un réveil difficile - Terminé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Préliminaires :: Nouveau Départ :: La Trappe-